Foi et intelligence (Page 9 / 8)

Une étude de Frédéric Emane

Comprendre les mystères de Dieu

Ne vivons plus un christianisme qui viserait à bannir l'utilisation de l'intelligence car cela nous retarderait dans notre marche de croyant.

15 Pierre, prenant la parole, lui dit : Explique-nous cette parabole. 16 Et Jésus dit : Vous aussi, êtes-vous encore sans intelligence ? Lire la suite

Jésus parlait souvent en parabole, c'est un style d'expression qui lui est propre et qui permettait de transmettre un message à travers des récits imagés et des symboles. L'on retrouve plusieurs paraboles dans le nouveau testament, certaines sont plus célèbres que d'autres. Il existe par exemple la parabole du bon samaritain (peut être la plus connue), celle des ouvriers de la dernière heure, ou encore celle des talents. Lorsque ces paraboles étaient partagées, s'en suivait un exercice difficile d'interprétation auquel était soumis l'auditoire, ainsi que les disciples. Comprendre le message caché derrière ces paraboles, nécessite une certaine connaissance de la culture juive, de l'environnement dans lequel Jésus vivait, ainsi que des Saintes Ecritures et des prophéties dont le Seigneur s'inspirait.  

Dans les versets qui précèdent le texte que nous avons cité plus haut, le Seigneur explique que ce n'est pas ce qui 'entre' par la bouche qui souille l'homme, mais plutôt ce qui en sort.  Pierre, n'ayant pas compris le sens de cette parabole demande une explication. C'est ainsi que Jésus pose une question intéressante : 'Etes-vous encore sans intelligence'. Il est étonné de voir que les disciples n'ont pas compris le sens de la parabole et il déduit que cela est dû à leur manque d'intelligence ou leur manque de clairvoyance. Jésus est d'autant plus étonné que les disciples étaient avec lui tout le temps et ils l'ont entendu à plusieurs reprises enseigner et partager des paraboles avec les pharisiens, les scribes et le peuple. Les disciples étaient donc censés être habitués à son langage, à sa façon d'enseigner et surtout aux symboles qu'il utilisait.

Pour ma part, j'avais toujours considéré que Dieu parlait de façon imagée et que pour comprendre le sens caché des mystères divins, cela se faisait uniquement par la prière. Mais ici, un principe est établi : pour comprendre le mystère divin, il faut aussi avoir l'intelligence développée.

Frères et soeurs, le manque d'intelligence est un frein à la compréhension des paraboles et des mystères de Dieu. Nous avons besoin de développer notre intellect pour comprendre comment Dieu parle et pour comprendre le sens caché de ses messages. Il est important de réaliser que Dieu a un langage qui lui est propre et tant que nous n'avons pas développé suffisamment notre intellect pour acquérir la connaissance nécessaire, nous créons une barrière entre Dieu et nous. Nous pouvons également noter que lorsque nous nous attachons au Seigneur, il va nous donner une intelligence supérieure, surnaturelle, qui nous permettra d'être en contact avec Lui et de décrypter son langage. Ainsi, contrairement aux idées reçues, l'intelligence n'est pas opposée à la connaissance de Dieu, mais bien complémentaire.

Par exemple, dans le cadre des textes bibliques, il convient de pouvoir connaitre le contexte social et historique, ainsi que les autres textes qui s'y rattachent pour en appréhender le sens. Ceci a attrait à l'intellect. Par la suite nous prions et demandons la révélation des textes, la compréhension du sens caché. C'est ainsi que l'Esprit du Seigneur vient éclairer notre esprit et que nous pouvons arriver à une compréhension claire de ce que Dieu veut nous dire.

Pour conclure, j'aimerais insister sur cette question du Seigneur : 'Etes-vous encore sans intelligence ?'. Ne vivons plus un christianisme qui viserait à bannir l'utilisation de l'intelligence car cela nous retarderait dans notre marche de croyant.

 

1 commentaire

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité