Nahum chapitre 1

1 Proclamation sur Ninive. Livre de la révélation reçue par Nahoum, d'Elqoch.
2 L'Eternel est un Dieu qui ne tolère pas le mal et qui le fait payer. L'Eternel fait payer, sa fureur est terrible. Il fait payer ses adversaires, il garde son ressentiment contre ses ennemis. 3 D'un côté, l'Eternel est lent à la colère, sa puissance est immense, mais il ne laisse pas le coupable impuni. L'Eternel fraie sa route dans l'ouragan et la tempête, et les nuées sont la poussière que soulèvent ses pieds. 4 Il menace la mer et il la met à sec, il fait tarir les fleuves. Le Basan comme le Carmel deviennent des déserts, la flore du Liban se fane. 5 Les montagnes vacillent à son approche, les collines s'effondrent, la terre se soulève devant ses pas, tout l'univers est bouleversé avec ceux qui l'habitent.
6 S'il se met en colère, qui pourra subsister ? Et qui tiendra quand son courroux s'enflamme ? Car sa fureur se répand comme un incendie, les rochers se renversent à son approche. 7 Mais l'Eternel est bon, il est un sûr abri au jour de la détresse, et il prend soin de ceux qui se confient en lui. 8 Par un flot qui déborde, il détruira Ninive totalement, et il repoussera ses ennemis dans les ténèbres.
9 Que complotez-vous donc pour défier l'Eternel ? C'est lui qui est l'auteur de destructions totales, et la détresse ne reparaîtra pas une seconde fois. 10 Ils sont pareils à un fourré d'épines enchevêtrées. Tout imbibés qu'ils sont de vin, ils seront consumés totalement comme du chaume sec.
11 C'est de toi qu'est venu celui qui, contre l'Eternel, trame le mal, et qui conçoit des desseins criminels. 12 L'Eternel dit ceci : « Bien que vos ennemis soient au complet et très nombreux, ils n'en seront pas moins moissonnés sans retour et ils disparaîtront. Si je t'ai humilié, ô peuple de Juda, je ne le ferai plus. 13 Je briserai le joug qu'il fait peser sur toi, j'arracherai tes chaînes. »
14 Mais quant à toi, voici ce que décrète l'Eternel contre toi : « Tu n'auras pas de descendance qui perpétue ton nom. Je ferai disparaître du temple de tes dieux les idoles taillées, les statues de métal fondu, je prépare ta tombe car toi, tu ne vaux rien. »