Irak : « Accepter ce que Dieu nous donne » Portes Ouvertes

Publié il y a 6 ans

Nadim fait partie des chrétiens qui ont choisi de rester dans un pays en guerre. Malgré la précarité dans laquelle il vit, Nadim est reconnaissant pour tout ce que Dieu lui donne.

Vivre en Irak, c'est mettre sa vie en danger à chaque instant. Depuis 2003, le pays est un terrain meurtri par les attentats à la bombe. On estime qu'entre 200 et 300 personnes sont tuées chaque mois. Il n'y aurait plus que 350 000 chrétiens en Irak alors qu'on en comptait 1,2 million il y a 10 ans. En conséquence, certaines églises ont déjà commencé à vendre leur bâtiment, la majorité de leurs paroissiens ayant quitté le pays. En Irak, le christianisme qui s'est implanté au premier siècle après Jésus-Christ, risque de disparaître. Mais des chrétiens font le choix de rester, c'est le cas de Nadim.

Nadim a fui dans un village du Nord de l'Irak mais refuse de quitter le pays. Il habitait, la ville de Mossoul. A Mossoul, les chrétiens sont soumis à une pression de la part des islamistes. Un jour, ce père de famille a reçu un SMS qui lui ordonnait de quitter la ville sous 24 heures. On le menaçait de mort s'il ne suivait pas cet ordre. Nadim a tout quitté et s'est réfugié dans le Nord de l'Irak avec sa famille.

Les débuts de leur vie de réfugiés ont été difficiles. La fille de Nadim n'a pas dit un mot pendant plusieurs mois. S'ils ont réussi à survivre, c'est par l'aide financière que leur envoyait un membre de leur famille à partir de l'étranger. Le plus simple aurait été qu'ils vendent leur maison. Mais à Mossoul, lorsqu'un chrétien veut vendre sa maison, les agents immobiliers doivent en informer les terroristes. Ensuite, les mercenaires réclament une forte somme d'argent. Le mobilier de cette famille a certainement été volé entretemps. Mais Nadim refuse de vendre son logement même s'il n'est pas certain d'y retourner un jour.

Nadim pourrait tout simplement quitter le pays comme son frère mais il est déterminé à rester. Et lorsqu'on lui demande s'il n'a jamais demandé à Dieu : « pourquoi, Il permet tout cela ? » Nadim répond que quelles que soient les circonstances nous devons accepter ce que Dieu nous donne.


En savoir plus sur l'Irak

Avec Portes Ouvertes

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:31
Définir son objectif de réussite - Mikaël Doppia Parole de femmes Disponible dans 42 min
28:33
Ils ont su renoncer ! - partie 2 - Jean-Marie Ribay La Porte Ouverte Chrétienne Disponible dans 2 h