Le ministère de louange (Page 4 / 5)

Une étude de Gwen Dressaire et 2 autres auteurs

La préparation d'un ministère de louange - partie 2

Le répertoire de chants

1 Chantez à l'Eternel un cantique nouveau ! Chantez à l'Eternel, vous tous, habitants de la terre !

Même si l'église dispose d'un répertoire de chants, il faudrait penser à les changer souvent, tout comme nous le suggère le psalmiste. En effet, nous passons tous par des saisons différentes de nos vies, il en est de même pour l'église.

Les chants permettent de s'ajuster en fonction de la saison. Les chants nouveaux apportent une fraîcheur, de nouvelles confessions, de nouvelles dimensions. Tout est lié, car c'est le même Saint-Esprit qui parle à travers les chants. Il connaît les temps et sait ce qui conduira le peuple dans sa présence en fonction de la saison dans laquelle il se trouve.

Il y a des chants que l'on a du mal à quitter parce qu'ils sont beaux, mélodieux. Mais le responsable de la louange ne peut pas marcher dans le compromis. Il doit suivre l'Esprit et changer quand il faut changer.

Une attention particulière doit être portée aux paroles des chants. Par exemple, un chant qui dit : « guéris-moi Seigneur »  n'est, à priori, pas biblique car la parole de Dieu nous dit que par ses meurtrissures, Jésus nous a déjà guéris : 

5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

De même, pensons au texte suivant : 

24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.

Il faut savoir discerner les chants scripturaires des autres et être déterminé à ne chanter que ce qui sont parfaitement conformes à la parole de Dieu. Il ne s'agit pas de diriger l'assemblée vers le mensonge, mais vers le Saint-Esprit.

Les sensibilités de l'assemblée peuvent aussi influencer le choix des chants. Le responsable des chants peut être amené à offrir des chants, ou à proposer des répertoires qu'il n'aime pas particulièrement lui-même. Le plus important ici est que l'Esprit parle et que les gens reçoivent. Il faut donc être flexible : le but est de bénir le Seigneur et les gens.

Le chant doit être vivant, il faut que tous puissent y trouver une part, quel que soit leur âge. 

Des chants plus anciens parlent souvent plus que des chants récents. Le contraire est également vrai. Il y a une richesse dans les vieux chants, tout un héritage laissé par ceux qui nous ont précédés. Bien souvent on néglige cet héritage et ce, à tort. 

Les nouveaux chants

L'introduction de nouveaux chants est une action délicate. Si un dimanche matin, on apporte 5 nouveaux chants, tout le monde sera en train de lire les paroles plutôt que de s'ouvrir à Dieu en louange. N'oublions pas que le but de la louange est d'entrer dans la présence de Dieu.

L'idéal serait d'apporter les nouveaux chants progressivement. Il faut répéter les paroles plusieurs fois : laisser du temps à l'assemblée pour qu'elle adopte les nouvelles paroles et se les approprie.

Une louange répétitive peut devenir lourde, comme si un prédicateur apportait toujours le même message. 

Quand un nouveau chant est proposé par un musicien ou un chanteur, ce n'est pas dramatique s'il n'est pas adopté par l'équipe ou par le responsable. En tant qu'adorateur, on chante avec nos émotions, avec nos expériences. Or, tout cela est subjectif.

Les répétitions 

Elles sont plus que nécessaires. Elle plonge les responsables de la louange dans une attitude d'adoration et les prépare à donner le meilleur à Dieu.

C'est exigeant de mettre du temps à part pour répéter car nos agendas sont déjà souvent bien remplis. Mais en acceptant l'appel à servir Dieu dans la louange, on a aussi accepté de faire de la place pour offrir un service de qualité. 

Les répétitions concourent aussi à l'unité de l'équipe. Nous avions vu dans les émissions précédentes combien l'unité est déterminante pour l'exercice du ministère de louange.

Le nombre de chants

Le nombre de chants proposés le dimanche matin n'est pas une règle en soi. Il faut rester sensible au Saint-Esprit.

Notons que les chants de louange précèdent toujours les chants d'adoration. Dieu est un Dieu d'ordre. 

Donner à Dieu un service d'excellence

Continuer à travailler son chant, son instrument durant la semaine ; participer aux répétitions ; voici des règles à considérer.

Louer le Seigneur, c'est offrir un culte à l'Éternel. Tant ceux qui sont sur l'estrade que ceux qui sont dans l'assemblée, doivent se préparer durant la semaine, ou le dimanche matin à offrir un moment de qualité au Seigneur. 

Aussi, c'est dommage de passer à côté des moments de louange et d'arriver juste à temps pour la prédication comme le font certains. Dieu a prévu de nous bénir dans les moments de proximité avec lui, à travers la louange. Il faut en profiter.

1 Chantez à l'Eternel un cantique nouveau ! Chantez à l'Eternel, vous tous, habitants de la terre !
Photo de Gwen Dressaire
Leader de louange
Photo de Joël Spinks
Pasteur
Photo de Mathilde Gaudreau-Spinks
Leader de louange

3 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:38
Père céleste : Tu es bon - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière
28:22
Sois ! - partie 1 - Dorothée Rajiah Paris Centre Chrétien Disponible dans 5 h
29:00
Guyane - Jérémy Sourdril GO ! Disponible dans 5 h