Être ou paraître ?

Un texte de Sosthène Mabouadi

Beaucoup de chrétiens de la génération contemporaine montrent qu'ils ont une grande connaissance de la Bible. 

4 Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.

Cette prophétie s'est évidemment accomplie, au regard des grandes évolutions scientifiques, techniques et technologiques du 21ème siècle.
En effet, de nos jours, nous avons une grande facilité d'accès à la connaissance, via internet par exemple.
Aujourd'hui, il est certain que le chrétien qui désire grandir dans la connaissance biblique a, à sa portée, de grandes ressources et est susceptible d'avoir des réponses à presque toutes ses questions en surfant sur des sites tels que www.enseignemoi.com ou www.topchretien.com et bien d'autres sites d'histoires chrétiennes.

Toutefois, connaître la Bible est une chose, mais connaître Dieu en est une autre. Connaître Dieu (en Grec Ginosko) signifie fusionner avec lui, s'identifier à Dieu. Être comme lui.
Or, si nous étudions la Bible uniquement dans le but d'élargir notre champ de connaissance intellectuelle, nous paraîtrons sans être. Car, nous connaîtrons beaucoup de choses sur Dieu, sans connaître Dieu lui-même et lui ressembler.

Être ou paraître, quelle implication dans la vie du chrétien ?

Tout ce que Dieu fait est lié à ce qu'il est. C'est parce qu'il est miséricordieux qu'il pardonne, C'est parce qu'il est patient qu'il use de patience envers le pécheur jusqu'à ce qu'il parvienne à la repentance, c'est parce qu'il est sauveur qu'il sauve, c'est parce qu'il est Seigneur qu'il règne et c'est parce que Dieu est Puissant qu'il guérit, délivre, fait des miracles et des prodiges.

Suivant cette logique, un chrétien qui veut faire des oeuvres puissantes doit commencer par être Puissant !

28 Là sont Benjamin, le plus jeune, qui domine sur eux, Les chefs de Juda et leur troupe, Les chefs de Zabulon, les chefs de Nephthali.

Malheureusement, beaucoup de chrétiens de nos jours, veulent faire des choses puissantes sans être puissants. Ils pensent qu'être puissant consiste simplement à avoir les dons spirituels. Ils ignorent qu'être puissant n'est pas une affaire de dons, mais de caractère (état d'être).

Nous comprenons finalement l'une des causes majeures de la pauvreté spirituelle de beaucoup de chrétiens de nos jours, contrairement à ceux de l'église primitive. Le fait est que dans notre époque, nous voulons manifester la puissance sans être puissants, libérer les captifs sans être libres ou libérés nous-mêmes, aimer sans être amour, réconcilier sans être en paix, servir Dieu sans être serviteur (réellement)....

Que faut-il faire pour Être et non paraître ?

Il faut donc que cette connaissance intellectuelle que nous avons de Dieu intègre nos comportements et inspire nos actions au quotidien. Quand la parole de Dieu rentre dans nos comportements, ce que nous faisons devient le résultat de ce que nous sommes. C'est la dimension de « la parole faite chair ».

Lorsque je vois un chrétien vivre constamment dans la défaite, je sais tout de suite que la parole de Victoire n'habite pas encore en lui. Quand je me retrouve face à un chrétien qui est très souvent malade, je reconnais que la parole de guérison n'a pas encore pris place dans son corps. Si tu es fatigué, mange une bonne parole de vie ! Si tu constates que ta vie n'est qu'échec, médite la parole qui donne le succès et la réussite.
Quand tu es confronté à la stérilité, remplis tes entrailles de la semence de la fécondité. Si tu es souvent attaqué par de mauvaises pensées, laisse la parole de Christ envahir ton coeur. Quand tu fais face à la tristesse, remplis ton âme des paroles de consolation et proclame des paroles de joie. Alléluia !!!

Sachez que : « Toute parole est d'abord une pensée. Quand nous la méditons elle fait naître en nous la révélation. Ensuite, la révélation se transforme en conviction, la conviction produit l'action, l'action répétée laisse place à l'habitude et l'habitude engendre le comportement ou le tempérament ». Que s'est-il passé durant tout ce processus ? La parole s'est faite chair en nous !
Quand la parole se fait chair dans nos vies, nous incarnons le Christ. Nous devenons ce qu'il est. C'est la loi de l'identification.

En conclusion, si nous sommes ce qu'il est, nous pouvons alors faire ce qu'il a fait !

81 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:35
Adoration profonde - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière