Psaumes chapitre 102

1 Prière d'un malheureux qui se sent défaillir et qui expose sa plainte devant l'Eternel.
2 O Eternel, écoute ma prière et que mon cri parvienne jusqu'à toi ! 3 Ne te dérobe pas au jour de ma détresse, tends vers moi ton oreille au jour où je t'appelle. Hâte-toi de répondre ! 4 Comme une fumée, mes jours passent. J'ai comme un brasier dans les os.
5 Pareil à l'herbe fauchée au soleil, j'ai le coeur desséché. J'en oublie de manger mon pain. 6 A force de gémir, je n'ai que la peau sur les os. 7 Je suis devenu comparable à la corneille du désert, je suis pareil au chat-huant qui hante les lieux désolés. 8 Je reste privé de sommeil, je ressemble à un oisillon resté seul sur un toit. 9 Mes ennemis ne cessent de m'insulter, ils se moquent de moi souhaitant à ceux qu'ils maudissent de subir mon malheur. 10 Je me nourris de cendre au lieu de pain, et ma boisson est mêlée de mes larmes. 11 Dans ton indignation et ta colère, tu m'as saisi, puis tu m'as rejeté.
12 Tout comme l'ombre qui s'étire, mes jours déclinent et je suis comme l'herbe qui se dessèche. 13 Mais toi, tu règnes pour toujours, ô Eternel, et tu interviendras tout au long des générations. 14 Oui, tu te lèveras, et de Sion tu auras compassion ! L'heure est là de lui faire grâce, le moment est venu : 15 tes serviteurs ont gardé l'amour de ses pierres, ils sont attachés à ses ruines.
16 Les nations révéreront l'Eternel, tous les rois de la terre reconnaîtront sa gloire. 17 L'Eternel rebâtit Sion pour y paraître dans sa gloire. 18 Il a égard à la prière de ceux qui sont dépossédés, il ne méprisera pas leur demande.
19 Que cela soit mis par écrit pour la génération future, le peuple qui sera créé te rendra gloire, ô Eternel. 20 Du haut de sa demeure sainte, l'Eternel s'est penché vers nous. Du ciel, il regarde la terre, 21 et il entend les plaintes de ceux qui sont captifs, il vient pour détacher les liens des condamnés à mort,
22 pour que l'on publie en Sion la renommée de l'Eternel, sa louange à Jérusalem, 23 quand se rassembleront les peuples et les royaumes tous ensemble, afin d'adorer l'Eternel.
24 Il a brisé ma force au milieu de ma course, et abrégé mes jours, 25 c'est pourquoi je m'écrie : « Mon Dieu, ne me fais pas mourir au milieu de mes jours, toi qui subsistes d'âge en âge ! 26 Tu as jadis fondé la terre, le ciel est l'oeuvre de tes mains. 27 Ils périront, mais tu subsistes ; tous s'useront comme un habit ; comme on remplace un vêtement, tu les remplaceras. 28 Mais toi, tu es toujours le même, tes années ne finiront pas. 29 Les enfants de tes serviteurs auront une demeure ; sous ton regard, leur descendance sera fermement établie. »