Publié il y a 5 mois

« L'Eternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Eden pour le cultiver et pour le garder » Genèse 2 :15. En hébreu, le verbe cultiver, c'est  «avodah». Avodah veut dire « adoration, service, travail ». Ainsi donc, pour Dieu, l'adoration, le ministère et le travail sont interchangeables. Or, Avodah est dénaturé lorsque ces 3 valeurs sont déconnectées l'une de l'autre. L'Eglise doit agir à ces 3 niveaux. Aujourd'hui, sous l'influence  de la philosophie grecque l'on a réussi à dénaturer avodah en séparant les fils de Dieu (théologie) du serviteur (ministre) de Dieu (politique) et de l'intendant des bien de Dieu (économie). En effet, la dichotomie grecque considère la Théologie comme étant sacrée et la politique et l'économie comme séculières et profanes. L'heure est venue de restaurer « AVODAH » afin de ramener Dieu dans toutes les sphères de la société.

Avec Georges Amoako

Série de 2 épisodes : « Avodah »

1 commentaire

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
27:43
Le royaume des cieux - partie 1 - Marcello Tunasi Église Compassion Disponible dans 4 min
28:43
Le contentement : la gratitude - partie 1 - Mohammed Sanogo 27 minutes avec le pasteur Mohammed Disponible dans 6 h
28:34
La malédiction des complexes - Ivan Carluer Église MLK Disponible dans 35 min