Esaïe chapitre 26

1 En ce jour-là, on chantera cet hymne au pays de Juda : Nous avons une ville qui est bien fortifiée, Dieu a fait du salut une muraille et un rempart. 2 Ouvrez les portes et laissez-y entrer la nation qui est juste, qui demeure fidèle. 3 A celui qui est ferme dans ses dispositions, tu assures une paix parfaite, parce qu'il se confie en toi. 4 Placez votre confiance toujours en l'Eternel, car l'Eternel est le rocher de toute éternité. 5 Car il a abaissé ceux qui trônaient bien haut et il a renversé la ville inaccessible, il l'a abaissée jusqu'à terre, lui faisant mordre la poussière. 6 Elle est foulée aux pieds, écrasée par les opprimés et sous les pas des pauvres.
7 Le chemin pour le juste est un chemin bien droit. Toi qui es droit, tu traces la voie que suit le juste. 8 Aussi, ô Eternel, nous espérons en toi ; sur les voies que tracent tes lois, oui, tout notre désir vers toi se porte, nous voulons te garder présent à la pensée. 9 J'aspire à toi pendant la nuit, et mon esprit te recherche au matin. Lorsque tes jugements s'exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice. 10 Fait-on grâce au méchant, il n'apprendra jamais à être juste. Sur la terre du bien, il commettra le mal et il ne verra pas la majesté de l'Eternel.
11 Quand tu lèves ta main pour juger, Eternel, eux, ils ne le voient pas. Mais ils verront comment tu prends à coeur la cause de ton peuple et ils seront confus, consumés par le feu préparé pour tes ennemis. 12 O Eternel, tu nous donnes la paix, car c'est bien toi qui accomplis pour nous tout ce que nous faisons. 13 Eternel, notre Dieu, d'autres maîtres que toi ont dominé sur nous, mais c'est toi seul que nous louons. 14 Les morts ne vivront plus, les ombres ne se relèveront pas, car toi, tu es intervenu pour les exterminer. Tu as fait disparaître jusqu'à leur souvenir.
15 Tu as multiplié la nation, Eternel, tu l'as multipliée, tu as montré ta gloire, tu as fait reculer les confins du pays sur toutes les frontières. 16 O Eternel, dans la détresse, nous nous sommes tournés vers toi, nous t'avons présenté notre prière quand tu nous as châtiés. 17 Nous étions devant toi, ô Eternel, comme une femme enceinte et prête à enfanter, qui souffre et qui crie de douleur,
18 car nous avons conçu, mais ce que nous avons enfanté, c'est du vent. Nous n'avons pas donné le salut à la terre, nous n'avons pas donné la vie à de nouveaux habitants pour le monde. 19 Mais tes morts revivront, les cadavres de ceux qui m'appartiennent reviendront à la vie. Oui, vous qui demeurez dans la poussière, réveillez-vous, poussez des cris de joie, car ta rosée est une rosée de lumière, et la terre rendra les trépassés.
20 Va, ô mon peuple, et entre dans ta chambre, sur toi ferme la porte, cache-toi un instant, le temps que passe la colère. 21 Car l'Eternel va sortir de sa résidence pour faire payer leurs péchés aux habitants du monde, et, ce jour-là, la terre mettra à jour le sang versé sur elle et ne cachera plus les victimes qu'elle dissimulait.