Un peuple, son histoire et la Parole de Dieu

La pensée générale que nous partagerons, dans cet enseignement, est celle-ci :

la Parole de Dieu, que nous recevons et reconnaissons dans tout l'Ancien Testament, passe par la trame de l'histoire d'un peuple et des témoins choisis par Dieu.

« Le salut / HaYeschouah vient des Juifs »:

22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.


En hébreu le mot salut est le nom même du Seigneur Jésus ; en parlant ainsi, Jésus relie bien l'histoire du salut à l'histoire du peuple d'Israël et des Juifs. L'expression « vient / issue de », est traduite, en hébreu, par l'expression « ce qui vient de la source de ».
Jésus, le Salut de Dieu, est issue / sort de « la source » d'Israël et des Juifs.

L'AT, une histoire, un événement
L'AT n'est pas un discours abstrait sur Dieu.
Sa Parole s'inscrit dans l'histoire, la vie de son peuple. Chaque livre de l'AT est imprégné du parfum de la terre d'Israël, de son histoire, de sa foi, de la présence de Dieu, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.
Les littératures sumériennes, babyloniennes, assyriennes, sont pour nous des littératures mortes.
On peut les étudier, en faire des thèses de doctorat, mais elles sont détachées du présent.
C'est tout autre chose avec l'AT qui concerne le peuple d'Israël, dont le présent est toujours d'actualité.

La place maintenue à l'AT dans la Bible chrétienne témoigne de l'importance que conserve pour la foi chrétienne l'histoire d'Israël.
La vérité contenue dans l'AT n'est en rien diminuée par l'accomplissement de cette histoire en Jésus-Christ, qui en dévoile tout le sens.
Israël est le peuple de la Bible, de l'AT en particulier.
Ben Gourion disait :

- La Bible, AT, est la source de l'être d'Israël, sa gloire, son espérance et son avenir .

« L'AT, a dit quelqu'un, est aussi vaste que le ciel étoilé ; mais il est également aussi terre à terre et localisé qu'une carte d'état-major. Prenez-le en main, et il vous guidera, pour ainsi dire coudée après coudée, jusqu'au champ de Guilboa, à la source de Siloé...
Enfoncez une bêche dans la terre desséchée, et c'est le passé biblique qui ressurgit, l'archéologie de Jéricho ou de Jérusalem ».

Sur Israël et la Bible

Pour nous, croyants en Jésus-Christ, la Bible est le livre par excellence. Aucun livre au monde n'est comparable à la Bible, elle seule se présente comme étant la Révélation écrite du Dieu vivant et vrai.
Israël, premier dépositaire de la Bible, est appelé le peuple du Livre. Un Rabbin écrivait :

Face à l'avilissement universel, nous devons crier au monde le mot de passe salutaire, « Revenez à la Bible ! »

On a compté jusqu'à 3808 fois l'expression « Dieu dit » (ou expressions similaires) dans l'AT.

La Bible n'est pas la parole de l'homme sur Dieu, mais bien la Parole de Dieu à l'homme.
C'est Dieu qui parle !
La Bible a pour elle l'inspiration de Dieu même.
Derrière les mots du livre, il y a Quelqu'un !
Quelqu'un qui parle, et qui nous parle toujours.
Comment pouvons-nous connaître Dieu et sa volonté ?
Seulement s'il se révèle lui-même à nous.
La Bible se présente comme la révélation écrite de Dieu.

L'AT a été la Bible de Jésus et des Apôtres.
Comme livre de l'éducation juive, il a façonné l'âme de Jésus et de ses disciples.
Tant le Seigneur lui-même que ses disciples, ils ont reconnu l'inspiration et l'autorité de l'Ecriture (AT) : Ta Parole est la vérité :

17 Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité.


Les livres de l'AT ont tout d'abord été destinés au peuple d'Israël.
De cela il est nécessaire de se souvenir dans son étude.
La Bible est devenue un livre à renommée mondiale par l'extension du christianisme.
De même, la connaissance d'Israël, son histoire et son espérance, s'est étendue en toutes nations par ce moyen de la diffusion de l'Ecriture. C'est ce qu'annonçaient les prophètes :

Nations, écoutez la Parole de l'Eternel, et publiez-la dans les îles lointaines !
Quelle est cette parole, cette nouvelle, que les nations ont à publier ? Dites :

Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, et il le gardera comme le berger garde son troupeau:

10 Nations, écoutez la parole de l'Eternel, Et publiez-la dans les îles lointaines ! Dites : Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, Et il le gardera comme le berger garde son troupeau.


En diffusant la Bible pour que se répande la bonne nouvelle de l'Evangile, il y a parallèlement le fait de porter à la connaissance de chaque nation les projets de Dieu à l'égard de ce peuple qu'il a choisi, Israël.

Le premier soin de l'exégète (celui qui interprète l'Ecriture par son étude) sera de mettre tout en oeuvre pour reconnaître et dégager le sens littéral, le sens voulu par l'écrivain inspiré.
Les textes inspirés sont insérés dans une histoire, et passe par la trame de la personnalité de chaque écrivain biblique (Hagiographe : écrivain sacré), son milieu, son époque, ses sources orales ou écrites, ses procédés de style.

D'où la nécessité, pour mieux saisir la Parole de Dieu, de replacer le texte dans l'histoire.
Formation et Histoire du peuple élu, Israël, de l'appel d'Abram a quitter son pays pour le pays que Dieu lui promet, à lui et à sa descendance :

1 L'Eternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. 2 Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Lire la suite


jusqu'à la destruction du Temple de Jérusalem:

1 Sédécias avait vingt et un ans lorsqu'il devint roi, et il régna onze ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Hamuthal, fille de Jérémie, de Libna. 2 Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, entièrement comme avait fait Jojakim. Lire la suite


La présence du peuple d'Israël dans l'AT est centrale.
Un homme, une famille, des tribus puis une nation, voilà ce que l'histoire biblique va développer sous nos yeux tout au long de la lecture de l'AT. Cependant, dans la trame de l'histoire de ce peuple, une autre réalité paraît : la promesse du Messie - Rédempteur tant d'Israël que des nations.
Chaque événement de l'histoire d'Israël porte en lui une annonce prophétique du salut de Dieu.

Cette histoire s'inscrit dans un contexte géographique précis qui, bien souvent, jette une vive lumière sur les textes bibliques eux-mêmes.

La terre d'Israël, appelée, fautivement, traditionnellement « Palestine » dans les atlas bibliques ; cependant, ce nom n'a été donné à cette région du monde qu'après la destruction du Temple au-delà de 70 après J.-C. Aussi, préférerons-nous utiliser le nom de Canaan, pour la première partie de l'histoire biblique, et de terre d'Israël, pour le temps après la conquête de Canaan, qui correspondent aux faits et aux temps de l'AT, et rejoint le présent, car Israël demeure.

Comment, s'interrogent certains, comprendre que d'un seul peuple, Israël, soit sortie une Révélation valable pour tous les hommes ?
Car, en vérité, ce peuple est le reflet de notre humanité tout entière, humanité auquel Dieu donne un Rédempteur.

1 L'Eternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. 2 Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Lire la suite


présente ce fait : la promesse faite à Abraham, concerne un homme et un peuple particulier pour s'appliquer finalement aux Nations.
Au centre, l'histoire d'un homme et d'une famille ; dans un cercle plus étendu, l'histoire du peuple d'Israël ; dans le cercle le plus vaste, l'histoire de l'humanité, du monde dans son ensemble, groupée par peuples sur la terre entière.

Dans l'AT, l'action et la Parole de Dieu interviennent dans tout événement.
L'agir et le parler (Dabar : parole et chose / action )

4 Car la parole de l'Eternel est droite, Et toutes ses oeuvres s'accomplissent avec fidélité; 5 Il aime la justice et la droiture; La bonté de l'Eternel remplit la terre. Lire la suite


L'action et les paroles représentent conjointement ce que Dieu est et veut pour son peuple.
La Parole de Dieu ! Elle est une parole qui accomplit ou appelle à l'accomplissement, une volonté de Dieu.
Elle est attachée à l'événement.
La Parole de Dieu à travers l'AT
Trois parties dans la Bible hébraïque Voir:

44 Puis il leur dit : C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes.


1. Le Pentateuque / la Thora / la Loi
2. Les Prophètes / Nebiim : incluant les livres dit « historiques » (de Josué aux Rois), et les livres prophétiques
3. Les Ecrits / Ketoubim / la Sagesse : Job, Ps., Prov., Cant., Eccl., Ruth, Esther, Daniel

Ce qui permet de découvrir 3 formes générales de la Parole de Dieu :

18 Et ils ont dit : Venez, complotons contre Jérémie ! Car la loi ne périra pas faute de sacrificateurs, Ni le conseil faute de sages, ni la parole faute de prophètes. Venez, tuons-le avec la langue; Ne prenons pas garde à tous ses discours !


La Loi ne périra pas faute de Sacrificateurs ; ni le Conseil faute de Sages, ni la Parole (prophétique) faute de Prophètes ;

26 Il arrive malheur sur malheur, Un bruit succède à un bruit; Ils demandent des visions aux prophètes; Les sacrificateurs ne connaissent plus la loi, Les anciens n'ont plus de conseils.


-> Ils demandent des visions aux Prophètes ; les Sacrificateurs ne connaissent plus la Loi ; les Anciens n'ont plus de Conseils : parole du Sacrificateur, parole du Prophète et parole du Sage.

Parole du Sacrificateur – parole directive : le Pentateuque / la Thora comprise en tant que Loi et législation. Dieu donne une Loi à son peuple pour le diriger en lui enseignant la meilleure manière de vivre qui soit

5 Voici, je vous ai enseigné des lois et des ordonnances, comme l'Eternel, mon Dieu, me l'a commandé, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.


8 Et quelle est la grande nation qui ait des lois et des ordonnances justes, comme toute cette loi que je vous présente aujourd'hui ?


Cependant, la loi suppose une institution investie d'un pouvoir de décision et de répression.
La loi relie les faits aux conséquences, positives ou négatives, qu'ils engendrent, d'où les avertissements et les menaces.
Par cette parole directive, Dieu agit dans l'histoire de son peuple comme dans la vie d'une personne.
La Loi met en évidence le « péché » de l'homme ou du peuple, c'est pourquoi elle comporte aussi une parole de salut en instituant le sacrifice, seul moyen pour l'homme pécheur de s'approcher de Dieu et de trouver le pardon (au coeur du Pentateuque, le Lévitique).

Parole du Prophète – parole annonciatrice : au coeurs des livres historiques et des livres prophétiques, la prophétie qui est « parole de Dieu », promesse ou jugement, parole de salut ou parole de jugement, selon l'attitude du peuple envers la Loi.

Toujours en relation à l'histoire, aux événements du peuple:

annonce de la naissance d'Isaac :

14 Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l'Eternel ? Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque; et Sara aura un fils.


annonce de la destruction de Jérusalem :

34 Le roi de Babylone Pourvut constamment à son entretien journalier jusqu'au jour de sa mort, tout le temps de sa vie.


Les prophètes sont les messagers de la Parole de Dieu, c'est là le point central de leur ministère.
L'histoire a un sens, Dieu fait une oeuvre en vue d'un but glorieux et éternel : l'avènement du Messie.

« Le salut vient des Juifs » dit Jésus.
Jésus n'annule pas l'histoire qui l'a précédé, il sort du sein du peuple d'Israël et du sein de son histoire (cf. la typologie).

Et, l'histoire d'Israël s'est poursuivie, après Jésus, et se poursuit sous nos yeux. L'AT contient certaines promesses / paroles dont l'accomplissement, tant pour Israël que pour l'Eglise est encore à venir:

20 car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu.


La Parole prophétique, ce sont aussi les appels de Dieu donnant une direction à la vie de quelqu'un :

1 L'Eternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.


Ces « paroles » sont liées aussi à la réalité du vécu de l'homme « Prends ton lit et marche ».
L'homme a besoin de cet ordre puissant, chacun peut se trouver dans une situation où une telle injonction sera seule à pouvoir l'aider véritablement.
A certaines heures, l'aboutissement du chemin d'un homme dépend de son écoute d'une parole claire et précise.

Parole du Sage / de l'Ancien – parole de conseil : au sein des Ecrits, livres de Sagesse, concerne l'Ethique / la Sagesse du peuple de Dieu. Paroles / Conseil de la Sagesse face aux divers aspects de la vie (les Proverbes) ; Parole au sein de la souffrance (Job), au sein de la persécution (Esther - Daniel), au coeur de la joie (Cantique) ou au sein des lamentations (Jérémie) ; Paroles au coeur de la piété du peuple d'Israël avec les Psaumes - parole de bénédiction instituée dans le culte :

27 C'est ainsi qu'ils mettront mon nom sur les enfants d'Israël, et je les bénirai.


Paroles d'espérance et de restauration (Esdras Néhémie).
Ce n'est plus le commandement ou la prophétie, mais le conseil approprié, la disposition du coeur face au divers aspects de cette vie : piété, souffrance, sens de l'existence (Ecclésiaste), amour ou circonstances des temps et des événements dans lesquels on se trouve plongés.

Les Ecrits comme Ruth, Esther ou Daniel démontrent bien la force de cette Parole de Sagesse qui est aussi parole de Salut qui vient, au coeur de la vie, de l'histoire, pour changer le mal en bien.
Le peuple de Dieu est menacée de catastrophe chaque fois que l'Ethique de l'homme s'éloigne irrémédiablement de la pensée de Dieu.
Mais Dieu promet à son peuple qu'il subsistera à travers toutes les catastrophes, qu'Il sera fidèle à son Alliance et qu'il suscitera le Libérateur / Sauveur de son peuple.

La parole directive (impératif), la parole prophétique (l'avenir), et la parole de conseil / sagesse (établir le peuple dans la vie de la foi), voilà les 3 aspects sous lesquels la Parole se présente dans l'AT.
Elle est commandement et loi dans l'histoire de la loi ; elle est Parole annonciatrice d'événements dans l'histoire de la prophétie ; elle est conseil et parole de sagesse dans l'histoire des Ecrits.

Dans la conception juive, la parole la plus importante n'est pas celle qui annonce mais celle qui dirige, sous la forme de la Loi.
Dans cette conception, la Loi est absolument Parole de Dieu.

La réponse de l'homme, face à Dieu qui parle :

La Parole de Dieu demande une réponse de l'homme : l'Ethique, par l'observation des directives de Dieu ; la Prière, par la foi et confiance en ses interventions à venir ; le Culte, par les sacrifices envers Dieu. La réponse par la parole ou l'action implique la foi :

« Vas ! Et il alla ».

C'est aussi au coeur de notre vie, de notre activité, de notre histoire, que Dieu intervient par sa Parole.

Conclusion

Le penseur et mathématicien Pascal disait : - L'histoire des Juifs enferme dans sa durée celle de toutes nos histoires. L'AT demeure indispensable :
6 Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples, afin que nous n'ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu.


Un peuple, son histoire et la Parole de Dieu qui survient tout le long de son pèlerinage, « pour nous servir d'exemple », ou le mot exemple donne le mot type / typologie (qui est une science biblique).

Cependant, non seulement nous servir d'exemple, mais également pour orienter notre foi vers l'accomplissement des Promesses / Paroles divines. Israël n'est pas qu'un « exemple »
(un des pères de l'Eglise disait qu'il fallait laisser vivre les Juifs seulement pour qu'ils servent d'exemple du jugement divin !),
son histoire se poursuit avec les promesses de Salut et de restauration dans la venue en gloire du Messie :

10 Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.


Nous ne sommes pas laissés à nous-mêmes au coeur de notre vie ; nous ne sommes pas laissés seuls dans notre incapacité et notre fragilité, car voici « Dieu est avec nous » pour nous sauver, nous diriger, nous avertir, nous donner de l'espérance.
Que son Nom soit béni !

Commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:28
Apprendre à estimer ses valeurs - Mikaël Doppia Parole de femmes Disponible dans 52 min
28:38
L'exercice de l'autorité - Joël Spinks Vie de Foi Disponible dans 1 h
28:28
Mon témoignage - partie 2 - Marcello Tunasi Église Compassion Disponible dans 4 h
28:31
Perdu et retrouvé - Andy Alasoo Église Paris Métropole