Les coeurs que Jésus recherche

Un texte de Parfait Beugré

L'état du coeur est capital dans la marche chrétienne. Avec le Seigneur, il n'existe pas de faux semblants. On peut tromper un homme par l'apparence, mais on ne peut tromper celui qui sonde les coeurs et les reins.

Cela dit, même si une personne est sur le point d'obéir à une recommandation de Dieu, il est bon de savoir que Dieu sonde même l'état de son coeur pendant l'obéissance à la recommandation qu'il lui donne, dans quelle dimension se trouve ton coeur ? Le fais tu avec bon coeur ou à contre-coeur ?

Je me suis souvent posé la question de savoir s'il était possible de tromper Dieu. Vous savez, ces fois où Dieu nous met à l'épreuve en nous demandant d'abandonner ou de délaisser une chose ou une personne qu'on affectionne particulièrement et on se dit dans le coeur « Je vais commencer à obéir et certainement que Dieu voyant que j'obéis, me dira comme il a dit à Abraham Stop, ne sacrifie plus Isaac car j'ai vu ta fidélité »

Etait-ce vraiment la disposition du coeur d'Abraham ?

Ce fait est souvent mal interprété et porte à beaucoup de confusions car lorsque Dieu ne fait pas comme on prévoit, nous prenons un coup dans la foi.

1 Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici !

2 Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.

Maintenant regardons ce qui se passa :

7 Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit : Mon père ! Et il répondit : Me voici, mon fils ! Isaac reprit : Voici le feu et le bois; mais où est l'agneau pour l'holocauste ?
8 Abraham répondit : Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l'agneau pour l'holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.

A cause de ce passage beaucoup ont conclu qu'Abraham savait que Dieu allait coûte que coûte lui dire de ne pas sacrifier Isaac à un moment ou à un autre. En effet, on pourrait croire cela car Dieu avait bel et bien signifié à Abraham que c'était Isaac l'enfant de la promesse, donc fatalement le sacrifice d'Isaac n'aurait eu aucun sens. Ainsi beaucoup ont décrété qu'Abraham savait qu'il ne sacrifierait pas Isaac.

Mais frères et soeurs, bien qu'Abraham eut connu la promesse de Dieu sur Isaac, il avait une disposition de coeur plus profonde qui manifeste sa pleine vocation à Dieu.

10 Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.

11 Alors l'ange de l'Eternel l'appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici !

12 L'ange dit : N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique.

Hormis le fait que Dieu décrétât que l'enfant de la promesse serait Isaac, il y avait là une autre raison pour laquelle Dieu a pourvu avec un bélier à la place d'Isaac.

En vérité malgré tout ce qu'Abraham savait d'Isaac, Dieu lui a demandé de ne pas aller au bout de son sacrifice parce qu'Abraham avait déjà sacrifié Isaac dans son coeur !! Hallelujah !

Regardez :

17 C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses,
18 et à qui il avait été dit : En Isaac sera nommée pour toi une postérité.
19 Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection.

Oui ! Abraham pensait que Dieu était suffisamment puissant pour ressusciter Isaac. Mais peut-il y avoir résurrection sans MORT ?

Mon point est ceci :

Isaac était déjà mort dans le coeur d'Abraham, c'est pour quoi  Abraham ne s'attendait plus à ce que Dieu le stoppe dans sa lancée de l'holocauste comme beaucoup le croient, mais il s'attendait plutôt à ce qu'après avoir réalisé l'holocauste Dieu ressuscite Isaac par la toute puissance qu'Il avait déjà manifestée en lui donnant un fils durant sa vieillesse !!!  Abraham est allé au bout de ce que Dieu lui a demandé de tout son coeur, or celui qui aime Dieu c'est celui qui met en pratique la parole de Dieu. Abraham avait ainsi accompli le premier commandement « Aimer Dieu de tout son coeur de toute son âme et de toute sa pensée »


Et nous ou en sommes-nous ? Y a-t-il des des choses dans lesquelles nous obéissons à moitié ou sommes-nous prêts à très sincèrement « sacrifier notre Isaac » ?

 

Photo de Parfait Beugré
Pasteur

36 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
87:26
Les 3 étapes pour sortir de la fosse - Mohammed Sanogo 27 minutes avec le pasteur Mohammed - Culte
28:41
Face à face avec Dieu - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière