Hébreux chapitre 4

1 Ainsi donc, pendant que la promesse d'entrer dans le repos de Dieu est toujours en vigueur, craignons que l'un d'entre vous ne se trouve coupable d'être resté en arrière. 2 Car nous aussi, nous avons entendu la Bonne Nouvelle, tout comme eux. Mais le message qu'ils ont entendu ne leur a servi à rien, car ils ne se sont pas associés par leur foi à ceux qui l'ont reçu. 3 En effet, c'est nous qui croyons, qui entrons dans ce repos, conformément à la parole de Dieu, quand il a dit : C'est pourquoi, dans ma colère, j'ai fait ce serment : ils n'entreront pas dans mon repos ! C'est ainsi que Dieu a parlé alors que son oeuvre était achevée depuis la création du monde. 4 En effet, il est dit quelque part à propos du septième jour : . 5 Et, dans notre texte, il dit : Ils n'entreront pas dans mon repos. 6 Il demeure donc établi que certains doivent entrer dans ce repos. Or, ceux qui ont les premiers entendu cette Bonne Nouvelle n'y sont pas entrés parce qu'ils ont désobéi à Dieu, 7 c'est pourquoi Dieu fixe de nouveau un jour, qu'il appelle , lorsqu'il dit beaucoup plus tard, dans les psaumes de David, ces paroles déjà citées : Aujourd'hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne vous endurcissez pas.
8 En effet, si Josué avait assuré le repos aux Israélites, Dieu ne parlerait pas, après cela, d'un autre jour. 9 C'est donc qu'un repos reste pour le peuple de Dieu, un repos semblable à celui de Dieu le septième jour. 10 Car celui qui est entré dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes.
11 Empressons-nous donc d'entrer dans ce repos afin que personne ne tombe dans la désobéissance à l'exemple des Israélites. 12 Car la Parole de Dieu est vivante et efficace. Elle est plus tranchante que toute épée à double tranchant et, pénétrant jusqu'au plus profond de l'être, jusqu'à atteindre âme et esprit, jointures et moelle, elle juge les dispositions et les pensées du coeur. 13 Nulle créature n'échappe au regard de Dieu, tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.
14 Ainsi, puisque nous avons en Jésus, le Fils de Dieu, un grand-prêtre éminent qui a traversé les cieux, demeurons fermement attachés à la foi que nous reconnaissons comme vraie. 15 En effet, nous n'avons pas un grand-prêtre qui serait incapable de se sentir touché par nos faiblesses. Au contraire, il a été tenté en tous points comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. 16 Approchons-nous donc du trône du Dieu de grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera sa bonté et nous donnera sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment.