Psaumes chapitre 77

1 Au chef de choeur, selon Yedoutoun. Un psaume d'Asaph.
2 C'est Dieu que j'appelle, et je crie ; C'est Dieu que j'appelle : il m'écoute. 3 Au jour de ma détresse, je m'adresse au Seigneur tout au long de la nuit, sans cesse, je tends les mains vers lui, je reste inconsolable. 4 Dès que je pense à Dieu, je me mets à gémir, et quand je réfléchis, je perds tout mon courage.
5 Quand je veux m'endormir, tu me tiens en éveil. Me voici dans le trouble : je ne sais plus que dire. 6 Je songe aux jours passés, aux années d'autrefois, 7 j'évoque mes cantiques, au milieu de la nuit, je médite en moi-même. Mon esprit interroge : 8 « L'abandon du Seigneur va-t-il durer toujours ? Ne redeviendra-t-il plus jamais favorable ? 9 Son amour serait-il épuisé à jamais ? A-t-il cessé pour toujours de parler ? 10 Dieu a-t-il oublié de manifester sa faveur ? A-t-il, dans sa colère, fermé son coeur ? »
11 Voici, me suis-je dit, ce qui fait ma souffrance : « Le Très-Haut n'agit plus comme autrefois. » 12 Je me rappellerai ce qu'a fait l'Eternel. Oui, je veux évoquer tes miracles passés, 13 je veux méditer sur tes oeuvres, et réfléchir à tes hauts faits. 14 Dieu, ta conduite est sainte ! Quel dieu est aussi grand que Dieu ? 15 Car tu es le Dieu des miracles ! Tu as déployé ta puissance parmi les peuples. 16 Oui, c'est toi, c'est par ton pouvoir que tu as libéré ton peuple, les enfants de Jacob comme ceux de Joseph.
17 Les eaux t'ont vu, ô Dieu, les eaux t'ont vu, et elles se sont mises à bouillonner, et même les abîmes ont été ébranlés. 18 Les nuées déversèrent de la pluie en torrents, et dans le ciel d'orage, retentit le tonnerre. Tes flèches sillonnaient le ciel dans tous les sens. 19 Au fracas de ta foudre, du sein de la tornade, l'éclat de tes éclairs illuminait le monde. La terre s'effraya et se mit à trembler. 20 Au milieu de la mer, tu as frayé ta route et tracé ton sentier parmi les grandes eaux. Et nul n'a discerné la trace de tes pas. 21 Tu as conduit ton peuple comme un troupeau par Moïse et Aaron.