Algérie : « choisis entre moi et ta foi ! » (Interview) Portes Ouvertes

Publié il y a 6 ans

Plusieurs algériens convertis au christianisme ont enduré cette épreuve. Que faire quand votre conjoint veut vous imposer sa croyance ? Kamel, lui, a refusé de renier sa foi en Jésus-Christ. Extrait de son interview.

En Algérie, lorsque des musulmans se convertissent au christianisme, l'un des prix forts qu'ils peuvent avoir à payer en raison de leur conversion est la séparation conjugale. Cette forme de chantage concerne aussi bien les hommes que les femmes nouvellement convertis. Kamel en a été victime. Il s'est converti en 2007 par le biais d'une chaîne de télévision chrétienne. Mais son épouse ne l'a pas accepté et a exigé qu'il revienne à l'islam. Kamel nous explique : « La juge m'avait dit que si je voulais garder ma femme et mes enfants, je n'avais qu'à céder à ce qu'exigeait ma femme. Sa condition pour que je revienne à la maison était que je redevienne musulman. Donc, la justice avait tranché pour que ma femme reste chez son père. Alors j'ai fait une autre demande en justice pour qu'elle revienne à la maison ou dans le cas contraire je choisissais la dissolution de l'union conjugale. Ma femme a choisi de rester chez ses parents. Me concernant, j'ai choisi de conserver ma foi. »

Lorsqu'on demande à Kamel comment il a vécu cette séparation, ce père de famille répond : « Christ est toujours au côté de celui qui vit ce genre d'épreuve, il y a l'Esprit Consolateur qui m'a donné de la sagesse et un courage inimaginable. C'est grâce aux frères en Christ que j'ai pu supporter ces moments difficiles, ils étaient avec moi . Christ nous éduque, la foi chrétienne est une école pratique ».

En fin d'interview, Kamel ajoute qu'à travers cette épreuve Dieu l'a béni spirituellement et matériellement, il a été encouragé dans sa foi et a appris qu ce qui est difficile à l'homme est facile pour Dieu.

Légende photo : A proximité de Tizi Ouzou, un homme devant une mosquée lors du couché du soleil

Restez en contact avec les chrétiens persécutés !
Abonnez-vous à nos lettres de nouvelles.

Avec Portes Ouvertes

2 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations