Syrie : être pasteur en pleine guerre Portes Ouvertes

Publié il y a 6 ans

En Syrie, la guerre ravage la population. Les dirigeants d'églises et de nombreuses autres personnes essaient de venir en aide aux Syriens. Zoom sur le quotidien d'un pasteur dans un pays en guerre.

La guerre en Syrie dure depuis plus de deux ans maintenant. Le flot incessant des personnes ayant besoin de soins, que ce soit de nourriture, de prise en charge pastorale, matérielle, médicale ou autres, est écrasant. Les dirigeants d'église et les nombreuses autres personnes qui portent secours à leurs compatriotes doivent affronter un stress quotidien. Pour éclairer la pression exercée sur ces personnes, le coordinateur local de Portes Ouvertes témoigne au sujet de la situation d'un pasteur en Syrie. Dans un courriel qu'il nous a envoyé, on lit :

« J'ai été profondément touché lorsque l'un des pasteurs a expliqué dans quelle situation il exerçait son travail. Son église n'est pas un bâtiment d'église comme vous pourriez vous y attendre, mais un appartement. Cet appartement est maintenant métamorphosé en un mélange de hall d'église, d'entrepôt, de lieu de conditionnement de colis et de un centre où les gens entrent et sortent constamment. Il vit dans le même immeuble. Vous pouvez imaginer quel défi cela représente pour lui de conserver une certaine distance entre le service des nécessiteux, sa vie privée et le temps suffisant à partager avec sa femme et sa famille. Les personnes qu'il rencontre et dont il s'occupe sont des personnes brisées. Elles n'ont aucun espoir, écrasées par la peur. Peur de la faim, de ne pas trouver de nourriture, peur des explosions, peur que la guerre atteigne la zone où elles ont jusqu'alors trouvé refuge. C'est pourquoi je vous demande de prier pour de telles situations. »

La situation humanitaire en Syrie est catastrophique mais des chrétiens ont fait le choix de rester dans le pays. Il est possible de les soutenir en signant la pétition de Portes Ouvertes sur le site www.portesouvertes.fr . Cette pétition est adressée aux politiciens et aux décideurs mais surtout à Dieu comme une prière pour les chrétiens syriens.

Écouter d'autres chroniques radios

Avec Portes Ouvertes

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité