Esaïe chapitre 10

1 Malheur à ces législateurs qui font des lois injustes, et à ceux qui rédigent des décrets qui engendrent la misère, 2 pour refuser aux miséreux l'accès au tribunal, pour priver de leur droit les pauvres de mon peuple, pour dépouiller les veuves, et pour piller les orphelins. 3 Que ferez-vous au jour du règlement de comptes, lorsque la destruction viendra sur vous de loin ? Vers qui donc fuirez-vous pour avoir du secours ? Et où cacherez-vous l'amas de vos richesses ? 4 Il ne restera rien à faire sinon se courber sous le joug parmi les prisonniers ou tomber parmi les victimes. Mais malgré tout cela, son courroux ne s'apaise pas, sa main reste levée.
5 « Malheur à l'Assyrien, bâton de ma colère ! Ce gourdin dans sa main est l'instrument de ma fureur. 6 Je l'enverrai pour attaquer une nation impie, je vais lui donner la mission de rafler le butin d'un peuple qui déchaîne ma fureur, de le mettre au pillage, et de le piétiner comme la boue des rues. 7 Mais ce n'est pas ainsi que le roi d'Assyrie a vu les choses et qu'il a raisonné. Car il ne songe qu'à détruire et à exterminer des nations en grand nombre. 8 Oui, voici ce qu'il dit : “Mes princes ne sont-ils pas autant de rois ? 9 Kalno a bien subi le sort de Karkémich, Hamath celui d'Arpad, Samarie celui de Damas. 10 Si, de ma main, j'ai atteint des royaumes adorant des idoles dont pourtant les statues étaient bien plus nombreuses que celles de Jérusalem et que celles de Samarie, 11 ne traiterai-je pas Jérusalem et ses statues tout comme j'ai traité Samarie avec ses idoles ?” »
12 Voici ce qui arrivera, dit le Seigneur : Quand j'aurai achevé toute mon oeuvre sur le mont de Sion et à Jérusalem, j'interviendrai contre le roi de l'Assyrie à cause de ses pensées orgueilleuses et de son regard arrogant. 13 Car il a déclaré : « C'est par ma propre force que j'ai fait tout cela, et grâce à mon habileté, car je suis très intelligent. Moi, j'ai déplacé les frontières de nombreux peuples, et pillé leurs trésors et, comme un homme fort, j'ai détrôné des rois. 14 Ma main a ramassé les richesses des peuples comme on ramasse un nid. Comme on s'empare des oeufs abandonnés, j'ai pris toute la terre sans qu'il y ait personne pour agiter les ailes, ou pour ouvrir le bec, ou pour siffler. »
15 Mais la cognée se vante-t-elle aux dépens de celui qui la manie ? Ou la scie se glorifie-t-elle aux dépens de celui qui l'utilise ? Comme si le bâton faisait mouvoir celui qui le brandit, comme si le gourdin brandissait celui qui n'est pas de bois ! 16 C'est pourquoi l'Eternel, le Seigneur des armées célestes, va faire dépérir ses guerriers corpulents ; sous l'effet de sa gloire, un feu s'embrasera, telle une flamme. 17 Car la lumière d'Israël deviendra comme un feu, et le Saint d'Israël comme une flamme qui brûlera et qui consumera les épines, les ronces. en un seul jour. 18 Il anéantira du coeur jusqu'à l'écorce la luxuriance de ses forêts et ses vergers On croira voir un homme bien malade qui dépérit. 19 Il restera si peu d'arbres de sa forêt qu'un petit enfant même pourrait en inscrire le nombre. 20 En ce jour-là, le reste des Israélites et les rescapés de Jacob ne prendront plus appui sur celui qui les frappe, alors ils s'appuieront vraiment sur l'Eternel, sur le Saint d'Israël. 21 Un reste des descendants de Jacob un reste reviendra vers le Dieu fort. 22 Car même si ton peuple, ô Israël, était aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer, ce n'est qu'un reste qui reviendra, car Dieu a décidé la destruction du peuple : il fera venir la justice comme une inondation. 23 Et l'Eternel, le Seigneur des armées célestes, accomplira dans le pays entier cette destruction qui est décrétée.
24 Par conséquent, voici ce que dit l'Eternel, le Seigneur des armées célestes : « O toi mon peuple, habitant de Sion, ne crains pas l'Assyrie quand, avec le bâton, il viendra te frapper et lorsqu'il brandira son gourdin contre toi, comme l'Egypte l'a fait autrefois. 25 Car, dans un peu, très peu de temps, ma fureur prendra fin et mon courroux se tournera contre eux pour les détruire. »
26 Le Seigneur des armées célestes brandira son fouet pour frapper l'Assyrie comme il frappa Madian près du rocher d'Oreb. Il lèvera encore son bâton sur la mer comme il l'a fait jadis contre les Egyptiens. 27 En ce jour-là, il ôtera de ton épaule le fardeau qu'il va t'imposer et il enlèvera le joug qu'il aura placé sur ta nuque. Ce joug sera brisé pour laisser place à la prospérité.
28 Les voilà qui arrivent, ils marchent contre Ayath, ils passent dans Migrôn et ils ont déposé à Mikmas leurs bagages. 29 Voici, ils ont déjà franchi le défilé, et les voilà qui disent : « Campons pour la nuit à Guéba. » Rama est terrifiée ; à Guibea, la ville de Saül, les habitants prennent la fuite.
30 Pousse des cris, ô Bath-Gallim, fais attention, Laïs ! Malheureuse Anatoth, 31 Madména est en fuite, le peuple de Guébim cherche un refuge. 32 Oui, aujourd'hui déjà, il fera halte à Nob et menacera de son poing le mont du peuple de Sion, oui, la colline de Jérusalem. 33 Mais voici : l'Eternel, le Seigneur des armées célestes, abat avec violence toutes ces belles branches. Les plus hauts arbres sont coupés, les plus élevés sont à terre. 34 Il tranche avec la hache les taillis des forêts et le Liban s'effondre sous les coups du Puissant.