Nigéria : elles fuguent pour rester chrétiennes Portes Ouvertes

Publié il y a 6 ans

Trois jeunes soeurs ont préféré fuir leur maison plutôt que de se convertir à l'islam. Le pasteur qui les a hébergées a été battu et menacé de mort.

Elles ont 15, 12 et 10 ans. Elles sont chrétiennes et habitent au Nigéria. C'est leur père qui, le premier, s'est converti à l'islam, suivi de leur mère. Mais ces trois jeunes filles ont toutes refusé de changer de religion.

Leur père leur a alors donné une semaine pour changer d'avis. L'ultimatum était clair : soit elles acceptaient, soit elles refusaient, seraient mariées de force à des musulmans et devraient élever leurs enfants dans les préceptes de l'islam.

Face à cette menace, toutes les trois ont préféré fuir leur maison. Ces trois soeurs se sont réfugiées chez un pasteur de la ville de Bauchi, dans le nord du Nigéria, puis ont été mises en sécurité dans un endroit tenu secret.

Le pasteur qui a accepté d'héberger ces jeunes filles a été accusé à tort de les avoir enlevées et séquestrées. Cet homme a été battu et menacé de mort.

Au Nigéria, les mariages forcés sont très fréquents. C'est un des moyens utilisés par les extrémistes musulmans pour éradiquer le christianisme dans les provinces du nord du pays. En 2012 dans la ville de Kano, une quarantaine de jeunes chrétiennes ont été enlevées et mariées de force.

Le Nigéria est le 13eme pays où les chrétiens sont le plus persécutés, selon l'Index Mondial de Persécution 2013. L'avancée et la radicalisation de l'islam ainsi que la mise en oeuvre vigoureuse de la charia dans 12 Etats du Nord restent un énorme défi pour la communauté chrétienne.

Photo : Trois jeunes filles sortent d'une église à Bauchi (Nigéria). 

Avec Portes Ouvertes

2 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations