L'Ecclésiaste

Livre lu à la fête des Tabernacles. En hébreu, Qôhéleth est un participe féminin, le terme ne désigne pas le nom de quelqu'un, mais la fonction enseignante de celui qui parle, prédicateur ou sage :



Ce mot désigne aussi la fonction de celui qui convoque une Assemblée (Qâhal) en vue de lui parler, de l'enseigner.
Le nom Ecclésiaste vient de la version grecque de la Bible
(les Septantes), de ce mot vient le mot Ecclésia désignant l'Eglise qui est assemblée pour entendre l'enseignement de la Parole de Dieu.

Le Livre de l'Ecclésiaste
Destinataire :


13 J'ai appliqué mon coeur à rechercher et à sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux : c'est là une occupation pénible, à laquelle Dieu soumet les fils de l'homme.


les fils de l'homme, l'humanité dont la vie est souvent une grande interrogation.
Quel sens a notre vie alors que l'injustice, la souffrance et la mort règnent partout, et font s'évanouir nos plus belles espérances ?

Auteur :

Salomon selon les plus anciennes traditions.
Un écrit de la fin de sa vie (vers - 975 av. J.C.).
Il est ce fils de David, ce Roi de Jérusalem qui a reçu tant de sagesse et de richesse de la part de Dieu (1/1).

But du Livre :

Enseigner à l'homme la crainte de Dieu, à vivre sa vie dans ce respect de Dieu et de ses commandements.
La clé de notre vie, pour en comprendre le sens, est là dans cette crainte de Dieu, tout en découvrant la vanité de ce monde.

Livre étrange que celui-ci ?
Il semble l'oeuvre, non d'un homme de foi, mais d'un sceptique, désabusé par la vie.
L'important, c'est une petite vie sans histoire, vie familiale, dans laquelle se trouve le respect de Dieu.
Pour le reste, le monde est absurde ! « A quoi bon » dit-il souvent , tout lutte contre le bien, tout butte inexorablement sur la mort, ce mal insupportable qui met fin à toutes nos illusions ici-bas.
On a le sentiment, à la lecture de ce Livre, que l'auteur à cherché le bonheur dans cette vie, ce monde, et ne l'a pas trouvé ; la désillusion en est le résultat, il est fatigué de ses recherches à comprendre le sens de cette existence.

L'écrivain est-il plein de pessimisme ?
L'expression proverbiale de ce Livre Vanité des vanités, tout est vanité (qui encadre son discour 1/2 et 12/10), traduit-elle ce pessimisme ?

Pour autant, ce Livre a bien sa place dans la Bible, comme le Livre de Job et le Livre du Cantique des cantiques.
Dieu est un éducateur et en nous donnant ce Livre, Il se prospose d'éduquer notre jugement afin que nous apprenions à discerner la valeur des choses.
Nous n'avons pas à suivre Salomon dans toutes ses expériences et ses voies ; Salomon les a vécues et les a éprouvées avec sa sagesse et, dans ce Livre, il nous en donne la conclusion, celle que lui inspire sa foi en Dieu :

« Crains Dieu ...c'est là ce que doit tout homme ».

L'Ecclésiaste a une vue réaliste du monde et de la vie que bien de nos contemporains ont aussi.
Job s'est interrogé sur le problème de la souffrance injuste ; l'Ecclésiaste s'est interrogé sur le problème de l'existence et le côté injuste de cette vie qui ne semble pas avoir de but.

L'expression Vanité et poursuite du vent traduit ce sentiment d'injustice vis-à-vis de cette vie qui ne comble pas en retour l'homme d'un réel bonheur.
Lire les textes de ce Livre montrant ces aspects « injustes » de la vie :

11 Puis, j'ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j'avais prise à les exécuter; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n'y a aucun avantage à tirer de ce qu'on fait sous le soleil.


15 Et j'ai dit en mon coeur : J'aurai le même sort que l'insensé; pourquoi donc ai-je été plus sage ? Et j'ai dit en mon coeur que c'est encore là une vanité.


19 Et qui sait s'il sera sage ou insensé ? Cependant il sera maître de tout mon travail, de tout le fruit de ma sagesse sous le soleil. C'est encore là une vanité.


23 Tous ses jours ne sont que douleur, et son partage n'est que chagrin; même la nuit son coeur ne repose pas. C'est encore là une vanité.


26 Car il donne à l'homme qui lui est agréable la sagesse, la science et la joie; mais il donne au pécheur le soin de recueillir et d'amasser, afin de donner à celui qui est agréable à Dieu. C'est encore là une vanité et la poursuite du vent.


8 Tel homme est seul et sans personne qui lui tienne de près, il n'a ni fils ni frère, et pourtant son travail n'a point de fin et ses yeux ne sont jamais rassasiés de richesses. Pour qui donc est-ce que je travaille, Et que je prive mon âme de jouissances ? C'est encore là une vanité et une chose mauvaise.


9 Un avantage pour le pays à tous égards, c'est un roi honoré du pays.


12 Le sommeil du travailleur est doux, qu'il ait peu ou beaucoup à manger; mais le rassasiement du riche ne le laisse pas dormir.


15 Comme il est sorti du ventre de sa mère, il s'en retourne nu ainsi qu'il était venu, et pour son travail n'emporte rien qu'il puisse prendre dans sa main.


1 Il est un mal que j'ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes.


2 Il y a tel homme à qui Dieu a donné des richesses, des biens, et de la gloire, et qui ne manque pour son âme de rien de ce qu'il désire, mais que Dieu ne laisse pas maître d'en jouir, car c'est un étranger qui en jouira. C'est là une vanité et un mal grave.


11 S'il y a beaucoup de choses, il y a beaucoup de vanités : quel avantage en revient-il à l'homme ?


10 Alors j'ai vu des méchants recevoir la sépulture et entrer dans leur repos, et ceux qui avaient agi avec droiture s'en aller loin du lieu saint et être oubliés dans la ville. C'est encore là une vanité.


14 Il est une vanité qui a lieu sur la terre : c'est qu'il y a des justes auxquels il arrive selon l'oeuvre des méchants, et des méchants auxquels il arrive selon l'oeuvre des justes. Je dis que c'est encore là une vanité.


2 Tout arrive également à tous; même sort pour le juste et pour le méchant, pour celui qui est bon et pur et pour celui qui est impur, pour celui qui sacrifie et pour celui qui ne sacrifie pas; il en est du bon comme du pécheur, de celui qui jure comme de celui qui craint de jurer. 3 Ceci est un mal parmi tout ce qui se fait sous le soleil, c'est qu'il y a pour tous un même sort; aussi le coeur des fils de l'homme est-il plein de méchanceté, et la folie est dans leur coeur pendant leur vie; après quoi, ils vont chez les morts. Car, qui est excepté ?


5 Il est un mal que j'ai vu sous le soleil, comme une erreur provenant de celui qui gouverne : 6 la folie occupe des postes très élevés, et des riches sont assis dans l'abaissement. Lire la suite


7 La lumière est douce, et il est agréable aux yeux de voir le soleil. 8 Si donc un homme vit beaucoup d'années, qu'il se réjouisse pendant toutes ces années, et qu'il pense aux jours de ténèbres qui seront nombreux; tout ce qui arrivera est vanité.


9 Outre que l'Ecclésiaste fut un sage, il a encore enseigné la science au peuple, et il a examiné, sondé, mis en ordre un grand nombre de sentences. 10 L'Ecclésiaste s'est efforcé de trouver des paroles agréables; et ce qui a été écrit avec droiture, ce sont des paroles de vérité.


Ces lectures traduisent ce « mal grave et incompréhensible » de cette vie, un « désordre », d'où le sentiment d'une inutilité des efforts, du travail, de la sagesse ..., puisque cela n'assure en rien le bonheur, la sécurité.

Cependant, l'Ecriture ne nous enseigne pas le pessimisme, ni la résignation, mais la Foi en Dieu.
En réalité, ce Livre est vraiment utile à notre foi ; il arrache les illusions, il dénonce les fausses réponses que l'homme se donne pour fuir les problèmes de cette existence, il amène l'homme à considérer sa vie sous le regard de Dieu et de l'éternité.
Le bonheur ne se trouve pas dans les meilleures choses d'ici-bas, car tout passe et peut disparaître en un instant, mais en Dieu qui
« Fait tout et toutes choses belles en son temps ».

Qu'est-ce que la vie ?

C'est un certain temps qui nous est donné par Dieu sous le soleil :

17 De plus, toute sa vie il mange dans les ténèbres, et il a beaucoup de chagrin, de maux et d'irritation. 18 Voici ce que j'ai vu : c'est pour l'homme une chose bonne et belle de manger et de boire, et de jouir du bien-être au milieu de tout le travail qu'il fait sous le soleil, pendant le nombre des jours de vie que Dieu lui a donnés; car c'est là sa part. Lire la suite


C'est un Don de Dieu et le reste malgré les coups et les malheurs imprévisibles.
Elle est remplie d'incertitudes, de temps et de circonstances que nous ne maîtrisons pas toujours; pour autant, nous avons à la vivre pleinement, à vivre pleinement notre vocation humaine.

Malgré un certain côté injuste de cette vie, l'Ecclésiaste invite l'homme non à la résignation, mais à vivre aujourd'hui sa vie avec sérieux, intégrité et joie, sachant qu'entre les mains de Dieu la vie prend un sens et a une valeur réelle.

La foi en Dieu de l'Ecclésiaste est réelle, elle s'exprime dans la certitude que Dieu n'a pas laissé le monde livré à lui-même, à la fatalité ou au hasard, mais qu'Il fait une oeuvre, cachée à la compréhension de l'homme, une oeuvre qui a une raison et un but qui s'accompliront immanquablement.
Dieu est à l'oeuvre :

11 Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur coeur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin. 12 J'ai reconnu qu'il n'y a de bonheur pour eux qu'à se réjouir et à se donner du bien-être pendant leur vie; Lire la suite


1 Oui, j'ai appliqué mon coeur à tout cela, j'ai fait de tout cela l'objet de mon examen, et j'ai vu que les justes et les sages, et leurs travaux, sont dans la main de Dieu, et l'amour aussi bien que la haine; les hommes ne savent rien: tout est devant eux.


5 Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l'oeuvre de Dieu qui fait tout.


Tout vient de la main de Dieu : manger, boire, se réjouir au milieu de son travail, biens, richesses, bonheur et malheur, la pensée de l'éternité ... :

24 Il n'y a de bonheur pour l'homme qu'à manger et à boire, et à faire jouir son âme du bien-être, au milieu de son travail; mais j'ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu. 25 Qui, en effet, peut manger et jouir, si ce n'est moi ? Lire la suite


10 J'ai vu à quelle occupation Dieu soumet les fils de l'homme. 11 Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur coeur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin.


13 mais que, si un homme mange et boit et jouit du bien-être au milieu de tout son travail, c'est là un don de Dieu.


17 De plus, toute sa vie il mange dans les ténèbres, et il a beaucoup de chagrin, de maux et d'irritation. 18 Voici ce que j'ai vu : c'est pour l'homme une chose bonne et belle de manger et de boire, et de jouir du bien-être au milieu de tout le travail qu'il fait sous le soleil, pendant le nombre des jours de vie que Dieu lui a donnés; car c'est là sa part. Lire la suite


1 Il est un mal que j'ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes. 2 Il y a tel homme à qui Dieu a donné des richesses, des biens, et de la gloire, et qui ne manque pour son âme de rien de ce qu'il désire, mais que Dieu ne laisse pas maître d'en jouir, car c'est un étranger qui en jouira. C'est là une vanité et un mal grave.


13 Regarde l'oeuvre de Dieu : qui pourra redresser ce qu'il a courbé ? 14 Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis : Dieu a fait l'un comme l'autre, afin que l'homme ne découvre en rien ce qui sera après lui.


29 Seulement, voici ce que j'ai trouvé, c'est que Dieu a fait les hommes droits; mais ils ont cherché beaucoup de détours.


1 Oui, j'ai appliqué mon coeur à tout cela, j'ai fait de tout cela l'objet de mon examen, et j'ai vu que les justes et les sages, et leurs travaux, sont dans la main de Dieu, et l'amour aussi bien que la haine; les hommes ne savent rien: tout est devant eux.


5 Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l'oeuvre de Dieu qui fait tout.


Il y a un temps pour tout :

1 Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux : 2 un temps pour naître, et un temps pour mourir; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté; Lire la suite


16 Ne sois pas juste à l'excès, et ne te montre pas trop sage : pourquoi te détruirais-tu ? 17 Ne sois pas méchant à l'excès, et ne sois pas insensé : pourquoi mourrais-tu avant ton temps ?


5 Celui qui observe le commandement ne connaît point de chose mauvaise, et le coeur du sage connaît le temps et le jugement. 6 Car il y a pour toute chose un temps et un jugement, quand le malheur accable l'homme. Lire la suite


11 J'ai encore vu sous le soleil que la course n'est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances. 12 L'homme ne connaît pas non plus son heure, pareil aux poissons qui sont pris au filet fatal, Et aux oiseaux qui sont pris au piège; comme eux, les fils de l'homme sont enlacés au temps du malheur, lorsqu'il tombe sur eux tout à coup.


2 donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre.


5 Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l'oeuvre de Dieu qui fait tout. 6 Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l'un et l'autre sont également bons.


Ce « Temps » c'est le moment d'une chose, d'une circonstance, une occasion, le moment opportun.
Au chapitre 3 on le trouve 31 fois (sur 40 dans tout le Livre).
Au pluriel ce mot donne « Destinées » du Ps.31/16:

16 Mes destinées sont dans ta main; Délivre-moi de mes ennemis et de mes persécuteurs !


D'où la pensée que tout est dans la main de Dieu, le moment, les circonstances qui interviennent dans notre vie sont dans la main de Dieu.
Le croyant ne peut pas expliquercomment tout ce qui survient dans sa vie s'intègre dans un plan divin, une oeuvre de Dieu pour sa vie ; mais, il sait :

28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.


L'attitude du croyant est une attitude de foi et de confiance en Dieu qui tient tout dans sa main puissante.
On en peut saisir l'oeuvre que Dieu fait (voir Moïse au désert, Joseph en prison, Esther devenant Reine ...), mais cela signifie bien pourtant que Dieu fait une oeuvre, qu'il a un plan, un projet pour notre vie.
Ne pensons pas être le jouet de la fatalité, pensons plutôt à faire confiance à Dieu qui fait une oeuvre avec nous, pour nous et les autres.

A la question Qui fera jouir l'homme de ce qui sera après lui ? (3/22), nous avons la réponse dans l'Evangile de Jésus-Christ.
Jésus a mis en évidence la vie et l'immortalité, Il est la réponse aux questions de l'éternité.

Faites partie des 1 500 visionnaires

Les 3500 Héros

153%
0
3500
5380
Héros
0
jour restant
Infos Informations