La force du renoncement

Un texte de Jocelyne Goma

Aujourd'hui, nous voulons nous attarder sur un sujet qui est véritablement important pour chaque croyant, chaque disciple du Seigneur. Nous parlons de la force du renoncement.

Le renoncement est le premier pas du disciple

Effectivement, le Seigneur attend véritablement de nous que nous puissions nous arracher, nous détourner, nous convertir, donc renoncer à beaucoup de choses pour emprunter la voie étroite et resserrée qui est la véritable marche avec le Seigneur.

Le renoncement est quelque chose de très important et de très fort parce que lorsque nous avons cette capacité à renoncer, nous pouvons rentrer dans de nouvelles choses.

24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive.

Le renoncement est le premier pas pour suivre le Seigneur. Nous voulons le suivre mais est-ce que nous avons accepté de renoncer à nous-mêmes ?

Il s'agit de « renoncer à nous-mêmes » et quand nous parlons de « renoncer à nous-mêmes », nous parlons de renoncer à ce qui fait véritablement notre quotidien, notre identité, nos mauvaises habitudes, nos états d'âme, nos situations ou nos choix personnels. Nous devons apprendre à y renoncer afin de laisser le Seigneur diriger notre vie.

Le renoncement doit être quelque chose de clair, de décisif, de déterminé et de définitif. Le renoncement n'est pas un positionnement vacillant mais c'est un choix que nous avons pris pour nous-mêmes, de changer de vie, un choix que nous avons pris de renoncer, selon le verset suivant de l'épître aux Hébreux :

1 C'est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux oeuvres mortes, de la foi en Dieu,

Le renoncement aux œuvres mortes

Ce sont toutes sortes de péchés, d'habitudes, de choses qui déplaisent à Dieu, qui le déshonorent. Lorsque nous renonçons véritablement, nous avons une attitude d'abandon envers ces choses, nous les délaissons définitivement et nous nous repositionnons dans une résolution déterminée.

La force du raisonnement est importante parce que lorsque notre renoncement n'est pas en place, nous vacillons et nous pouvons revenir sur des positions que nous avions prises. Nous avions décidé de marcher avec le Seigneur, nous avions décidé d'aller à l'église et par un renoncement faible, nous revenons sur nos choix et nous n'avançons pas.

Or, la force de notre renoncement va nous permettre véritablement de suivre une décision et de faire un pas, jour après jour, mois après mois, année après année. C'est pourquoi il est très important pour nous d'être déterminés dans notre renoncement.

La parole de Dieu est très claire à ce sujet. Le Seigneur nous dit aussi :

33 Ainsi donc, quiconque d'entre vous ne renonce pas à tout ce qu'il possède ne peut être mon disciple. 34 Le sel est une bonne chose; mais si le sel perd sa saveur, avec quoi l'assaisonnera-t-on ? Lire la suite

Êtes-vous prêts à payer le prix ?

Ce que Dieu veut c'est que nous soyons conscients que le renoncement nous concerne personnellement, et qu'il concerne aussi ce que nous faisons et ce que nous possédons.

Est-ce que nous sommes prêts, pour le Seigneur, à risquer de nous séparer de certaines choses ?

Un jour, le Seigneur a rencontré un jeune homme qui avait de grands biens, et il lui a dit : « Abandonne tout ça pour me suivre. » Ce jeune homme a été attristé par cette parole parce qu'il était attaché à ses biens et ne pouvait pas s'en séparer.

Mais, de nous-mêmes, il s'agit maintenant de se poser la question : « Est-ce que nous sommes prêts à nous séparer de quelque chose que nous avons, que nous possédons, qui est précieux pour nous et que le Seigneur voudrait que nous puissions offrir, que nous puissions donner, que nous puissions faire don, que ce soit en argent ou en nature ? »

Le Seigneur veut que nous ne soyons pas attachés aux choses, mais que nous soyons vraiment attachés à lui. Il le dit dans sa parole :

21 Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.

Ce que Dieu désire, c'est que ton véritable trésor, ce soit lui. Et quand nous avons pris cette décision, nous sommes prêts à renoncer à tout.

Renoncer c'est véritablement accepter une nouvelle identité, c'est remettre notre personne entière à Dieu pour qu'il puisse nous utiliser.

Dès le début, les apôtres ont dû faire face à un renoncement conséquent. C'est pourquoi, ils ont pu suivre le Seigneur sur un chemin difficile, sur un chemin de consécration parce qu'ils n'étaient pas attachés à leur vie mais étaient prêts à tout quitter.

Pierre s'est tourné vers le Seigneur et il lui a dit : « Nous avons tout quitté pour te suivre, nous avons quitté nos familles, nos entreprises. Qu'est-ce qu'il va en advenir ? » Et le Seigneur a promis à Pierre que : « Non seulement, tu auras au centuple toutes ces choses, mais également des tribulations et la grâce du Seigneur jusque dans l'éternité. »

Oui, nous voulons véritablement être dans cette grâce que le Seigneur veut nous donner, avoir tout ce que le Seigneur veut nous promettre mais cela nous demande d'abord de quitter.

Ce renoncement est important et il doit caractériser tout homme et toute femme qui rentre dans le mariage. Il nous est dit :

31 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair.

La force de ce renoncement doit être importante afin qu'une nouvelle cellule familiale puisse naître. Cette force du renoncement doit véritablement nous caractériser. Nous quittons un cadre, une habitude, une manière de faire pour créer véritablement la cellule familiale selon Dieu.

Voilà la force du renoncement, et lorsque l'église a véritablement renoncé, elle peut se revêtir de l'identité et de la sainteté de Jésus-Christ.

Engagez-vous !

Alors, je vous encourage véritablement à vérifier le niveau de votre renoncement. Je vous invite aussi à prendre une nouvelle résolution, vous positionner dans un renoncement fort pour réaliser et pouvoir proclamer que : « Seigneur, c'est maintenant toi qui prends la direction de ma vie. Je renonce à ma vie passée. Je renonce à mes habitudes passées et j'accepte pleinement de marcher sur le chemin que tu me donnes de suivre. »

Parfois cela va être difficile, parfois cela va causer des déchirements, « mais pour toi Jésus, je suis prêt à renoncer à tout ».

Faites-le et vous verrez la présence de Dieu inonder vos cœurs. Combien la grâce de Dieu va inonder votre vie et vous verrez que vous gagnerez, car celui qui est capable de perdre sa vie pour le Seigneur la retrouvera.

C'est ce que le Seigneur vous promet !

Photo de Jocelyne Goma
Pasteur

55 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
29:23
Es-tu prêt à obéir à tout prix ? - L'équipe emci Bonjour chez vous ! Disponible dans 2 h
28:22
Vivre la liberté dans son corps - Annabelle & cie Parole de femmes Disponible dans 3 h
26:29
L'épître aux Romains - partie 6 - Andrew Wommack La Vérité de l'Évangile Disponible dans 2 h