Dieu attend ton 100 %

par Jonathan Bersot • Il y a 2 mois

Le plus grand commandement

Des hommes religieux essaient un jour de piéger Jésus avec des subtilités de la Loi Mosaïque, en lui demandant quel est le plus grand commandement de la loi. (Matthieu 22:34-36)

La réponse de Jésus fut celle-ci :

37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C'est le premier et le plus grand commandement.

Remarquez que quand on demande à Jésus quel est le plus grand, il répond que le plus grand c'est surtout le premier !

Le premier commandement

Comme pouvait le dire Salomon, il n'y a rien de nouveau sous le soleil ! Les hommes religieux d'hier ressemblent aux hommes religieux d'aujourd'hui. Ils s'intéressent à toutes sortes de détails techniques, à toutes sortes d'arguments justifiant leur religion, voire même à des raisonnements erronés et populistes à cause d'une démangeaison d'entendre des choses agréables.

Jésus, quant à lui, nous ramène à l'essentiel, au commencement, à ce qui est en premier et qui doit le rester. Il ne faut pas dénaturer le commandement de Dieu. Sa Parole ne change pas.

Tu aimeras  

Le premier et le plus grand des commandements est avant tout une relation d'amour avec le Dieu Seigneur de tout. La loi ne se résume pas à une liste de choses à faire ou à entreprendre, mais à “tu aimeras” avec un état de cœur. Les actions sont alors fondées sur cet amour pur et vrai. La définition de la religion ressemble aujourd'hui à une liste de choses à faire et à ne pas faire, toutes sortes d'abstinences, d'interdits ou de rituels pieux. Dans le Nouveau Testament, la religion a une toute autre définition :

27 La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.
 

En d'autres mots, la vraie religion consiste à aimer Dieu et ceux que Dieu aime.

De tout ton cœur

Dieu ne demande pas une partie de notre cœur, de notre âme, ou de notre pensée. Il veut tout ! Le tout de nous, pas seulement notre affection, mais aussi nos pensées, notre centre d'intérêt, nos préoccupations, nos pensées, nos émotions, notre passion, notre énergie, nos ressources, bref, notre être tout entier.

En relisant Deutéronome 6, on comprend bien que, pour Moïse et le peuple qui sort de l'esclavage de l'Égypte, ce commandement n'est pas une loi, mais bien la définition de ce qui les relie, non plus au Dieu des patriarches Abraham, Isaac et Jacob, mais à leur Dieu : Écoute, Israël ! l'Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. (Deutéronome 6:4) Leur identité de peuple de Dieu se trouve ainsi fondée sur l'amour de Dieu et sur l'amour qu'ils lui manifestent de tout leur cœur, leur âme et leur pensée.

100 %

Ce commandement ne peut pas envisager autre chose que 100 %. Tout, c'est tout ! Pas la moitié ni même 99 %. Ma femme n'apprécierait guère que je lui dise que je lui suis fidèle à 99 % : elle attend un 100 % et elle a raison. Dieu, de la même manière, attend un 100 %.

Un laboureur peut travailler fort pour le Royaume, suer, peiner, mais s'il regarde en arrière, s'il n'est pas à 100 %, il n'est pas propre au Royaume de Dieu, ou comme le traduit la Bible en français courant :

Jésus lui déclara : « Celui qui se met à labourer, puis regarde en arrière, n'est d'aucune utilité pour le Royaume de Dieu. » (Luc 9:62 BFC)

Un peu de levain ?

Quand il n'y a pas 100 % pour Dieu, cela veut dire qu'il y a autre chose, un feu étranger, de l'ivraie ou un peu de levain, pour n'utiliser que ces expressions bibliques.  

6 C'est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte ?

Il n'est pas beau, votre sujet de fierté ! Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte ? (1 Corinthiens 5:6 TOB)

Un peu de cyanure peut empoisonner tout un plat, même si tout le reste est très bon !

Un choix

Aujourd'hui, c'est le temps de décider d'être entier ! Un 100 % pour Dieu, loin de toute duplicité ou hypocrisie. Sois sincère ! (L'étymologie du mot sincère est disputée par les linguistes : les étymologistes latins proposent « sans cire », alors que les modernes parlent de « tout pur » [selon le dictionnaire Littré]). Sois pur ! Du 100 %, sans rien ajouter de frelaté.

8 Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu !
Photo de Jonathan Bersot
Pasteur, Doyen de l'Institut Biblique du Québec

17 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité