Le voyage du Pèlerin (Livre complet) (Page 5 / 36)

Un e-book de John Bunyan

Chap. 4 – Sinaï – L'Evangéliste

L'âme effrayée par la pensée de la sainteté de la loi de Dieu, apprend que cette loi, par cela même qu'elle est sainte, bien loin de nous sauver, ne fait que nous condamner; et elle a son recours à l'Evangile de grâce.

Ainsi le Chrétien continua son chemin vers la maison du seigneur le Loi, espérant y trouver le secours dont il avait besoin. Mais comme il approchait de la montagne, elle lui parut si haute et si escarpée, et le côté qui le regardait penchait tellement sur lui, qu'il crut qu'elle allait fondre sur sa tête. Ainsi, il s'arrêta tout court, n'osant avancer davantage, et son fardeau lui parut plus pesant et plus insupportable que quand il était dans son chemin.

7 Que dirons-nous donc ? La loi est-elle péché ? Loin de là ! Mais je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eût dit : Tu ne convoiteras point. 8 Et le péché, saisissant l'occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi le péché est mort.


13 Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort ? Loin de là ! Mais c'est le péché, afin qu'il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point.


10 Car tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit : Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.


Il sortait aussi de la montagne des éclairs et des flammes si épouvantables qu'il craignait d'en être dévoré.

Toutes ces choses ensemble faisaient sur lui une si forte impression qu'il tremblait, s'affligeant amèrement d'avoir suivi le conseil du Sage-Mondain.

Dans cette perplexité, il vit venir à lui l'Evangéliste; à son approche la rougeur lui monta au visage. L'Evangéliste s'étant approché de plus près, et le regardant avec indignation, lui dit d'un ton sévère:
- Que faites-vous ici Chrétien?

A cette parole, le Chrétien eut la bouche fermée, ne sachant que lui répondre.

L'Evangéliste continuant, lui dit encore:
- N'est-ce pas vous que j'ai rencontré il y a déjà quelques temps, devant les murailles de la ville de Corruption, si affligé et si éploré?

Le Chrétien, après avoir hésité quelques temps à cause du trouble de son âme, répondit enfin:
- Oui, monseigneur, c'est moi-même.

L'Evangéliste - Ne vous ai-je pas adressé au chemin qui conduit à la porte étroite?

Le Chrétien - Oui, monseigneur.

L'Evangéliste - Cependant vous n'y êtes plus; comment donc vous en êtes-vous détourné?

Le Chrétien - Aussitôt après être sorti du bourbier du Découragement, j'ai rencontré un gentilhomme qui m'a engagé à passer dans le bourg que nous voyons devant nous, m'assurant que j'y trouverais quelqu'un qui me délivrerait de mon fardeau.

L'Evangéliste - Quel était cet homme?

Le Chrétien - Il paraissait être un homme de considération, et il m'a dit tant de choses qu'il m'a enfin persuadé de venir jusqu'ici. Mais lorsque j'ai considéré le penchant affreux de cette montagne, je me suis arrêté tout court, de peur qu'elle ne me tombât sur la tête.

L'Evangéliste - Que vous disait donc ce gentilhomme?

Le Chrétien raconta alors tout à propos de la conversation qu'il avait eue avec le Sage-Mondain, l'égarement où il était ensuite tombé, et toutes ses suites fâcheuses.

L'Evangéliste lui dit d'un ton grave:
- Arrêtez-vous un peu, jusqu'à ce que je vous aie mis sous les yeux la Parole de Dieu.

Le Chrétien se tint là devant lui tout tremblant. L'Evangéliste, continuant, lui dit:
- Prenez garde que vous ne rejetiez celui qui vous parle; car si ceux qui méprisaient celui qui parlait sur la terre n'ont point échappé, nous serons punis beaucoup plus, si nous nous détournons de celui qui parle des cieux:
 
25 Gardez-vous de refuser d'entendre celui qui parle; car si ceux-là n'ont pas échappé qui refusèrent d'entendre celui qui publiait les oracles sur la terre, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux,


Le juste vivra de foi; mais si quelqu'un se retire, mon âme ne prend point plaisir en lui:
 
38 Et mon juste vivra par la foi; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.


Il lui fit ensuite l'application de ces paroles, disant:
- C'est là le malheur où vous êtes tombé. Vous avez commencé à mépriser le conseil du Très-Haut, et à retirer vos pieds du sentier de la paix, et cela au péril de votre âme. Comment échapperez-vous, si vous négligez le grand salut qui vous est offert?

A ces mots, le Chrétien tomba comme mort au pied de l'Evangéliste, en s'écriant:
- Malheur à moi, je suis perdu!

Mais l'Evangéliste, le voyant dans cet état, le prit par la main droite et lui dit:
- Tous les péchés et les blasphèmes seront pardonnés aux hommes. Ne sois pas incrédule, mais fidèle.

Ces paroles donnèrent un peu de courage au Chrétien, qui se releva tout tremblant et se tint debout comme auparavant en la présence de l'Evangéliste qui continua à lui parler ainsi:
- Prenez désormais plus soigneusement garde aux paroles que je viens de vous dire. Souvenez-vous que ce Sage-Mondain est ainsi nommé parce qu'il ne suit que les maximes du monde et la doctrine qui peut le mettre à couvert de la croix, et qu'il est affectionné aux choses de la terre. De là vient qu'il cherche à renverser mes voies, quelque bonnes qu'elles soient. Quant au conseil qu'il vous a donné, il y a trois choses dangereuses que vous devez rejeter.

Premièrement, vous devez fuir le conseil qu'il vous a donné de vous détourner du chemin où vous étiez. Vous devez même détester l'acquiescement que vous y avez donné parce que c'est rejeter le conseil de Dieu pour complaire à un sage selon le monde. Le Seigneur dit: “Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite:
 
24 Ils s'approchèrent et le réveillèrent, en disant : Maître, maître, nous périssons ! S'étant réveillé, il menaça le vent et les flots, qui s'apaisèrent, et le calme revint.


- savoir, par la porte à laquelle je vous ai adressé - car la porte est étroite et le chemin est étroit qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent”. C'est de cette porte et du chemin qui y conduit que ce méchant homme a voulu vous détourner, tellement qu'il s'en est peu fallu qu'il ne vous ait jeté dans la perdition. Détestez donc sa séduction, et ayez honte d'avoir été capable de suivre son conseil.

Deuxièmement, vous devez aussi rejeter son conseil parce qu'il a voulu vous éloigner de la croix et qu'il a essayé de vous la faire paraître fâcheuse et insupportable, au lieu que vous devez la préférer à tous les trésors. Le Roi de gloire a déclaré que:
 
24 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera.


Et que:
 
26 Si quelqu'un vient à moi, et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.


De sorte que, si quelqu'un veut nous persuader que vous trouverez la mort là où vraiment vous trouverez la vie éternelle, vous devez rejeter une telle doctrine.

Troisièmement, vous devez détester la faute que vous avez commise de mettre le pied dans le chemin qui conduit à la servitude et à la mort (car tel est le chemin des oeuvres quand on prétend avoir le salut par elles). Et, pour cet effet, vous devez considérer qui est celui à qui le Sage-Mondain vous a adressé et combien il était incapable de vous décharger de votre fardeau; car celui à qui il vous a envoyé pour en recevoir du soulagement est un homme qui se nomme Docteur de la Loi, un fils de la servante ou de l'esclave, laquelle est dans l'esclavage avec ses enfants:
 
21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la loi ? 22 Car il est écrit qu'Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. Lire la suite


Ce qui nous est mystérieusement représenté par la montagne de Sinaï dont vous avez eu tant de frayeur. Or, si la loi est esclave, elle et tous ses enfants, c'est-à-dire tous ceux qui veulent encore vivre sous son règne, comment pourrait-elle vous affranchir? La loi est incapable de vous délivrer de votre fardeau. Nul homme n'a jamais été soulagé par elle et jamais cela n'arrivera.
 
11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu'il est dit : Le juste vivra par la foi.

 
Au contraire, elle provoque la colère, et elle ne fait que donner à l'homme que la connaissance et le sentiment de son mal, sans y remédier et sans lui donner les forces de faire mieux.

15 parce que la loi produit la colère, et que là où il n'y a point de loi il n'y a point non plus de transgression.


20 Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.


C'est pourquoi le Sage-Mondain est le plus grand des trompeurs. Ce Docteur de la Loi n'enseigne qu'une doctrine morte, et son fils l'Honnêteté, quoiqu'il paraisse homme de bien, n'est qu'un hypocrite qui ne peut aucunement vous servir. Croyez-moi, tous trois ensemble, ils sont incapables de vous conduire au salut. Mais, si vous suivez constamment mes instructions, vous parviendrez infailliblement au port heureux de l'éternité.

L'Evangéliste ayant dit ces choses éleva la voix et prit le ciel à témoin pour confirmation de ce qu'il venait de dire. Et soudain une voix se fit entendre de la montagne au pied de laquelle le Chrétien se trouvait. Il sortit une flamme de feu qui lui fit hérisser les cheveux, et cette voix tonnante fit retentir ces paroles à ses oreilles: “Tous ceux qui font les oeuvres de la loi sont sous la malédiction: car il est écrit:

10 Car tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit : Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.


Ici le Chrétien n'attendait autre chose que la mort, et il commença à gémir pitoyablement, maudissant l'heure dans laquelle il avait rencontré le Sage-Mondain, en se traitant mille fois de fou et d'insensé pour avoir prêté l'oreille à ses conseils. Il était aussi fort confus, quand il fut revenu à lui-même, de ce que les raisons de cet homme, qui néanmoins ne procédaient que de la chair et du sang, eussent eu assez d'ascendant sur lui pour lui faire quitter le bon chemin.

Après cela, il se tourna de nouveau du côté de l'Evangéliste et lui dit:
- Mon seigneur, que vous en semble? Y a-t-il encore quelque espérance pour moi? Puis-je bien encore retourner sur mes pas et marcher vers la porte étroite? Ne serai-je point rejeté honteusement pour cette faute? Je suis en grande perplexité là dessus. Ah! ce péché me sera-t-il pardonné?

L'Evangéliste répondit:
- Vos péchés sont très-grands, car vous avez fait deux maux: vous avez abandonné le bon chemin, et cela pour entrer dans une voie défendue. Cependant, prenez courage. L'homme que vous trouverez à la porte vous recevra encore volontiers, car il a beaucoup de compassion envers les hommes. Mais, ajouta-t-il, prenez garde que vous ne vous détourniez plus ni à droite ni à gauche, de peur que vous ne périssiez hors de la droite voie pour peu que la colère vint s'allumer:
 
12 Baisez le fils, de peur qu'il ne s'irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s'enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui !


Sur cela, le Chrétien se disposa à retourner sur ses pas, et l'Evangéliste, après l'avoir embrasé et lui avoir montré un visage souriant, lui souhaita un heureux voyage.

Ainsi, il se mit à courir en grande diligence, sans s'amuser à dire un seul mot à ceux qu'il rencontrait et marcha comme un homme qui se trouve sur une terre défendue, ne se croyant point en sûreté qu'il ne fût rentré dans le chemin qu'il avait quitté pour suivre le conseil de Sage-Mondain.

Photo de John Bunyan
Pasteur

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations