Le Chemin qui mène à Dieu (Page 6 / 10)

Une étude de Dwight Moody

Conseils pratiques

Il est dangereux, pour ceux qui cherchent le salut, de s'appuyer sur l'expérience des autres.

8 Ils sont frappés d'épouvante; Les spasmes et les douleurs les saisissent; Ils se tordent comme une femme en travail; Ils se regardent les uns les autres avec stupeur; Leurs visages sont enflammés.
20 Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n'éteindra point le lumignon qui fume, Jusqu'à ce qu'il ait fait triompher la justice.

Beaucoup ne croient être sauvés que si leur conversion s'opère comme s'est opérée celle de leurs parents. Un de mes amis, qui fut converti dans un champ, voudrait envoyer la ville entière dans ce champ-là. La seule règle qui existe pour tous, c'est la Parole de Dieu ; c'est elle qui doit être précieuse à ceux qui désirent être sauvés. Si quelqu'un dit, par exemple : « Je n'ai aucune force », qu'il lise:

6 Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.

C'est justement parce que nous n'avons aucune force qu'il nous faut Christ. Il est venu donner la force aux faibles. Un autre dira : « Je ne puis voir où est la vérité. » - Christ dit :

12 Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Il est venu, non seulement pour donner la lumière,

7 Pour ouvrir les yeux des aveugles, Pour faire sortir de prison le captif, Et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres.

Un autre encore prétendra qu'on ne peut être converti sur le champ. A celui-là, je montrerai ce passage : « Le salaire du péché, c'est la mort; mais le don de Dieu, c'est la vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur. » Combien de temps faut-il pour accepter un don? Il y a un instant où vous ne l'avez pas, et un instant où vous l'avez, il passe de la main d'autrui dans la vôtre en un moment. La vie éternelle commence instantanément. - Elle peut cependant, comme le grain de semence, ne croître que lentement; certaines personnes ont été converties d'une manière si graduelle que, comme pour le lever du jour, ou ne peut dire quand leur conversion a commencé. D'autres, au contraire, éprouvent comme un coup de tonnerre, et la vérité resplendit soudainement à leurs yeux. - Je ne ferais pas un pas pour prouver le jour et l'heure de ma conversion; mais ce qu'il m'importe de savoir, c'est que je suis vraiment converti. Il est possible qu'un enfant ait été si bien élevé dans la crainte du Seigneur qu'on ne puisse déterminer l'instant de sa nouvelle naissance ; mais il y a cependant un changement décisif, à un moment déterminé, qui l'a fait participant de la nature divine. On nie les conversions instantanées. Mais je défie qui que ce soit de m'en montrer d'autres dans tout le nouveau Testament. « Comme Jésus passait, il vit Lévi, fils d'Alphée, assis au bureau des impôts, et il lui dit :

9 De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s'appelait Matthieu. Il lui dit : Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit.

Il ne peut rien y avoir de plus soudain que cela. Zachée le péager cherchait à voir qui était Jésus; et parce qu'il était de petite taille il monta sur un arbre. Quand Jésus vint à cet endroit, il leva les yeux, l'aperçut et lui dit :

5 Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit : Zachée, hâte-toi de descendre; car il faut que je demeure aujourd'hui dans ta maison.

Sa conversion eut lieu entre la branche et le sol. Il reçut Jésus avec joie et dit :

8 Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit : Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple.

Bien peu de gens pourraient, de nos jours, donner de pareilles preuves de leur conversion. La maison entière de Corneille fut convertie soudainement, car tandis que Pierre leur prêchait Christ, le Saint-Esprit descendit sur eux et ils furent baptisés. (Actes 10) Au jour de la Pentecôte, trois mille personnes reçurent la parole avec joie. Non seulement elles furent converties, mais même baptisées le même jour. (Actes 2) L'histoire de l'eunuque de la reine d'Ethiopie est un exemple de conversion instantanée:

26 Un ange du Seigneur, s'adressant à Philippe, lui dit : Lève-toi, et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert. 27 Il se leva, et partit. Et voici, un Ethiopien, un eunuque, ministre de Candace, reine d'Ethiopie, et surintendant de tous ses trésors, venu à Jérusalem pour adorer, Lire la suite

Ces exemples abondent dans l'Écriture. Supposez un homme qui dérobe habituellement l'argent de son patron. Il a volé 2000 francs l'année dernière; lui conseillerons-nous de n'en prendre que 1500 cette année, et 1000 francs l'année suivante, jusqu'à ce qu'au bout de quelques années il ne vole plus que 2 ou 300 francs? Ce conseil sera basé sur le même principe que la théorie de la conversion graduelle. La Bible dit, au contraire :

20 Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ,

C'est un complet « demi-tour ». Un blasphémateur ne sera pas converti pour jurer chaque jour un peu moins; car le Sauveur à dit :

34 Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement, ni par le ciel, parce que c'est le trône de Dieu;

Qu'un ivrogne, qui a l'habitude de boire et de battre sa femme deux fois par mois, ne le fasse plus qu'une seule fois, il ne sera pas converti pour cela. Pouvez-vous vous représenter Ananias allant au devant de Paul, qui ne respirait que « haine et carnage contre les disciples de Christ », pour lui conseiller de se modérer, de n'en pas tuer autant à la fois, de faire mourir par degrés la haine dans son coeur ? Ce serait aussi raisonnable que de prétendre que l'on peut croire en Jésus et se convertir que par degrés et insensiblement. Une autre classe est composée de personnes qui disent craindre de ne pouvoir persévérer. C'est une catégorie nombreuse et intéressante : j'aime à voir des gens qui se défient d'eux-mêmes. Il n'y a qu'une réponse à leur faire : regardez Dieu; ce n'est pas vous qui le gardez, c'est lui qui vous garde. Au lieu que nous ayons à saisir Christ, c'est lui qui, en réponse à nos prières, doit nous saisir. Lisez, vous qui avez peur de broncher:

2 Le secours me vient de l'Eternel, Qui a fait les cieux et la terre.

Quelqu'un a appelé ce psaume le cantique des voyageurs. C'est un admirable cantique, en effet, pour nous qui sommes pèlerins dans ce monde; c'est un psaume que nous devrions tous savoir par coeur. Dieu peut toujours faire ce qu'il a déjà fait. Il a gardé Joseph en Egypte, Moïse devant Pharaon, Daniel à Babylone; Il a rendu Elie capable de tenir tête à Achab. Et les hommes que je viens de nommer nous étaient semblables en toutes choses. Leur grandeur venait de Dieu. Regardez à Dieu, voilà le salut. La vraie foi, c'est la faiblesse humaine s'appuyant sur la force divine. Que ceux qui craignent de ne pas persévérer lisent:

24 Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l'allégresse,

Lisez encore:

10 Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante.

Refuser de se donner à Lui maintenant de peur de retomber plus tard, serait aussi insensé que pour un prisonnier refuser sa grâce, de peur de revenir plus tard en prison; ou pour un noyé refuser des secours, de peur d'être exposé de nouveau à tomber dans l'eau. Il y a deux espèces de sceptiques : ceux qui ont de vrais doutes, et ceux qui aiment la discussion pour elle-même. Ces derniers ont longtemps été mon écharde, mais c'est une épine que je ne redoute plus aujourd'hui. C'étaient ces gens-là qui, autour du Christ, essayaient sans cesse de l'embarrasser et de le surprendre. Ils viennent à nous pour montrer leur esprit, non pour se convertir. Je rappelle à leur propos ces paroles de Paul à Timothée :

23 Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles.

Questions folles! Bien des chrétiens nouvellement convertis font une grande folie en se croyant obligés de défendre la Bible envers et contre tous. La vérité c'est qu'il y a dans la Bible bien des choses que je ne puis ni comprendre ni expliquer; et quand on me dit : Que faites-vous de ces choses-là? Je réponds : Rien. - Comment les expliquez-vous? - Je ne les explique pas. - Qu'en faites-vous alors? - Je les crois. - Mais moi, je ne crois pas ce que je ne puis comprendre. - Eh bien! moi, je crois même ce que je ne comprends pas, si je le trouve dans la Bible. Il y a bien des points qui étaient pour moi mystérieux et difficiles, il y a cinq ans, et qui me paraissent lumineux et évidents aujourd'hui, et j'espère que, pendant l'éternité, je découvrirai toujours quelque vérité nouvelle sur Dieu et sur sa grâce. Je me fais un devoir de ne jamais discuter les passages controversés de l'Ecriture sainte. J'attends d'avoir plus de lumière avant d'en parler. Je ne suis pas obligé d'expliquer ce que je ne comprends pas :

29 Les choses cachées sont à l'Eternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

Ce sont ces choses que je prends pour m'en nourrir et renouveler mes forces spirituelles. Mais voici un douteur sincère. Celui-ci doit être traité aussi tendrement que l'est un enfant malade par sa mère. C'est par le manque de sympathie des chrétiens que beaucoup de sceptiques s'endurcissent. J'étais, il n'y a pas longtemps, dans une réunion destinée aux personnes inquiètes sur l'état de leur âme. Il y avait là une dame incrédule, que je confiai à une chrétienne, pour qu'elle l'éclairât et priât pour elle. Un instant après, je vis la première se dirigeant vers la porte. Je demandai : « Pourquoi la laissez-vous partir? - Oh! c'est une incrédule! » me répondit-on. Je courus à la porte et l'arrêtai, et je la présentai à un autre serviteur du Christ qui passa une heure à causer et à prier avec elle. Il alla voir la dame et son mari; et au bout d'une semaine, cette personne intelligente et sincère avait rejeté tous ses doutes et était devenue une chrétienne active. Il y fallut le temps, le tact et la prière, mais cela en valait la peine. Voici quelques passages qui s'appliquent aux âmes droites que le doute retient :

17 Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.

Celui qui ne veut pas faire la volonté de Dieu ne peut non plus connaître sa doctrine. Il n'y a pas d'incrédule qui ne sache que Dieu veut que l'homme abandonne son péché tout d'abord, et la lumière brillera sur lui. Mais qu'il ne s'attende pas à recevoir toutes les lumières à la fois; elles viendront l'une après l'autre, jour après jour. Ce n'est pas à ses ennemis que Dieu révèle ses secrets, et si un homme persiste à vivre dans le péché, il ne saurait comprendre la vérité divine.

14 L'amitié de l'Eternel est pour ceux qui le craignent, Et son alliance leur donne instruction.

Nous lisons encore :

15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.

L'ami de Christ connaît ses secrets.

17 Alors l'Eternel dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ?

Ceux qui ressemblent le plus à Dieu sont naturellement les plus capables de le comprendre. Le péché est le grand obstacle à la lumière. Otez le péché, et quel flot de clarté pénètre aussitôt dans l'esprit et dans le coeur ! Je me souviens d'un soir où la Bible était pour moi le livre le plus sec et le plus obscur de l'univers. Le jour suivant, c'était le contraire. J'en avais reçu la clé. J'étais né de l'Esprit. Mais avant de comprendre quoi que ce fût de la révélation divine, il m'avait fallu abandonner le péché. C'est quand nous abdiquons aux pieds de Dieu qu'Il se montre à nous. Le malheur des gens qui doutent, c'est qu'ils sont orgueilleux. Ils en savent plus que le Très Haut! Ils ne s'approchent pas, avec un esprit docile. Quiconque vient à Dieu pour se faire instruire par Lui, recevra ce qu'il demande:

5 Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.
Photo de Dwight Moody
Pasteur

2 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:53
Laisse Jésus essuyer tes larmes - Denis Morissette Bonjour chez vous ! Disponible dans 3 h
28:33
Dieu t'attend - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière Disponible dans 3 h
28:12
La discipline et la grâce - Annabelle & cie Parole de femmes Disponible dans 5 h
26:32
Vous l'avez déjà - épisode 5 - Andrew Wommack La Vérité de l'Évangile Disponible dans 5 h
27:57
Mettons-nous en action - Louise Turpin In Studio Disponible dans 9 h
25:08
Psaumes 91/3 - partie 1 - Georges Amoako La Maison de la Destinée Disponible dans 6 h
28:31
Opérer sous un ciel ouvert - Denis Ncuti Église Le Centre Disponible dans 12 h