Irak : Prions pour le reste Portes Ouvertes

Publié il y a 6 ans

Il n'y aurait plus que 350 000 chrétiens en Irak. Certaines églises ont déjà commencé à vendre leur bâtiment puisque la majorité de leurs paroissiens ont quitté le pays. Mais certains restent malgré les menaces.

Fuir. Beaucoup de chrétiens Irakiens le font. L'évêque syriaque orthodoxe d'Irak a déclaré à la télévision, au début de l'année 2013, que les deux tiers des membres de son église ont quitté le pays depuis 2003. De plus en plus de chrétiens quittent l'Irak pour échapper à la violence.

La tension qui règne dans le pays continue d'influer sur la vie des irakiens. Une chrétienne a confié à Portes Ouvertes, qu'elle portait le voile pour être en sécurité. Les chrétiens doivent faire face à des attaques ciblées en raison de leur foi. Cette année, le ministre de l'environnement a échappé à un attentat à la bombe. Il avait été pris pour cible à cause de sa foi chrétienne.

Il n'y aurait plus que 350 000 chrétiens en Irak, en conséquence, certaines églises ont déjà commencé à vendre leur bâtiment, la majorité de leurs paroissiens ayant quitté le pays. Certains chrétiens craignent que le christianisme, qui s'est implanté dans le pays au premier siècle après Jésus-Christ, ne disparaisse d'Irak.

Mais des chrétiens irakiens continuent de persévérer dans leur foi et même plus encore. Le prêtre Gabriel est responsable de plusieurs monastères dans tout le pays. Lorsque des familles de Mossoul ou de Kirkuk reçoivent des menaces, elles viennent se réfugier dans les monastères. Celui de ce prêtre en a  accueilli jusqu'à 200 en même temps. Ce chrétien est habité par une paix surprenante. Il est même joyeux. Alors qu'il pourrait avoir une vie beaucoup plus tranquille et sûre dans un pays européen dont il connaît parfaitement la langue, il dit : « Dieu m'a appelé ici et c'est ici que je suis heureux de Le servir. Mon peuple a besoin de moi. La porte du monastère est ouverte à ceux qui en ont besoin. Le Seigneur est venu pour servir, pas pour être servi. J'essaie de faire de mon mieux ».

La joie de cet homme est d'autant plus paradoxale que la violence semble s'être installée dans la durée en Irak.

Avec Portes Ouvertes

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:38
L'exercice de l'autorité - Joël Spinks Vie de Foi Disponible dans 19 min
28:28
Mon témoignage - partie 2 - Marcello Tunasi Église Compassion Disponible dans 3 h
28:31
Perdu et retrouvé - Andy Alasoo Église Paris Métropole