Centrafrique : ces femmes persécutées Portes Ouvertes

Publié il y a 5 ans

Découvrez l'interview de Komoyo Lina. Cette chrétienne engagée conclut l'interview avec courage : « Dieu n'a jamais laissé ses enfants, j'y crois et c'est cela qui me fait tenir ».

En Centrafrique de nombreuses femmes ont été violées à l'arrivée des ex-Sélékas, en raison de leur foi chrétienne. Elles sont physiquement marquées, traumatisées, hantées par des cauchemars et pourtant elles doivent se reconstruire. Komoyo Lina est responsable pour les femmes dans une dénomination chrétienne en Centrafrique. Elle nous explique l'ampleur du traumatisme (Attention, certains propos peuvent choquer) :

« Ces gens qui sont arrivés détruisent tout des chrétiens et particulièrement les femmes, en les violant, en les tuant. Une femme enceinte, on lui ouvre son ventre pour voir comment un bébé s'agite dans le ventre de sa mère. L'enfant est décapité pour que les parents le mangent. C'est vraiment un génocide, il n'y a même pas de mots, je ne sais pas si on peut appeler cela un génocide. »

Quand vous voyez ces femmes là qu'est-ce que vous leur dîtes ?

Souvent, les mots nous manquent. Mais, on commence d'abord par la prière et on les console par la Parole de Dieu d'abord. Et on essaie de les protéger. On les aide matériellement, spirituellement et psychologiquement.

Quelle est la prière que vous adressez à Dieu pour ces femmes ?

C'est de ramener la paix dans ce pays et de consoler ces femmes. C'est maintenant que je ne pleure plus. J'ai dit, Seigneur, j'ai assez pleuré. Je veux te parler. C'est très difficile.

Qu'est-ce qui vous fait tenir ?

C'est la prière, seulement la prière et la foi en Dieu et la confiance en Dieu  et l'espérance en Dieu. Dieu n'a jamais laissé ses enfants et j'y crois. Et c'est cela qui me fait tenir.

Komoyo Lina vit en Centrafrique, elle continue à aider les femmes agressées et violées par les anciens mercenaires de la Séléka. Cette centrafricaine insiste sur l'importance du soutien fraternel, notamment par la prière.

Centrafrique : Ravivons l'espoir 
60 jours de prière pour soutenir l'Eglise en Centrafrique

Avec Portes Ouvertes

2 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires

Les 8000 partenaires

Qui feront entrer EMCI TV dans une nouvelle saison !
102%
0
8000
8169
Partenaires
0
jour restant
Pub Publicité