Combat le bon combat de la foi!

Un texte de Eric-Elisée Kouakou

La vie chrétienne est un combat

12 Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins.

La vie chrétienne est un combat

Peut-être est-ce déjà pour toi une évidence, si notamment tu as rencontré auparavant dans ta vie des circonstances qui t'ont amené à le comprendre. Mais pour tous, cela n'est parfois pas aussi clair.

Aussi voudrais-je le réaffirmer ici: la vie chrétienne est un combat ! Mais information importante: c'est un combat dans lequel nous avons déjà la victoire ! Gloire à Dieu !

Cependant, « être déjà dans la victoire » ne signifie pas « ne rien avoir à faire » pour entrer dans cette victoire! 

Avez-vous remarqué combien de fois dans l'Apocalypse, le Seigneur Jésus insiste sur ces termes : « A celui qui vaincra je donnerai... » ou « Celui qui vaincra... ». 8 fois cela est mentionné dans ce livre. Il semble clair que pour obtenir, il faut vaincre!

« Etre dans la victoire » ne signifie pas alors « n'avoir aucun combat à mener » mais veut plutôt dire que lorsqu'un combat s'engage, l'issue certaine c'est notre victoire !

Je voudrais ainsi t'appeler en ce jour au combat dans ta vie chrétienne.

La Bible dit encore en Matthieu 11:12 :

12 Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent.

Qui dit « royaume des cieux » dit en réalité toutes ces bonnes choses spirituelles que Dieu tient en réserve pour ses enfants, se manifestant de Sa part sur terre et dans les cieux. La paix et la joie, et toute autre bonne chose que Dieu réserve pour ses enfants, sont l'autre facette de la victoire dans le combat. C'est là cette « violence » dont la Bible parle. La vie chrétienne sur terre n'est donc pas sans heurts: elle est un combat permanent pour s'épanouir. 

Plus clairement : si tu veux sourire une fois dans ta vie, apprends à te fâcher juste avant ; et si chaque jour tu veux sourire apprend alors chaque jour à te fâcher ! Se fâcher contre qui ? Naturellement pas contre les hommes, quels qu'ils soient, ni contre Dieu, mais plutôt se fâcher contre le diable! Si tu veux un vrai sourire à l'extérieur (et je ne parle pas en cela d'un sourire feint) apprends alors à te fâcher chez toi contre les oeuvres de l'ennemi dans ta vie !

Si tu apprends à t'irriter contre les oeuvres du diable, tu verras que tu seras de moins en moins emmené à t'irriter contre ton entourage: ta famille, tes collègues, tes amis, tes enfants, etc... car en effet c'est le diable qui attise en sous-main toutes ces circonstances qui sucitent toute cette colère autour de toi.

Bien aimé(e), chaque jour sois irrité(e) dans ton esprit contre ce que l'ennemi pourrait encore faire dans ta vie, et si dans ta vie règne finalement la paix, irrite-toi contre ce qu'il pourrait faire dans la vie d'autres personnes!

Il existe deux types d'esprits irrités: un esprit irrité parce qu'il subit les attaques de l'ennemi et, à l'opposé, un esprit irrité parce qu'il se lève contre les attaques. Je ne te demande certainement pas de te retrouver dans le premier cas mais dans le deuxième: un esprit irrité pour te lever! 

Et même qu'en réalité, celui qui ne s'irrite pas pour se lever contre les oeuvres du diable, sera malgré tout irrité parce qu'il subira! C'est à dire que si tu te refuses au deuxième cas, tu te retrouveras malgré tout dans le premier. Car le combat ne dépend pas seulement pas de toi. Il est enclenché dès que tu deviens chrétien et le diable attaque que tu le veuilles ou non !

Refuse donc le dictat du diable sur ta vie. Irrite-toi contre lui pour le combattre et avoir la victoire au nom de JESUS !

« Etre irrité » veut dire « être énervé » mais plus encore dans ce cas je veux dire « être en colère » contre les oeuvres du diable ! La révolte est dans notre esprit, d'abord, avant d'être traduite dans nos actes ou paroles. Et c'est cette révolte-là qui est la plus importante et aussi la plus déterminante. Il s'agit de ce qu'on pourrait appeler « un refus catégorique » ! Oui, au fur et à mesure que tu refuses, tu repousses toujours plus loin les limitations que le diable t'avait imposées.

Ainsi, tout ce qui t'oppresse jusqu'à ce jour ne tient qu'à une réaction violente de ta part, un refus catégorique, comme quelqu'un qui dirait une bonne fois pour toutes: « à partir d'aujourd'hui je ne ferai plus un pas avec ce joug quoi qu'il advienne ! »

Applique-toi à ceci et je suis sûr que tu t'en trouveras mieux.

Soyez tous bénis dans le précieux nom de notre Seigneur Jésus! 

Faites partie des 1 500 visionnaires

Les 3500 Héros

153%
0
3500
5380
Héros
0
jour restant
Infos Informations