Erythrée : la foi déroutante de Gabrielle Portes Ouvertes

Publié il y a 6 ans

En Erythrée, des chrétiens sont victimes de graves violences. Environ 1500 sont enfermés dans des conteneurs en métal.

On a rapporté 31 cas de décès de chrétiens en détention (suite à des tortures ou par refus d'apporter des soins médicaux aux détenus chrétiens malades). C'est pourquoi ces chrétiens s'organisent en général en églises souterraines. Des églises qui sont traquées par le gouvernement.

Il y a plusieurs années, Gabrielle a participé à une réunion secrète pour étudier la Bible et prier avec d'autres croyants dans une résidence privée. Des agents de sécurité érythréens sont entrés par effraction et l'ont arrêtée avec les 25 autres chrétiens présents. 

Cette femme a été torturée afin qu'elle abjure ses convictions religieuses et qu'elle dénonce les autres personnes qui adhérent au christianisme. Elle n'a pas cédé devant les coups et à même dit que c'était un honneur pour elle de croire en Jésus-Christ jusqu'au bout quelles qu'en soient les conséquences.

Face à leur échec, les forces de l'ordre Erythréennes ont essayé de tromper Gabrielle par un mensonge. Après avoir arrêté son pasteur, ils lui ont fait croire que celui-ci avait abjuré sa foi chrétienne suite aux tortures subies. Gabrielle n'en a pas cru un mot et a affirmé que même si cela avait était le cas, elle continuerait à croire en Jésus-Christ.

Un an plus tard, Gabrielle a été relâchée. Malgré la souffrance qu'elle a endurée, cette femme manifeste une joie écrasante. Et lorsque des chrétiens de l'étranger sont allés lui rendre visite, bien qu'affaiblie et marquée par les stigmates de la persécution, elle n'a pas énuméré une liste de malheurs mais a préféré garder en souvenir la consolation que Dieu lui a apportée.

>> En savoir plus sur l'Erythrée

Avec Portes Ouvertes

1 commentaire

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité