Biographies de Revivalistes, hommes et femmes de réveil (Page 30 / 36)

Biographie d'Edward D. Griffin

La Prière façonne l'histoire
par Ensemble Rebâtissons la MaisonEdward D. Griffin

Talonnant de près le Premier Grand Réveil d'Amérique, vinrent la Guerre française et la Guerre indienne, la Guerre d'Indépendance, les fausses philosophies françaises et l'extension à large échelle de l'infidélité. Ce fut une période de grand découragement pour l'Église d'Amérique. Néanmoins, quand les choses semblèrent des plus sombres, les feux du réveil éclatèrent de nouveau. Depuis la grossière frontière occidentale du Kentucky aux couloirs de Yale et Princeton, le pays soudainement parut se consumer uniquement dans la recherche de Christ. Dès 1790 et durant les 45 annéss qui suivirent, l'Amérique entra dans une ère remarquable appelée " le Deuxième Grand Réveil ".

Un des géants oubliés de cette période de réveil continu fut Edward Griffin. "L'histoire de sa vie semble se coller de près à l'histoire d'un réveil ininterrompu; et il serait peut-être difficile de nommer un seul individu dans notre pays depuis les jours de Whitefield qui ait contribué à un aussi grand nombre de conversions pleines d'espoir." Si Edward Griffin avait vécu à une époque antérieure, il aurait certainement été reconnu comme un vrai homme de Dieu, cependant il entra dans les champs de la moisson de Dieu pendant la saison de printemps du réveil. Il surgit brusquement sur la scène au moment précis où tout fut préparé par la providence divine et la prière. Le ministère de M. Griffin fut béni dès son commencement avec un grand succès.

Un auditeur de M. Griffin au New Jersey en 1829 nous donne une description de ses prédications et de l'amour et du coeur brisé qui donnèrent à ces prédications leur puissance. "La plupart du temps pendant son sermon, son visage était humecté de larmes et pendant presqu'une heure il nous parla avec des paroles d'une telle tendresse et si touchantes qu'il semblait que ses auditeurs devaient crier dans une agonie de crainte et tout tremblants.. Mais quelle apogée ce fut à la fin! C'était étonnant de voir comment il supporta la tension aussi longtemps et qu'il n'avait pas lâché prise, sous l'effet de l'épuisement physique. L'agonie mentale, la compassion déchirant le coeur, était suffisantes pour démolir un ange! Quand il se jeta sur ses genoux comme s'il avait été frappé sur la tête avec une hache, avec les bras étendus, et des larmes qui coulaient sur son visage, il s'écria : ' Oh! mes amis pécheurs qui mourrez, je vous supplie de donner votre coeur au Sauveur maintenant. Donnez votre vie à Jésus Christ, ne le remettez pas! Ne quittez pas cette maison sans vous consacrer à Son service, de peur que vous ne soyez acculés à crier : 'la moisson est passée, l'été est fini et je ne suis pas sauvé. ' "

Les instruments d'un véritable réveil sont toujours modelés par Dieu dans le lieu secret de la prière. Edward Griffin était toujours conscient de son propre besoin d'atteindre le regard quotidien de Jésus dans la prière. Décrivant les effets transformateurs de tels moments, Monsieur Griffin écrivit: "C'est seulement quand, le visage découvert, nous contemplons la gloire du Seigneur que nous sommes changés de gloire en gloire. Une image de Dieu brillant sur la face de Jésus Christ est la foi qui épure et produit de bonnes oeuvres. Quand on voit Dieu dans toute la majesté de Sa gloire, dans l'effroyable pureté de Sa sainteté, le chrétien ne peut pas, n'ose pas pécher obstinément . Il désirait avec ardeur la pureté universelle avec des gémissements qui ne peuvent pas être prononcés. C'est ici la foi ' qui fonctionne par l'amour. ' Sous l'influence de ces vues le chrétien sait ce que c'est que d'être stimulé à l'action par l'amour de Dieu en Christ..."

Même devenu un vieil homme, Edward Griffin poursuivit toujours un niveau plus grand d'intimité avec Christ. Armé d'une plus grande soif pour plus de Jésus, il écrivit, "Je soupire après une communion élevée avec Dieu et je prie pour cela, et après des affections toujours plus ardentes et plus agréables et douces que celles que j'ai ressenties jusqu'à présent." C'est le type de réveil dont nous avons besoin, un réveil de notre amour pour Jésus et de nos aspirations à Lui. En tant que nation, nos murs sont détruits et nos portes sont brûlées par le feu. Cette nation est en train de s'effondre de l'intérieur parce que la fondement même de l'Église a dérapé. Ce n'est plus Christ seul qui est tout-suffisant pour tous nos besoins. Jésus a perdu de loin Sa prééminence parmi ceux-là mêmes qui revendiquent Son nom. La brique et le mortier de nos méthodes charnelles n'ont pas réussi à réparer les brèches spirituelles de nos murs. Combien de temps essayerons-nous en vain de réparer nos murs extérieurs tandis que la maison de prière de Dieu se trouve toujours négligée et en ruines ?

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité
26:56
Persévérez jusqu'au bout - partie 1 - Jean Turpin Église Le Centre Disponible dans 6 h