Cinq dimensions de l'amour de Christ (Page 2 / 8)

Une étude de Michael Williams

Un lépreux

(Suite partie 1)

L'un des premiers à avoir reçu l'amour de Jésus, tout au début de l'Évangile, était un lépreux :

40 Un lépreux vint à lui; et, se jetant à genoux, il lui dit d'un ton suppliant : Si tu le veux, tu peux me rendre pur.

La maladie de la lèpre :

Dans la vie sociale juive, les lépreux se voyaient exclus de tout amour. La lèpre, dans les temps bibliques, était un peu comme le Sida aujourd'hui. Quand la maladie commençait, elle était habituellement à peine visible- peut-être un petit cheveu blanc, ou une minuscule tache blanche sur la peau. Ces taches se multipliaient petit à petit, jusqu'à ce que tout le corps en fût atteint, avec des croûtes, des boutons, des pustules, et des enflures. Les ongles tombaient, les articulations devenaient difficiles, les membres du corps se déformaient, se contractaient, pourrissaient, puaient, et même tombaient!

Pourquoi les juifs rejetaient les lépreux :

Les juifs ne considéraient pas la lèpre comme une maladie, mais comme "le doigt de Dieu" - une malédiction divine, la punition d'un péché grave. Et, puisqu'on croyait que la lèpre était un jugement de Dieu, on croyait également que l'homme ne pouvait rien y faire. C'est pour cela qu'un lépreux devait se rendre auprés d'un prêtre et non d'un médecin. D'ailleurs, les docteurs n'essayaient pas du tout de guérir des lépreux. Aux yeux des Juifs, leur condition était spirituelle et non corporelle. Un lépreux n'était pas malade, mais impur. Alors, il n'avait pas besoin de guérison, mais de purification. C'est pour cette raison qu'on confiait le contrôle des lépreux aux prêtres, qui devaient constater la lèpre, prononcer le lépreux impur, et s'assurer qu'il respectait la loi de l'Ancien Testament sur la lèpre. Mais ils n'entreprenaient rien pour guérir la lèpre, ni pour empêcher qu'elle ne s'aggrave. Et ils ne s'occupaient point des conséquences personnelles, psychologiques, pratiques, familiales et sociales du pauvre lèpreux. Un proverbe juive dit: " Puisque Dieu frappe quelqu'un de la lèpre, il n'y a que Dieu qui puisse l'enlever ".

Le lépreux est rejeté de tous:

La loi sur la lèpre était très sévère. Il n'était pas permis à un lépreux de peigner ni de couper ses cheveux et sa barbe. Il devait voiler sa barbe - "la gloire de l'homme" - complètement. Il devait déchirer sa chemise du cou jusqu'à la taille. Il devait quitter sa famille et sa maison et aller habiter seul, ou éventuellement en compagnie d'autres lépreux, hors de la ville - donc sans protection en cas de guerre. Il ne pouvait pas entrer dans le temple ou dans une synagogue; alors, il ne pouvait ni offrir des holocaustes pour le pardon de ses péchés, ni écouter la Parole. Il lui était même défendu de se couvrir la tête, donc il ne pouvait même pas prier ! Par conséquent, même s'il était devenu lépreux à cause de ses péchés, il n'avait aucune possibilité de trouver le pardon et la guérison. Il était tout à fait exclu de l'amour de Dieu. Il ne pouvait avoir aucun contact avec des gens non-lépreux, sauf à une distance d'au moins 100 mètres. L'amour des juifs pour un lépreux s'arrêtait à 100 m de lui! Si un lépreux rencontrait des gens non-lépreux, il devait crier à haute voix pour les avertir - non : "malade, malade", même pas: "lépreux, lépreux", mais: "impur, impur". Même son haleine était impure. Et il était strictement défendu à un lépreux de toucher un non-lépreux, car son impureté aurait alors infecté le non-lépreux, qui, à son tour, serait devenu impur.

Mais Jésus accueille et touche les lépreux :

Mais l'amour de Jésus est plus large - si large qu'il va au-delà des limites humaines, si large qu'il touche même un lépreux. Jésus n'est pas resté à 100 m. Il toucha le lépreux :

41 Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur. 42 Aussitôt la lèpre le quitta, et il fut purifié.

Jésus le touche! Toucher dit beaucoup plus que des paroles. Est-ce que nous comprenons l'importance du toucher ? Nos enfants, eux, le comprennent - ils demandent à être embrassés. Saviez-vous que le corps humain a à peu près 5.000.000 points sensibles à l'attouchement - et que le tiers de ceux-ci sont dans les mains ? Voilà pourquoi des aveugles apprennent à lire en "Braille" avec leurs mains - et non avec leurs pieds ... Jésus, l'homme le plus pur qui ait jamais existé, touche ce lépreux impur, mourant, estropié, mutilé.

Jésus veut aussi te toucher parce qu'il t'aime :

Y a-t-il des "lépreux" qui lisent ou entendent cet enseignement ? (Je veux dire des "lépreux spirituels" - vous ne devez pas regarder vos mains pour voir si vous avez une tache blanche.) Des lépreux par le péché ou l'impureté. Des gens soupçonnés, méprisés, rejetés par la famille, les amis - même des frères et soeurs en Christ ? Jésus touche des lépreux. Jésus touche ceux que personne d'autre ne veut, ou n'ose toucher. L'amour de Dieu est assez large pour vous toucher.

1 commentaire

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:41
Jésus l'Époux - Samuel Kamuanga In Studio Disponible dans 24 min
28:50
Le péché : définition et solution - partie 2 - Jean-Marie Ribay La Porte Ouverte Chrétienne Disponible dans 3 h
28:14
Triompher de la crise par une attitude responsable - partie 2 - Alexandre Amazou Alliance Biblique Missionnaire Côte d'Ivoire Disponible dans 1 h