Désormais, on m'appellera le bienheureux

par Denis Ncuti • Il y a 5 ans
48 Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,

Voici les paroles que Marie, la mère de Jésus, va entonner pour louer Dieu après sa rencontre surnaturelle avec l'ange Gabriel.

Marie est encore dans un état de choc suite à ce qu'elle vient d'expérimenter. Et dans sa joie, elle reconnaît avec humilité, qu'elle est juste une servante ou un instrument que Dieu va utiliser pour bénir l'humanité entière. 

La jeune fille de Nazareth, petite ville sans aucune signification politico-économique d'Israël, vient de faire son entrée sur la scène non seulement locale ou nationale, mais plus grande. Marie entre dans la sphère internationale et générationnelle. Elle va garder la semence prophétique dans son ventre pour neuf mois et va l'élever, l'éduquer, la protéger jusqu'à ce qu'elle arrive à la maturité de sa destinée.  

J'aime l'hymne qu'elle compose pour exalter le nom du Seigneur. Elle déclare et décrète sur sa vie que toutes les générations la diront bienheureuse. Elle décide de changer sa perception personnelle et publique et exprime une coupure d'avec son passé.

Je ne peux que m'imaginer ses sentiments, ses sensations. Que dirais-je si je rencontrais moi aussi l'ange Gabriel ? Que seraient mes mots pour lui ? Que serait ma prière à Dieu ?  

Il a jeté les yeux sur moi

Dieu voit et connaît chacun de nous dans les plus petits détails de nos vies. La Bible nous dit même : 

30 Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés.

Il connait nos noms, nos adresses, nos désirs, nos larmes, nos inquiétudes, etc. J'aimerais partager quelques points particuliers que j'ai remarqués dans la vie de Marie. Je pense que Dieu les a aussi observés :

1. Une grâce excellente

31 Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.

Marie a reçu une grâce spéciale. Ce n'est pas qu'elle a mérité cette bénédiction plus que les autres. Car tout au long de l'histoire biblique, Dieu avait donné cette promesse messianique, mais sans jamais dire le nom du Fils de Dieu. Jacob voulait tellement savoir le nom de Dieu lors de sa rencontre théophanique :

29 Jacob l'interrogea, en disant : Fais-moi je te prie, connaître ton nom. Il répondit : Pourquoi demandes-tu mon nom ? Et il le bénit là.

Connaître le nom de Dieu, amener la faveur de sa bénédiction

Moïse, de même, avant de repartir en Égypte avec le mandat divin, voulait connaître le nom de Dieu :

13 Moïse dit à Dieu : J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ?

Alors que tous les patriarches, les rois et les prophètes avaient toujours voulu savoir le nom merveilleux de Dieu, il choisit de le révéler à une jeune fille de Nazareth sans curriculum vitae spécial ou titre important dans la société. Oui, Dieu avait révélé certains points de sa venue :

  • À Adam, le rédempteur qui écrasera la tête du serpent
  • À Abraham, la ligne généalogique
  • À Jacob, la nation
  • À Juda, la tribu
  • À David, la famille
  • À Daniel, le temps
  • À Michée, la ville de Bethléhem
  • À Ésaïe, la mère, les titres, la mort
  • À Balaam, l'étoile qui brille en Israël

Mais à Marie, Dieu lui révèle le nom qui sauve : JÉSUS. 

2. Une bonne attitude

34 Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ?

Dans les questions de Marie, j'ai l'impression qu'elle n'a pas de doutes. Elle est plutôt curieuse de comment les choses vont procéder. D'ailleurs, contrairement à moi, elle n'a qu'une seule question malgré la teneur de la mission. Et puis, elle s'exécute directement :

38 Marie dit : Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole ! Et l'ange la quitta.

J'aime son attitude qui accepte les choses surnaturelles. Elle croit que rien n'est impossible au Créateur.

3. Une nouvelle identité

48 Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,

Simon a reçu le surnom prophétique de « Pierre » pour le rôle qu'il allait jouer dans l'histoire de l'église.

Saul de Tarse lui, va prendre un surnom d'humilité Paul ce qui signifie « petit », pour se rappeler que malgré les différentes révélations et mystères divins que Dieu va lui confier, son caractère doit s'abaisser pour laisser Jésus briller.

Dans l'ancienne alliance, nous avons aussi plusieurs personnes qui vont changer de nom pour une nouvelle identité en Dieu. Jacob s'appellera Israël depuis la touche de l'ange. Abraham était Abram avant que la promesse de père des nations ne lui soit donnée. 

Oui, je crois que Dieu change la destinée d'une personne et son caractère. Ici, Marie reconnaît qu'elle est la bienheureuse.

4. Une foi dans les promesses

55 Comme il l'avait dit à nos pères, -Envers Abraham et sa postérité pour toujours.

Comme tout juif, l'apprentissage des Écritures commence au jeune âge. Sans exception la jeune fille de Nazareth - ville religieuse surtout réputée pour les voeux de naziréat de ses habitants - savait que les promesses ont été données aux ancêtres, aux patriarches, aux prophètes. Marie doit avoir lu, mémorisé et appris par coeur certaines paroles logos que Dieu avait parlées dans le passé.

Et vous le savez :

17 Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.

Sa foi a sans doute grandi dans les choses qu'elle espérait. Elle y croyait et était ferme.

1 Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas.

5. Joseph, l'homme de soutien

Je pense que toute vision ou toute mission qu'un homme peut avoir sur la terre s'accomplit avec le soutien d'autres êtres humains. Derrière chaque grand homme, il y a une grande femme, dit-on. Nous avons besoin d'un coup de mains de temps à autres, d'un conseil ou d'une conversation pour nous défier dans nos décisions de chaque jour.

Marie va avoir Joseph comme soutien. Le nom de Joseph veut dire « ajout ». Il est venu, envoyé par Dieu, pour soutenir et encourager la vision que Marie a reçue. Il est le coach, le protecteur, le support que Marie aura besoin à Bethléhem, à Nazareth, en voyage, en Égypte, à Jérusalem, à la maison, etc.

Nous ne devons pas être jaloux les uns des autres, mais plutôt savoir que ce que ton prochain porte dans son sein est bénéfique pour toute l'humanité et le corps de Christ en général.

Je prie que Dieu envoie des Joseph et des Josephine dans ta vie et dans ton ministère. 

14 Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. 15 Si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, ne serait-il pas du corps pour cela ? Lire la suite
Photo de Denis Ncuti
Pasteur

34 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:34
Prières profondes - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière