Gagneurs d'âmes (Page 7 / 32)

Un e-book de T.L Osborn

Le tonus du gagneur d'âmes

Un groupe de chrétiennes se réunissait régulièrement pour prier. Le conférencier invité à leur parler ce jour-là était un gagneur d'âmes zélé. Il les entendit parler d'une femme peu recommandable de leur voisinage. « Que faites-vous pour montrer l'amour de Christ à cette dame ? » demanda-t-il ?

La responsable du groupe répondit :

« Nous prions pour son salut à chaque fois que nous nous réunissons. »  

« Très bien ! » répliqua l'évangéliste. « Mais elle ira en enfer si vous vous contentez de priez pour elle. Êtes-vous allées la voir ? Lui avez-vous montré l'amour de Dieu ? Êtes-vous allées la voir chez elle ? »

On dirait souvent que les chrétiens veulent envoyer Dieu porter lui-même son message, alors que c'est notre travail. Aurait-on oublié qu'il est le maître et que les croyants sont ses messagers ? Pourquoi implorer Dieu de faire à notre place tout ce qu'il nous charge de faire – visiter les pauvres et les démunis, réconforter les malades, bénir et pourvoir aux besoins des indigents, encourager les prisonniers, soutenir les faibles, témoigner aux incroyants ? etc.

Mais que peut faire Jésus-Christ dans une ville ou une agglomération, s'Il n'a pas de corps pour s'exprimer ?

Lorsque Dieu a visité le genre humain et s'est manifesté aux gens,

16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand : celui qui a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire.

la Bible dit que :

14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.

Il est venu dans un corps humain. Jésus-Christ était Dieu dans la chair.

19 Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.
 

Après Sa crucifixion, Christ est revenu sous la forme du Saint-Esprit pour faire sa demeure dans les corps humains qui sont son temple.

19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?

Ce qui est formidable dans le christianisme, c'est que, chaque fois que quelqu'un reçoit Jésus-Christ comme son Seigneur et Sauveur, la Parole vivante [Dieu], est faite chair et demeure parmi nous [de nouveau].

L'ABC des croyants

Maintenant, nous sommes l'Église. C'est nous, le corps de Christ. Je suis l'Église. C'est moi, le corps de Christ. Nous sommes son expression aujourd'hui dans notre entourage.

Christ exerce son ministère aujourd'hui, à travers nous qui sommes son corps, de la même façon qu'il le faisait par son corps humain (un Juif de Nazareth) il y a quelque deux mille ans.

Aujourd'hui, son corps, c'est l'Église. L'Église c'est vous et moi. Maintenant c'est nous qui sommes son temple de chair où il vit dans notre monde.

30 parce que nous sommes membres de son corps.
5 ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.
27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.
27 à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire.
17 l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.

Il a ajouté :

20 En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.

Il a comparé cela à un arbre ou un cep de vigne qui ne fait qu'un avec ses banches ou ses sarments.

4 Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. 5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

Il a dit :

14 Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.

puis Il a souligné :

16 Ce n'est pas vous qui m'avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

Il leur dit que le Saint-Esprit

14 Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. 15 Tout ce que le Père a est à moi; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera.

Puis il a répété ces paroles.  

Jésus a dit :

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

Puis il en a expliqué l'essence :

3 Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.
18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. 19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité. Lire la suite

Il a réitéré  cette prière pour nous :

23 moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.

Puis Il a terminé sa prière pour nous par ces mots :

26 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux.
   

La grande vérité du christianisme authentique est le fait prééminent que Jésus-Christ nous a si complètement rachetés que nous nous tenons devant Dieu comme si aucun péché n'avait jamais été commis pour nous séparer de lui.

2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter.

Nous sommes rachetés pour que Dieu vive en nous

Nous avons été rachetés…

18 sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, 19 mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache,

C'est lui

5 et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang,

Pourquoi ?

10 Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.

Voici le cœur du christianisme biblique. Dieu nous a rachetés. Si bien que maintenant Il peut vivre en nous. Paul a résumé ce point en trois mots clés :

27 à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire.

Il a ajouté que Christ

29 C'est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

Il a dit :

17 en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour,
22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

Paul nous rappelle :

4 Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.

Paul a témoigné :

20 J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.

Il a dit

16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? 17 Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.
19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? 20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.
16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit : J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17 C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Lire la suite

Vous comprenez maintenant pourquoi cette vérité est si importante à la  foi chrétienne. Notre Seigneur ne peut rien faire sauf au moyen de Son corps. Il s'agit de vous et moi, non de nos assemblées ou de nos dénominations. Ce sont nous, vous et moi, qui sommes maintenant le corps de Christ.  

Nous rendrons compte pour nous-mêmes

Lorsque nous nous tiendrons devant Dieu, nous ne serons pas jugés à la lumière de ce qu'aura fait notre église en tant que corps collectif de croyants. Dieu n'appellera pas notre assemblée en bloc pour la juger. Il ne jugera pas ce que notre communauté aura fait. Nous rendrons compte de ce que nous aurons fait personnellement.

36 Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée.
   

Nous ne pourrons pas dire : « Seigneur, mon pasteur va parler pour moi. Je suis un membre fidèle de l'église. Nous travaillons tous en bloc ; alors, je ne peux pas répondre pour mon propre compte. »  

Chacun de nous est, individuellement, l'Église, et nous répondrons chacun pour nos propres pensées, paroles et actions.

Les chrétiens préfèrent parfois parler du corps de Christ comme étant l'union mystique, ou la communauté spirituelle des croyants – et c'est ce qu'est l'Église, en vérité. Mais comme toute vérité, il faut la personnaliser pour qu'elle porte du fruit. 

Les chrétiens considèrent souvent le corps de Christ d'un point de vue collectif plutôt qu'individuel. Mais le salut n'est pas une expérience collective ; c'est une expérience personnelle. Jésus-Christ vit dans chaque croyante ou croyant individuel.

Cette communion intime,  qui nous a été accordée grâce à Christ, est ce que l'humanité recherchait désespérément depuis toujours, mais ne pouvait expérimenter à cause du péché dans la race humaine.  

Jésus-Christ – Notre Vitalité  

Paul parle de notre unité avec Dieu comme

26 le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, 27 à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire.

Parce que nous avons été rachetés de nos péchés, Jésus-Christ peut maintenant vivre en nous. Nous sommes désormais son corps.

28 car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être. C'est ce qu'ont dit aussi quelques-uns de vos poètes : De lui nous sommes la race.
 

Il semble plus plausible de dire : Nous sommes membres de son corps – et nous le sommes effectivement.

27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

Mais ce concept traditionnel de membres d'église peut minimiser ou même saper la vitalité personnelle de la présence vivante de Christ dans chaque croyant ou croyante.  

Nombre de chrétiens et de chrétiennes laissent le témoignage personnel à d'autres personnes qu'ils jugent mieux qualifiées. Ils disent : « L'église, l'école biblique, le cercle des femmes, le groupe d'hommes, les jeunes – ce sont eux qui témoigneront de Christ. » Dans leur ensemble, les fidèles veulent savoir que leur église atteint ceux qui ont des besoins spirituels et matériels. Ils sont prêts à payer pour faire ce travail, mais ils pensent que les autres sont mieux qualifiés pour le faire.

Le christianisme est une chose personnelle. Si Christ est venu habiter en nous, nous sommes son corps. Il veut se traduire à travers nous. C'est notre vie et la personnalité de chacun et chacune de nous qu'il charge de le représenter dans notre communauté. L'essence même de notre expérience chrétienne, c'est

27 à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire.
   

Lorsqu'Il était à Nazareth,

5 Il ne put faire là aucun miracle, si ce n'est qu'il imposa les mains à quelques malades et les guérit. 6 Et il s'étonnait de leur incrédulité. Jésus parcourait les villages d'alentour, en enseignant.

Faute de foi dans le cœur des habitants de Nazareth, son ministère était limité. Faute de personnes humaines dans lesquelles il peut vivre et parler aujourd'hui, son ministère est tout aussi limité.  

Un privilège sans pareil  

Quelqu'un a dit : « Dieu aurait pu envoyer des anges pour prêcher cet Évangile. » Peut-être, mais la Bible dit que l'évangile… nous a été confié.

11 conformément à l'Evangile de la gloire du Dieu bienheureux, Evangile qui m'a été confié.
4 mais, selon que Dieu nous a jugés dignes de nous confier l'Evangile, ainsi nous parlons, non comme pour plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu, qui sonde nos coeurs.
17 Si je le fais de bon coeur, j'en ai la récompense; mais si je le fais malgré moi, c'est une charge qui m'est confiée.
7 Au contraire, voyant que l'Evangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, -

Ce sont des gens comme vous et moi qu'il a chargés de communiquer la bonne nouvelle. S'ils ne le font pas, elle ne sera pas proclamée.

Paul a dit :

11 conformément à l'Evangile de la gloire du Dieu bienheureux, Evangile qui m'a été confié. 12 Je rends grâces à celui qui m'a fortifié, à Jésus-Christ notre Seigneur, de ce qu'il m'a jugé fidèle, en m'établissant dans le ministère,

Maintenant, c'est à nous que l'Évangile est confié. Dieu nous a établis. Il nous juge fidèles. C'est de nous que dépend désormais le témoignage de Christ.  

Dieu veut visiter les détenus de notre ville, mais il a besoin d'êtres humains à travers qui agir. Lorsque nous visitons les prisonniers, c'est lui qui les visite.  

Voilà le Christianisme en profondeur ! Tout le reste est un rite, une cérémonie. Christ vit en nous. Voilà ce qui donne un but à notre vie et à notre témoignage. Nous avons été remplis de son Esprit pour une raison – pas simplement pour réchauffer des bancs d'église et être « spirituels », mais pour aller hors du sanctuaire et parler aux autres de Christ et de son amour.

Christ en action au travers des croyants

Bien souvent, les chrétiens prient et énumèrent à Dieu tout ce qu'ils veulent qu'il fasse. Leurs prières peuvent paraître très humbles alors qu'ils envoient leurs commandes à Dieu pour la journée ou pour la semaine.

Beaucoup du temps passé en prière est gaspillé parce que les gens demandent à Dieu de faire deux choses qu'Il ne fera pas :

  1. ils Lui demandent de faire ce qu'il a déjà fait ;
  2. ils Lui demandent de faire ce qu'Il leur a dit de faire.

Le Saint-Esprit n'est pas un messager céleste à envoyer accomplir notre mission dans la vie. Il agit maintenant au travers des croyants. C'est nous qui sommes son temple aujourd'hui.

16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? 17 Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.
19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?

Il se déplace parmi les gens quand nous le faisons. C'est en nous et par nous qu'il agit. À ce sujet, voici un verset très significatif à mémoriser. En m'adressant à des milliers de gens en Ukraine, j'ai cité :

3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,

C'était comme si une immense bannière s'était déployée au ciel, portant ces mots : 

Bien sûr qu'il s'est assis ! Pour Lui, plus rien à faire… À nous de continuer son ministère.

Christ a si parfaitement accompli notre rédemption que nous sommes pleinement habilités à continuer le ministère qu'il a commencé. Par sa mort expiatoire et sa résurrection, Il nous a restitués à Dieu en tant qu'amis et coouvriers. La mission de porter l'Évangile à toutes les nations nous a été confiée, ainsi que son Saint-Esprit qui nous dote de sa même puissance.

La rédemption accomplie par Christ est si complète qu'elle nous fait paraître devant lui saints, sans défaut et irréprochables.

22 par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,

Puisque Christ a donné sa vie pour nous réconcilier avec Dieu, il a pu venir vivre en nous, car nos péchés ont cessé de mettre une séparation entre nous et notre Dieu, et ne nous cachent plus sa face.

2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter.
   

Dans les Évangiles, Christ nous a donné son ministère en exemple. Il nous a montré la volonté du Père. Puis, dans la rédemption, Il nous a transmis sa nature, son onction, sa justice, sa gloire, son autorité. En même temps, il nous a confié sa mission de porter son message au monde entier.  

Après nous avoir purifiés de nos péchés, pour nous rendre dignes de partager sa vie et sa puissance vivifiante, il s'est assis. Mais ce n'est pas notre tour de nous asseoir; c'est à nous de nous tenir debout, de nous relever.

16 Mais lève-toi, et tiens-toi sur tes pieds; car je te suis apparu pour t'établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t'apparaîtrai.

Son œuvre de réconciliation est achevée. C'est maintenant nous qu'il habilite à continuer son ministère. Nous sommes ses représentants, ses interprètes. C'est maintenant nous qui sommes ses délégués pour aller porter la bonne nouvelle, ses ambassadeurs pour agir à sa place et en son nom.  

18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.

Depuis que Jésus est retourné auprès du Père, il est devenu notre médiateur,

5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme,

et nous sommes devenus ses représentants, choisis pour continuer son ministère.

 
Dotés par lui de son nom, de sa parole, de son Esprit, c'est nous qui agissons désormais à sa place, en son nom et pour sa gloire – pas en l'implorant de faire ce dont il nous a chargés. Aujourd'hui, Christ agit par nous, ses ambassadeurs dûment autorisés.  

La filière humaine 

L'Église, corps de Christ, n'est pas un bâtiment. Elle se compose de tous ceux qui croient en lui. Nous sommes sa voix aujourd'hui. Il enfile nos chaussures. Il touche les gens par nos mains. Il écoute de nos oreilles et étreint avec nos bras. Son amour s'exprime à travers nous.   

L'Église ne peut pas envoyer Christ ou son Saint-Esprit en tant que messager spirituel pour bénir les pauvres, réconforter les malheureux, visiter les malades, et persuader ceux qui sont perdus de croire l'Évangile. La seule façon pour lui de visiter les malades et de témoigner aux inconvertis est au moyen de croyants et de croyantes, comme vous et moi. Son contact se fait à travers nous.  

Le ministère de Christ dans n'importe quelle communauté est limitée à ceux et celles qui lui permettent de vivre en eux. Il désire ardemment parler du salut aux gens, et les convaincre de l'Évangile ; mais il ne peut le faire qu'au moyen de croyants et de croyantes qui le laissent s'exprimer par leur bouche.  

Si les chrétiens sont trop occupés pour aller témoigner ou apporter son message, le Seigneur n'a pas d'autre canal pour exercer ce ministère, et le monde inconverti risque d'être perdu. Ceux qui sont malades et en prison peuvent ne jamais être visités par le Saint-Esprit à moins que des croyants aillent les secourir en tant que représentants de Christ. Les gens peuvent ne jamais voir Dieu – à moins de le voir dans un croyant ou une croyante.  

C'est pourquoi il est si essentiel que les croyants expriment leur témoignage de Christ en dehors des murs de l'église ; car c'est là que se trouvent des gens en proie à la souffrance et au désespoir. Partager l'amour de Christ avec de telles personnes est le ministère le plus vital et le plus spirituel possible pour un croyant ou une croyante.

Réalités de la rédemption

Ceux qui enseignent la Bible font remarquer que le Saint-Esprit était avec les hommes et les femmes avant le jour de la pentecôte, mais ils insistent sur le fait que maintenant Il est dans les croyants.

17 l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.
 

Oui, c'est là qu'il est – dans ceux et celles qui l'ont reçu. Il ne survole pas le monde pour exécuter les ordres des croyants. Il ne plane pas au-dessus des êtres humains pour résoudre leurs problèmes et bénir les gens, pendant que les chrétiens vivent leur petite vie tranquille en toute intimité.  

Maintenant, c'est au travers des croyants que Christ visite les nécessiteux et relève ceux qui sont tombés. Il encourage ceux qui sont découragés et donne de l'espoir aux dépressifs au travers des êtres humains dans lesquels il vit. Il guérit les cœurs brisés et panse les blessures de ceux et celles qui souffrent, par l'intermédiaire de personnes ordinaires comme vous et moi.  

C'est pourquoi, si essentielle que soit la prière, si les croyants et croyantes se bornent à prier pour les inconvertis, s'ils ne rendent jamais visite aux perdus et ne témoignent jamais aux incroyants, alors ces gens n'entendront peut-être jamais l'invitation de Christ à être sauvés.  

Nous sommes ses ambassadeurs

L'apôtre Paul dit que Dieu a fait de nous ses ambassadeurs et ses ambassadrices :

20 Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !

Nous sommes donc autorisés à agir à sa place et en son nom, pour réaliser son plan ici-bas. Ce n'est pas à nous de planifier la journée de Dieu ; c'est lui qui planifie la nôtre. Nous sommes au service de son ambassade ; il n'est pas au service de la nôtre. Dieu n'est pas notre messager ; c'est nous qui sommes les siens.  

Ce n'est pas notre rôle de donner des ordres et de dresser une liste de commissions que le Saint-Esprit  ferait pour nous. Il nous a donné ses ordres à exécuter en son nom. Si, à cause de nos intérêts personnels, nous sommes trop occupés pour nous soucier des gens qui ne viennent pas dans nos salles de culte, peut-être qu'ils n'entendront pas le message de Christ et ne recevront jamais son divin don d'amour.

C'est par nous que le Saint-Esprit agit et exerce son ministère, et qu'il communique et révèle Jésus à notre monde.

26 Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi;
14 Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. 15 Tout ce que le Père a est à moi; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera. Lire la suite

Si nous sommes trop occupés pour témoigner, Il ne possède pas d'autre moyen d'action. C'est en nous qu'il vit. Désormais, nous sommes son temple.

 Ce n'est pas intentionnellement que les chrétiens confinent Christ dans leurs maisons, leurs églises ou en eux-mêmes. Mais à moins qu'ils ne lui permettent de parler aux gens et de partager sa bonne nouvelle, Il est empêché de les bénir dans ce monde au désarroi. Il a dit : Le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

10 Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

Paul a dit :

15 C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.

Christ aide les gens, à travers nous  

Avez-vous permis à Christ d'annoncer à quelqu'un le chemin du salut et de lui offrir Sa vie – à travers vos lèvres et vos bonnes relations avec autrui ? Lui avez-vous permis, à travers vos yeux, de regarder le visage d'une personne qui souffre et de lui dire des paroles de réconfort ? A-t-Il pu utiliser votre main pour toucher  quelqu'un qui est seul, apeuré ou au désespoir ? Lui avez-vous permis d'étreindre, avec vos bras, une personne qui a besoin d'aide ? A-t-Il pu prêter main forte à quelqu'un qui trébuche, en utilisant votre épaule pour lui servir d'appui ?  

C'est cela le Christianisme – Christ qui vit, aujourd'hui en et par des personnes comme vous et moi.  
La vie de vos voisins inconvertis vous gêne-t-elle ? Mais avez-vous négligé de leur faire part du style de vie exaltant de Jésus-Christ ?

Avez-vous toujours pensé que de telles choses relevaient de la responsabilité de l'Église ? Vous avez raison. Mais l'Église n'est ni l'assemblée ni notre dénomination. L'Église, c'est vous et c'est moi.

 Christ ne vit ni dans une cathédrale de pierre, ni dans un temple fait de briques et de mortiers. Il vit dans notre vie, dans nos corps. Nous sommes son temple. Il exerce son ministère, se révèle, démontre sa compassion et offre sa miséricorde au travers de  vous et moi, et d'autres comme nous.  

C'est de cette vérité que doit battre le cœur du gagneur d'âmes. Tout le reste n'est que cérémonie. Nous pouvons automatiser les rites de la religion chrétienne. Mais la dynamique de la vie de Christ doit être une inspiration, une révélation, un miracle pour chacun de nous.  
Lorsque le Seigneur dit à Philippe d'aller rejoindre ce char 

29 L'Esprit dit à Philippe : Avance, et approche-toi de ce char.

c'est à nous qu'il disait aussi : « Allez dans les rues trépidantes de la vie dehors, là où le monde ne s'arrête jamais. Trouvez ceux et celles qui sont perdus. Témoignez-leur que Dieu les aime. Informez-les de sa bonne nouvelle, et conduisez-les à lui. »

À mesure que les croyants et croyantes sortiront des quatre murs de leurs églises pour aller vers les gens, dans le va-et-vient tumultueux de l'humanité, dans les lieux publics et chez les particuliers, le Saint-Esprit les guidera à la rencontre d'êtres humains seuls et malheureux, pour les conduire à la foi en Jésus-Christ, tout comme Philippe l'avait fait pour l'eunuque.

26 Un ange du Seigneur, s'adressant à Philippe, lui dit : Lève-toi, et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert. 27 Il se leva, et partit. Et voici, un Ethiopien, un eunuque, ministre de Candace, reine d'Ethiopie, et surintendant de tous ses trésors, venu à Jérusalem pour adorer, Lire la suite

Voilà le ministère qui est ouvert à chaque chrétien et chrétienne sans distinction d'âge, de race, de sexe ou de contexte socioéconomique.


Nous allons maintenant examiner certaines des merveilleuses choses qui se produisent dans les églises et parmi les croyants qui ont retrouvé la passion des âmes qui était la règle au premier siècle de notre ère. 

Photo de T.L Osborn
Docteur, auteur et évangéliste international

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité
26:56
Persévérez jusqu'au bout - partie 1 - Jean Turpin Église Le Centre Disponible dans 6 h