Lévitique

Introduction :

En hébreu le titre est « Et Il appela », montrant comment Dieu « a parlé à Moïse », ce livre révèle tout ce que Dieu lui a enseigné au sujet du culte et de la sainteté du peuple d'Israël.

Dieu envoya Moïse vers Pharaon avec ces paroles :

1 Moïse et Aaron se rendirent ensuite auprès de Pharaon, et lui dirent : Ainsi parle l'Eternel, le Dieu d'Israël : Laisse aller mon peuple, pour qu'il célèbre au désert une fête en mon honneur.


Le livre du Lévitique est l'enseignement de Dieu à l'égard de ce culte à lui rendre.

Le nom Lévitique, venant de Lévi (attachement), montre que Dieu s'adresse à ceux qui ont reçu la charge d'être des « Sacrificateurs pour Dieu auprès du peuple ».
Ce livre leur donne les lois et les ordonnances pratiques pour tout leur service.
Après la délivrance (l'Exode), vient le temps de servir Dieu ; le salut est aussi pour nous « Sauvés pour servir le Dieu vivant et vrai »:

9 Car on raconte, à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai,


14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant !


La lecture de ce livre est parfois rébarbative, mais si l'on s'attache à discerner la profonde vérité qui l'anime, savoir comment s'approcher de Dieu, sa lecture nous apporte de sages conseils pour notre culte et notre sainteté.

Le livre du Lévitique :

Les thèmes principaux de ce livre :


- Les Sacrifices : 1 à 7
- La Consécration des Lévites : 8 à 10
- La Distinction entre le Pur et l'Impur : 11 à 15
- Le Grand Pardon : 16
- La Loi de Sainteté : 17 à 22
- Les Célébrations du Seigneur : 23 à 25
- Avertissements : 26 et 27

Cette disposition permet de voir que le chapitre 16est le passage central du livre (les Juifs appellent ce jour le Yom Kippour, jour du grand pardon de Dieu pour les péchés du peuple, célébré en octobre), articulant des thèmes parallèles ~ sacrifices / avertissements ~ consécration / célébration ~ pur et impur / sainteté.

La sainteté est le message dominant « Vous serez saints » (19/2), telle est l'expression clé de ce livre .
Ne considérons pas cet appel incessant à la sainteté comme une exigence austère (ne pas faire ceci, cela...), mais comme ce qu'elle est, notre « re-vêtement » pour nous approcher sans crainte du Seigneur .

1. Les sacrifices : 1 à 7

Il y a 5 catégories de sacrifices : l'Holocauste, l'Offrande, l'Action de grâce, l'Expiation et la Culpabilité.
Tous nous parlent de la Personne et de l'Oeuvre de Jésus-Christ qui est « L'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ».
L'homme ne peut s'approcher de Dieu chargé de son péché, Dieu se propose de le « sauver » et de lui permettre ainsi de s'approcher de lui par le moyen du sacrifice.

Le moyen est la « substitution », c'est-à-dire
« une vie pour une autre » ; l'Agneau à notre place c'est « Christ meurt pour nous ».
En Christ les sacrifices de l'ancienne alliance sont accomplis.

19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire


Comprendre cette vérité centrale du Lévitique comme de l'Evangile, c'est comprendre la raison du salut de Dieu :
nous décharger de notre péché pour que nous puissions nous approcher librement de lui:

19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20 par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair, Lire la suite


2. La consécration : 8 à 10

Consacrer veut dire « remplir les mains d'un service ».
Les Lévites sont « consacrés » au service de Dieu pour offrir les sacrifices permettant à chacun de s'approcher de Dieu.
Leur consécration les met à part, le sang et l'huile d'onction sont déposés sur le lobe de l'oreille, le pouce et le gros orteil pour enseigner que pensées, actions et conduite doivent être sanctifiées afin d'être saint pour servir le Seigneur.

Par eux le Seigneur peut « bénir » le peuple :

23 Moïse et Aaron entrèrent dans la tente d'assignation. Lorsqu'ils en sortirent, ils bénirent le peuple. Et la gloire de l'Eternel apparut à tout le peuple. 24 Le feu sortit de devant l'Eternel, et consuma sur l'autel l'holocauste et les graisses. Tout le peuple le vit; et ils poussèrent des cris de joie, et se jetèrent sur leur face.


Le Seigneur ne désire pas que nos mains servent le mal, mais qu'elles servent le bien et sa gloire, ainsi seront bénis les autres.

3. Le Pur et l'Impur : 11 à 15

Cette partie du livre aborde la sainteté pratique, ce qui touche à la vie quotidienne : les aliments (viandes, poissons, volailles ...), les cadavres d'animaux ... Les cas de lèpre et de contagion ... Les règles sur les impuretés de l'homme et de la femme ... La sainteté c'est aussi une hygiène de notre vie, c'est une protection pour notre santé, face aux infections et contagions de toutes sortes.
Ces lois, du pur et de l'impur, sur les aliments, les purifications ..., qui nous apparaissent d'un autre temps, sont cependant riches d'enseignements pour distinguer ce qui est pur et ce qui ne l'est pas. Celui qui se laisse pénétrer par ces vérités, découvrira une manière de vivre agréable à Dieu.

4. La Sainteté : 17 à 22

La distinction entre le saint et le profane.
La sainteté est une séparation d'avec la mentalité du monde « ne pas imiter, copier, la voie des nations » :

3 Vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays d'Egypte où vous avez habité, et vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays de Canaan où je vous mène : vous ne suivrez point leurs usages.


1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.


Les points suivants sont vus : la question des relations conjugales hors mariage, l'occultisme, l'idolâtrie, les associations contre nature et l'amour du prochain:

17 Tu ne haïras point ton frère dans ton coeur; tu auras soin de reprendre ton prochain, mais tu ne te chargeras point d'un péché à cause de lui. 18 Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Eternel.


La sainteté préserve nos vies de bien des souillures du monde. Combien les peuples auraient besoin d'entendre ces vérités, ce serait leur bien-être.
« Préservons-nous, dit l'Ecriture, des souillures du monde ».

Le mot « loi » évoque pour nous avant tout un système de contraintes et d'interdits ; mais, dans la Bible, il indique essentiellement le meilleur des chemins à suivre pour une vie saine, pure, propre, digne..., c'est la voie de la vraie liberté.
Si nous n'avons pas à suivre tout à la lettre, pour autant l'ensemble du texte de la loi est utile pour former notre conscience à la sainteté et notre jugement à choisir la meilleure des manières de vivre.


5. Les célébrations du Seigneur : 23 à 25 et 27

Les saintes convocations pour adorer et écouter le Seigneur. La sainteté pratique c'est encore le temps consacré au Seigneur et sa Parole.
Ces « Fêtes » étaient des temps de repos au milieu du travail quotidien. Dieu veut protéger son peuple du seul souci matériel, Il lui enseigne à se préoccuper de son âme et de l'éternité en méditant sur ses oeuvres.

Enfin, au milieu de toutes ces « lois » de sainteté, se trouve le chapitre 16 qui nous affirme selon 1 Jn. 1/7,9 :

7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. 8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Lire la suite


pour être rétabli dans la sainteté et pouvoir ainsi continuer de s'approcher de Dieu.
Bénédictions et malédictions dépendent beaucoup de l'attitude de l'homme envers la Parole de Dieu (26).
Tout ce livre du Lévitique, avec le dernier chapitre sur les dîmes, est bien résumé en Hébreux 13/15,16.:

15 Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. 16 Et n'oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir.


Notre Dieu est saint et il nous fait la grâce de participer à sa sainteté.

Faites partie des 1 500 visionnaires

Les 3500 Héros

153%
0
3500
5380
Héros
0
jour restant
Infos Informations