Publié il y a 6 mois

« L'Eternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Eden pour le cultiver et pour le garder » Genèse 2 :15. En hébreu, le verbe cultiver, c'est  «avodah». Avodah veut dire « adoration, service, travail ». Ainsi donc, pour Dieu, l'adoration, le ministère et le travail sont interchangeables. Or, Avodah est dénaturé lorsque ces 3 valeurs sont déconnectées l'une de l'autre. L'Eglise doit agir à ces 3 niveaux. Aujourd'hui, sous l'influence  de la philosophie grecque l'on a réussi à dénaturer avodah en séparant les fils de Dieu (théologie) du serviteur (ministre) de Dieu (politique) et de l'intendant des bien de Dieu (économie). En effet, la dichotomie grecque considère la Théologie comme étant sacrée et la politique et l'économie comme séculières et profanes. L'heure est venue de restaurer « AVODAH » afin de ramener Dieu dans toutes les sphères de la société.

Avec Georges Amoako

Série de 2 épisodes : « Avodah »

2 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:27
Sois un exemple de discipline - partie 1 - Christian Saboukoulou Impact Centre Chrétien Bruxelles Disponible dans 19 h
28:34
Le royaume des cieux - partie 7 - Marcello Tunasi Église Compassion Disponible dans 11 h
27:05
L'Ordre de virement - partie 1 - Raoul Wafo Le Temple de la foi Disponible dans 17 h
28:29
Il y a plus - Justine Robichaud Église Paris Métropole Disponible dans 13 h