Le Réveil qu'il nous faut (Page 9 / 12)

Un e-book de Oswald J. Smith

La soif ardente de Réveil

Le meilleur moyen de raconter l'histoire de ce que Dieu a opéré parmi nous actuellement, sera de citer des extraits de mon journal, l'espace ne permettant pas un récit plus complet. Mais je veux croire que ces quelques faits suffiront à inspirer à mes lecteurs l'esprit de Réveil et serviront ainsi à glorifier le Seigneur.

16 AOUT

Il faut qu'il vienne, ce réveil pour lequel j'ai prié depuis si longtemps ! Comme Dieu a brisé et fondu mon coeur ce matin, et comme la prière m'a été douce ! Béni soit Son Nom ! Oh ! Qu'il nous soit donné la conviction de péché et les précieux fruits de l'Esprit ! Cela seul supportera l'épreuve du temps et de l'éternité. Dieu m'a bouleversé d'une manière inusitée ce matin. Oh ! Comme il est précieux de Le connaître ! Oh ! Cette conviction de péché connue autrefois !

Dieu soit béni pour ces livres merveilleux qui m'ont tellement aidé ! Ma prédication en a été révolutionnée. Je n'avais jamais rien lu d'aussi poignant jusqu'à ce jour (« Un cri d'alarme pour les pécheurs impénitents » de J. Alleine, et d'autres ouvrages semblables). Comme leur message est clair et sans équivoque en ce qui concerne le péché, le salut, le ciel et l'enfer ! Je réalise toutefois que ces vérités divines peuvent être proclamées sans résultats, à moins que la puissance du Saint Esprit ne soit là pour les rendre vivantes. C'est LUI qui convainc de péché.

6 Alors il reprit et me dit : C'est ici la parole que l'Eternel adresse à Zorobabel : Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Eternel des armées.

Et c'est précisément là le secret de toute faillite humaine. La vérité peut bien être annoncée fidèlement, avec beaucoup de zèle, mais rien ne se produit. Pourquoi cela ? Parce que la puissance est absente !

Je lisais ce matin quelques chapitres des « Mémoires de John Smith », et cela m'a conduit à la prière. Dieu m'a donné une merveilleuse liberté pendant une heure ou davantage ; j'avais absolument perdu la notion du temps. Il m'a conduit tout d'abord à confesser ma propre faillite. Oh ! Combien j'ai manqué dans ce domaine de la prière ! J'y ai passé des minutes là où il aurait fallu des heures ! Combien j'ai péché aussi en méditant la Parole, négligeant de me pencher, comme j'aurais dû le faire, sur ces pages sacrées ! J'en ai fait autant pour l'emploi du temps que Dieu me confiait, je me suis encombré de choses secondaires, que le diable empilait dans chacune de mes journées. Que dire de mon service ?

J'ai négligé de distribuer des traités aux inconvertis, de proclamer l'Évangile au coin des rues à ceux qui ne mettent jamais les pieds à l'église. Oh ! Oui, j'ai péché, j'ai manqué le but dans tous ces domaines !

Pourtant je désire ardemment être fidèle et vrai en toutes choses. Je prie Dieu ardemment pour les âmes, mais mes yeux restent secs ; je ne sais pas encore pleurer sur les perdus comme Jésus l'a fait !

Mais, gloire à Dieu, je crois cependant qu'Il m'achemine vers une nouvelle expérience plus profonde, où je pourrai compter toutes choses comme une perte à cause de Christ. Je pourrai alors souffrir, me sacrifier, prier, méditer et servir comme jamais auparavant. Il n'y aura désormais plus qu'une chose qui comptera dans ma vie, et le Réveil tant désiré viendra enfin. Il répandra Son Esprit, les âmes seront convaincues et sauvées. Dieu veuille écouter ma prière et l'exaucer dans Sa grâce ! Je ne dois pas lâcher pied à l'avenir ; que Dieu me soit en aide pour aller de l'avant, toujours de l'avant avec Lui !

25 AOUT

Dans ma lecture de ce matin, ce verset attira tout spécialement mon attention :

20 mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.

Oh ! La puissance irrésistible d'une vie sanctifiée ! Les méchants sont pris de tremblement en présence de la véritable sainteté. Que Dieu fasse de ce passage un sujet d'émulation pour moi. Je relis rapidement tout mon Nouveau Testament, dans le but d'en tirer les vérités susceptibles de produire la conviction, une fois prêchées dans la puissance de l'Esprit. Dieu me donne des messages solennels sur le péché, le salut, le ciel et l'enfer. Je viens de passer une heure bénie dans la prière et dans la douce communion de mon Seigneur. Dieu veuille me conduire plus loin ; j'ai besoin de connaître davantage et surtout de faire de plus profondes expériences. Je ne serai jamais satisfait jusqu'à ce que Dieu ait commencé à agir parmi nous, produisant cette conviction de péché qui conduit les âmes en larmes jusqu'au Calvaire.

26 AOUT

Son message pour moi ce matin était :

23 Jésus lui dit : Si tu peux ! Tout est possible à celui qui croit. 24 Aussitôt le père de l'enfant s'écria : Je crois ! viens au secours de mon incrédulité ! Lire la suite

La prière et la foi sont indispensables pour obtenir des résultats. C'est ainsi que la puissance de Satan sera brisée dans le coeur des hommes et que le fruit de l'Esprit pourra s'y développer. « Je crois, Seigneur, viens en aide à mon incrédulité ! »

J'ai rassemblé trois frères dans mon bureau ce soir. J'en espérais encore d'autres, mais ils ne sont pas venus. Je leur ai parlé pendant près d'une heure et rencontré beaucoup de sympathie et de compréhension, mais une quasi totale ignorance en ce qui concerne l'effusion du Saint-Esprit et de Ses fruits. J'ai décidé de renouveler de telles rencontres afin que nous puissions nous entretenir de ces choses ensemble et prier ainsi avec plus de précision. Je suis rentré tout joyeux, dans l'assurance que Dieu va se mettre à l'oeuvre et travailler dans les coeurs en réponse à la prière de la foi.

31 AOUT

Nous nous sommes réunis à huit ce soir dans mon bureau et avons conversé et prié ensemble jusqu'à 10 heures passées. J'avais beaucoup prié pour que le Saint-Esprit leur ouvre les yeux, leur révèle les besoins et les rende conscients de leurs responsabilités. Si Dieu les a vraiment choisis, ils se tiendront à mes côtés, sinon, il me faudra poursuivre le combat tout seul. Nous avons décidé de tenir des réunions de prière dans les maisons une fois par semaine, pour commencer. En terminant, je leur ai donné ce verset qui a inspiré nos prières :

14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, -je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.

02 SEPTEMBRE

J'ai prêché ce soir avec liberté et quelque peu de puissance. Les gens ont écouté avec une attention soutenue ; mais j'ai cherché en vain quelque signe d'une réelle détresse d'âme. Les yeux restèrent secs ; aucune manifestation de conviction de péché. Bien sûr que je ne suis pas encore revêtu de la puissance d'En Haut, car il y aurait alors les fruits du Saint-Esprit.

07 SEPTEMBRE

1 Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la parole de Dieu, 2 il vit au bord du lac deux barques, d'où les pêcheurs étaient descendus pour laver leurs filets. Lire la suite

Quand ils jetèrent le filet sur l'ordre divin, « ils prirent une grande quantité de poissons. » Est-ce là ma propre expérience, ou bien est-ce que je travaille toujours dans la chair au lieu de l'Esprit ? En vérité, j'ai « travaillé toute la nuit sans rien prendre ». Si les hommes ne tremblent pas à l'ouïe du message, si les coeurs ne sont pas brisés, c'est bien ma faute. Je n'ai que moi-même à blâmer. Quand je serai réellement en agonie, en travail d'enfantement pour les âmes, il y aura des résultats, pas avant. Alors, à genoux, face contre terre, jusqu'à ce que la Puissance d'En Haut descende et que Dieu puisse se manifester ! J'ai prié presque toute l'après-midi, mais sans grande liberté. Il semble que les cieux étaient d'airain.

09 SEPTEMBRE

4 Et nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole.

Une fois encore, il faut croire que j'ai prêché dans la chair et non dans l'Esprit. Les gens étaient extrêmement sérieux et semblaient même convaincus. A la sortie, il y eut pas mal de discussions au sujet de la réunion, mais nul n'était vraiment brisé. Il manquait cette détresse intérieure, cette angoisse d'âme qui précède le salut. Oh ! Quand la puissance de Dieu sera-t-elle enfin manifestée ?

49 Et voici, j'enverrai sur vous ce que mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut.

8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

6 Alors il reprit et me dit : C'est ici la parole que l'Eternel adresse à Zorobabel : Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Eternel des armées.

Il m'a pourtant choisi afin que je porte du fruit et que mon fruit demeure, soutenant l'épreuve du temps et de l'éternité.

16 Ce n'est pas vous qui m'avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

Et ce fruit, j'en porte encore si peu, si peu ! Il faudra encore des heures d'attente devant Dieu, dans la prière. Le prix doit être payé, sans aucun doute. Et quand l'Esprit viendra sur moi et me remplira je le saurai par les résultats ; les fruits de l'Esprit seront visibles, et jusque là je suis bien décidé à ne prendre aucun repos.

10 SEPTEMBRE

A Dieu soit la gloire ! Il y a eu un mouvement de l'Esprit, enfin ! Cela s'est produit au cours de la réunion de ce soir. Tout d'abord le culte se déroula dans la froideur et les gens semblaient insensibles. J'ai parlé sur la prière victorieuse, puis j'ai terminé la réunion. Mais une femme s'écria soudain : « Oh ! Priez pour moi, membres d'église... » et le reste de sa phrase fut noyé dans un flot de larmes, tandis que de violents sanglots la secouaient tout entière, comme si son coeur allait se briser. Nous tombâmes tous à genoux et chacun pria à son tour. Puis nous avons chanté : « Tel que je suis sans rien à moi... » et au bout d'un quart d'heure environ, cette âme fut libérée et glorieusement sauvée. Béni soit le Nom du Seigneur

Oh ! Comme nos coeurs brûlaient au dedans de nous. La joie était si grande que nous pouvions à peine parler. Tout le long du chemin, jusqu'à la maison, j'avais de la peine à contenir mon émotion. La prière était exaucée, le Saint-Esprit avait commencé Son oeuvre, pour une âme au moins, et elle avait été brisée. Un membre d'église, s'il vous plait, mais pas sauvée ! Je me demande combien il y en a encore dans le même état ?

12 SEPTEMBRE

Sûrement, Dieu est à l'oeuvre parmi nous. Une autre jeune femme se leva ce soir et déclara qu'elle avait été touchée la veille et s'était convertie à son travail ; et qu'elle avait reçu ce matin la pleine assurance de son salut. Béni soit Dieu ! Une fois de plus Il a répondu à la prière. Elle nous dit qu'elle n'avait presque rien pu faire que prier tout le long de la semaine. Ainsi, deux âmes ont désormais été vaincues et attirées par la seule puissance de Dieu. C'est bien cela que j'avais demandé, c'était là le fardeau de mon coeur, que par la puissante conviction de l'Esprit les gens soient contraints de crier à Dieu sans même qu'on les y invite. Dieu a mis Son sceau sur Sa Parole et l'a honorée. Oh ! Seigneur, garde-moi toujours humble et révèle-moi pas à pas Ta volonté.

18 SEPTEMBRE

Réunion glorieuse ce soir ; la maison était pleine et les prières ferventes. Beaucoup ont soif de Dieu, et la réunion s'est prolongée jusqu'à près de dix heures, mais sans aucun signe particulier. Il me faut expérimenter la puissance de Dieu, peu importe le prix à payer. Oh ! S'Il voulait me briser plus encore et m'apprendre à pleurer pour le salut des perdus !

19 SEPTEMBRE

Encore un pas de fait ce soir. Une rétrograde a essayé de prier à la réunion, puis elle a fondu en larmes en balbutiant sa confession. Elle a continué à prier en paroles entrecoupées de sanglots. Dieu soit béni ; mais j'attends plus encore et ne suis toujours pas satisfait.

Une autre personne, passant par un terrible combat, m'a demandé ce soir si elle devait confesser un vol dont elle avait été convaincue. Ainsi nous voyons que Dieu est à l'oeuvre.

21 SEPTEMBRE

Une lettre m'arrive ce matin d'une personne en grande détresse spirituelle, et je suis allé la voir sans délai. Je l'ai trouvée en larmes, l'âme angoissée à l'extrême. Après que nous eûmes prié ensemble, Dieu l'a merveilleusement visitée et il était réjouissant de voir alors dans ses yeux le reflet de la gloire. Sûrement, Dieu est à l'oeuvre dans cette âme, béni soit Son Nom ! Je sens de plus en plus le besoin de la prière.

24 SEPTEMBRE

Je suis allé voir aujourd'hui mon grand ami, le Dr Hooper le « médecin bien aimé » et nous avons passé ensemble deux bonnes heures dans la prière. J'étais très découragé au sujet de la réunion d'hier soir. Tout semblait dur comme la pierre et je n'avais aucune liberté d'esprit dans la prédication. Je sens que je ne fais que jouer avec la prière. Il me faut passer encore bien plus de temps dans l'intercession.

25 SEPTEMBRE

Nous nous sommes réunis ce matin à trois pour la prière et avons passé ainsi quatre heures devant le Seigneur avec beaucoup de bénédictions... A la réunion du soir deux ou trois confessèrent leurs péchés et un jeune homme, frappé de conviction, se mit à prier.

J'ai été très impressionné par le passage de Joël

18 L'Eternel est ému de jalousie pour son pays, Et il épargne son peuple.

Nous trouvons là les besoins, les méthodes d'action et les résultats. Mais je ne puis faire cela par moi-même. Mon coeur est froid et dur. Je ne sais pas pleurer et mener deuil sur le péché. Dieu veuille me briser et fondre mon coeur. Alors Il pourra agir puissamment parmi mon peuple. J'ai découvert aussi dans Jérémie une précieuse promesse et j'en ai fait ma prière personnelle :

14 C'est pourquoi ainsi parle l'Eternel, le Dieu des armées : Parce que vous avez dit cela, Voici, je veux que ma parole dans ta bouche soit du feu, Et ce peuple du bois, et que ce feu les consume.

26 SEPTEMBRE

La réunion semblait tout d'abord froide et morte, et très peu de gens ont prié. En terminant, j'étais déçu. Puis une femme se mit à pleurer, suivie d'une autre ; enfin, une troisième fut courbée sous la puissance de l'Esprit. Tous se rassemblèrent et on se remit à prier. Les deux premières sanglotaient comme si leur coeur allait se briser, priant et confessant leurs péchés tour à tour. Oh ! C'était glorieux de voir ainsi notre Dieu à l'oeuvre ! L'une d'elles, qui avait obstinément refusé de prier en public le premier soir, pleurait si fort qu'elle pouvait à peine parler. Finalement, toutes se retirèrent, pleinement satisfaites, la lumière du ciel brillant sur leur visage. Je compris qu'une quatrième personne était sous la conviction de péché, grâce à ce qui venait de se passer. C'est une des membres les plus actives de la paroisse. Je lui ai simplement serré la main, préférant la laisser au Seigneur pour ce soir, sachant que l'Esprit poursuivrait Son oeuvre en elle. Comme c'est merveilleux de voir Dieu se servir des conversions pour en convaincre d'autres. Le Réveil aurait-il commencé ?

03 OCTOBRE

Une fois de plus j'ai lieu de rendre grâces à Dieu. Il nous a donné encore un signe de Sa présence et de Sa puissance. Une autre personne a été convaincue et sauvée et maintenant elle se réjouit en Christ. Le combat a duré pendant six semaines, mais à présent elle est vraiment libérée, et elle a rendu son témoignage à la réunion. Son visage, autrefois morose, est devenu radieux de la joie d'En Haut. Dieu soit béni ! Je crois que là, l'oeuvre est authentique.

Une autre encore a rendu témoignage, confessant qu'elle s'était égarée loin du Seigneur et refroidie. Elle a demandé nos prières ; mais elle n'a pas encore été pleinement libérée. Il faudra une plus profonde conviction. Cette âme a dû passer par une fausse expérience, et de ce fait toute l'oeuvre est à refaire en elle.

04 OCTOBRE

J'ai passé toute l'après midi en prière, courbé devant le Seigneur. Puis je suis allé chez le Dr Hooper pour la soirée et nous avons continué à prier ensemble jusqu'à près de minuit. Oh ! Cette puissance de Dieu, il nous faut l'obtenir ! C'est merveilleux comme il nous a ouvert Sa Parole pendant la prière. Nous l'avons lue ensemble et prié ensemble à genoux, tout spécialement ce 2ème chapitre de Joël. Oh ! Ce baptême de larmes, voilà ce qu'il nous faut ! Nous avons aussi prié ensemble, phrase par phrase, le chapitre 9 de Daniel. Nous sommes environnés de montagnes d'incrédulité et d'opposition. Seule la puissance de Dieu peut les renverser. « Ayez la foi de Dieu. » Mon désir ardent est d'être entièrement absorbé en Lui, de n'avoir qu'une passion : CHRIST ! Que Dieu me soit en aide !

05 OCTOBRE

Dieu soit béni, voici encore une conversion, celle d'un homme, cette fois-ci. Il est venu me trouver dans mon bureau et m'a confié qu'il avait été convaincu dans une précédente réunion et se sentait bien misérable. Il avait souvent pris de bonnes résolutions, et essayé de suivre la religion ; mais il se savait toujours loin du salut, tout membre d'église qu'il fût. Hier il avait pris la décision de renoncer au tabac et avait jeté sa pipe. Nous avons prié ensemble, puis nous sommes partis pour la réunion. A la fin du culte, il se leva et confessa devant tous ce qu'il m'avait déjà dit, et ses yeux étaient pleins de larmes. Mais malgré cela, il n'est pas encore parvenu à la peine libération. De retour à la maison je me mis à prier très spécialement pour cet homme, plaidant avec Dieu pour qu'Il lui donne la lumière et lui révèle le chemin de la foi.

J'ai l'assurance bénie, maintenant, que Dieu est vraiment à l'oeuvre. Une profonde conviction est née dans bien des coeurs. Oh ! Qu'il puisse y avoir un réel mouvement de l'Esprit, un réel brisement ! J'ai trouvé très précieux, aujourd'hui, les passages

22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu. 23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir. Lire la suite

13 Sacrificateurs, ceignez-vous et pleurez ! Lamentez-vous, serviteurs de l'autel ! Venez, passez la nuit revêtus de sacs, Serviteurs de mon Dieu ! Car offrandes et libations ont disparu de la maison de votre Dieu. 14 Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, Dans la maison de l'Eternel, votre Dieu, Et criez à l'Eternel !

16 La nourriture n'est-elle pas enlevée sous nos yeux ? La joie et l'allégresse n'ont-elles pas disparu de la maison de notre Dieu ?

Je les ai transformés en prières l'un après l'autre, me tenant devant le Seigneur avec Sa Parole.

08 OCTOBRE

Très forte opposition de la part des membres influents de l'église qui objectent publiquement à nos réunions. Les « chrétiens mondains » ont pris les armes et Satan commence à montrer que lui aussi s'intéresse à tout ce qui se passe. J'en ai fait un sérieux sujet de prière. Nous avons persévéré dans l'intercession, avec le Dr Hooper, jusqu'à près d'une heure du matin...

10 OCTOBRE

Nous avons encore passé la journée ensemble dans l'attente en Dieu, et le résultat fut une réunion bénie ce soir. Beaucoup ont rendu témoignage avec une magnifique assurance pendant plus d'une demi-heure, et j'ai même dû les arrêter pour laisser du temps pour la prière. Dieu travaille dans les coeurs, la conviction s'approfondit, les vies sont transformées et les âmes parviennent à la glorieuse liberté et à la joie d'un plein salut.

11 OCTOBRE

La Parole de Dieu me devient de plus en plus précieuse. Nous entendons Sa propre voix à travers celle des prophètes de l'Ancien Testament. Notre méthode est de lire quelques passages, puis de les transformer en prière, demandant à notre Dieu de les réaliser dans notre propre expérience.

6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit.

Si nous travaillons dans l'énergie de la chair, notre ministère s'en ressentira et les âmes seront amenées à une fausse expérience. « Seigneur, donne-nous le fruit authentique de l'Esprit ! » Nous avons adopté la méthode divine de la prière, sachant bien que toute autre méthode est infructueuse. Si donc nous ne réussissons pas par la prière, nous serons confus et ce ministère de la prière en sera discrédité. Non, nous ne pouvons pas, nous ne devons pas être vaincus ! Nous devons nous adonner continuellement à la prière et au ministère de la Parole. Si nos vies ne produisent pas la conviction de péché, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Oh ! La foi de cette femme cananéenne qui ne voulait pas accepter un « Non ! » pour réponse, voilà ce qu'il nous faut !

24 Jésus, étant parti de là, s'en alla dans le territoire de Tyr et de Sidon. Il entra dans une maison, désirant que personne ne le sût; mais il ne put rester caché. 25 Car une femme, dont la fille était possédée d'un esprit impur, entendit parler de lui, et vint se jeter à ses pieds. Lire la suite

14 OCTOBRE

J'ai prêché ce matin et ce soir avec une grande liberté ; mais sans résultats apparents. Je ne suis pas satisfait. Cependant Dieu travaille quelque peu parmi nous ; un homme a rendu de l'argent dérobé à son patron et une femme a fait de même pour des fonds de la caisse de l'Ecole du Dimanche qu'elle avait quelque peu dilapidés. Mais je prie ardemment pour que la conviction s'accroisse encore, pour que les âmes soient touchées au vif. J'ai relu l'histoire de David Brainerd : des mois de prière et d'agonie, et puis la glorieuse effusion de l'Esprit Saint sur ce peuple indien. A moi aussi il me faut ce fruit béni de l'Esprit, et nul autre.

Photo de Oswald J. Smith
Pasteur

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité