L'Esprit et la chair

Un texte de Eric-Elisée Kouakou

La chair est caractérisée par des envies exclusivement tournées vers nous au détriment des choses de Dieu.

16 Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. 17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

L'Esprit et la chair : ce sujet est important et capital dans l'Eglise actuelle. Car nous sommes dans un temps où l'Eglise de Jésus-Christ prétend connaître mais finalement connait très peu. En cause : la chair.

Qu'est ce que la chair ?

La chair peut être définie, dans ce sens, comme l'association, dans la vie d'une personne, du corps physique et de son âme, dans ce que cette association a de moins éclairé par Dieu. Si vous voulez comprendre, c'est la trop grande manifestation de cette association au point d'être la principale motivation de nos actes et de nos paroles au détriment de l'esprit,  qui en principe devrait être régénéré par Dieu et pouvoir ainsi conduire tout l'être, grâce à l'assistance du Saint-Esprit.

Mais ceci peut rester toujours un peu abstrait comme notion. Alors comment peut-on reconnaître concrètement la chair? Eh bien, à travers ce qu'elle produit :

19 Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, 20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, Lire la suite

Si vous examinez un par un ces aspects des oeuvres de la chair tels que cités par l'Apôtre Paul, vous vous rendrez compte que, contrairement à ce qu'on pourrait croire, tous ont un point commun, une racine commune : la mauvaise envie. Que ce soit la mauvaise envie de puissance, d'élévation au détriment des autres, de paraître, d'avoir tout pour soi, ou de satisfaire exclusivement certains besoins du corps, il s'agit là bel et bien de mauvaises envies, les convoitises.

La chair est caractérisée par des envies exclusivement tournées vers nous au détriment des choses de Dieu. Une personne qui est charnelle n'est pas forcement une personne en qui toutes ces oeuvres citées plus haut sont manifestes mais c'est une personne qui a manifestement comme origine de ses actes ou de ses paroles un désir permanent de se satisfaire soi-même, de se mettre soi-même en avant. Voici la racine de la chair et un bon baromètre pour savoir si nous sommes charnels ou pas.

17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

Le problème est que la chair s'oppose de par sa nature à l'oeuvre spirituelle de Dieu. Quand l'Esprit de Dieu veut prendre une direction, la chair entend prendre la direction opposée. La chair s'oppose à l'oeuvre de Dieu, elle peut l'entraver, la retarder, et même la bloquer. Surprenant ? Non. Dieu a voulu comme principe de base à la création des hommes, le libre arbitre . Dieu ne force donc pas. Et comme la chair est en rapport avec l'âme, c'est-à-dire le siège de notre volonté, notre volonté pourra être biaisée mais Dieu n'imposera pas sa volonté à la nôtre. Il nous conduit dans sa volonté mais ne nous l'impose pas.

Comment y remédier ?

Comment s'appliquer au mieux à un discernement qui nous permettrait de ne pas nous opposer au plan de Dieu?

16 Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.

Il faut donc comprendre que plus un homme est rempli de l'Esprit et lui obéit, plus son esprit dominera sa chair et le conduira dans les choses de Dieu. Par contre, moins il sera rempli de l'Esprit de Dieu, plus sa chair aura le dessus et le conduira dans des choses qui, même si parfois elles sont d'apparences correctes, logiques ou raisonnables, feront qu'il s'éloignera de plus de plus de la volonté de Dieu pour lui, jusqu'à finalement, bon gré, mal gré, se retrouver acteur pour le camp de l'ennemi! De plus, plus il se laissera conduire par les choses de la chair, plus le pouvoir de la chair se renforcera sur lui, tel un étau qui se resserre. En cela désobéir au Saint-Esprit est destructeur.

Maintenant, tel que la chair a été définie, vous vous rendrez vite compte qu'elle ne peut être annihilée. Autrement dit, il y aura toujours une part de chair en nous. Par contre, ce que nous pouvons faire c'est l'empêcher de prendre le contrôle de notre personne, c'est-à-dire faire en sorte qu'elle lâche cette emprise  qui contrecarre les plans spirituels de Dieu pour notre vie.

A part donc être rempli du Saint-Esprit et lui obéir, un troisième moyen permet de maintenir la chair à son niveau minimal : l'humiliation volontaire de la chair devant Dieu, l'humiliation donc du corps et de l'âme, par le jeûne tel que mentionné en Esaïe 58.

Etre assujetti à sa chair c'est comme trainer un boulet de canon: vous voudriez poser des actes spirituels mais la chair rattrapera cet élan spirituel pour encore s'en mêler et le plomber. Comme encore quelqu'un qui cherche à s'élever mais qui n'y arrive jamais car retombant toujours du poids de sa chair qui le tire vers le bas! D'où l'importance de suivre ce qui est ici prescrit. Marchez donc selon les voies de l'Esprit de Dieu et vous ne serez pas sous le dictat de la chair.

Soyez bénis !

53 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires

Les 8000 partenaires

Vidéo officielle de la campagne Dieu relève Alfonse après le décès de son épouse Elle découvre EMCI TV et sa vie est transformée Daniella, une enfant libérée de souffrances incurables Découvrez les projets inédits d'EMCI TV
Qui feront entrer EMCI TV dans une nouvelle saison !
10%
0
8000
808
Partenaires
88
Jours restants
Pub Publicité