Marie de Magdala

Un texte de Douglas Kiongeka

Marie Madeleine était une femme pécheresse qui habitait à Magdala. C'était une femme de mauvaise vie, communément appelée « une prostituée ».  Convaincue de son péché par le Saint–Esprit, elle vint à Jésus avec un vase d'albâtre rempli de parfum.

36 Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table. 37 Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum, Lire la suite

Pour un Juif pieux, une prostituée publique était la seule personne inférieure au publicain ou au gardien de cochons. Cependant, Jésus dit aux religieux que les publicains et les prostituées les précéderaient dans le Royaume de Dieu.

C'est ainsi que cette femme fut ardemment touchée par l'amour profond de Jésus, face à la condamnation du pharisien présent. Elle vint se prosterner alors à ses pieds, versant d'abondantes larmes. Ces larmes qui arrosèrent les pieds de Jésus étaient l'expression de la tristesse de l'Esprit de Dieu produisant la repentance à salut (2 Corinthiens 7 :10).

Venir aux pieds de Jésus, les arroser avec ses larmes et les essuyer enfin avec ses cheveux constitue  « une vraie preuve d'humilité, de repentance et de foi ». Or, l'humilité précède la gloire puisque le Fils de l'homme est venu sauver l'humanité et non la condamner.

Marie Madeleine baisa également les pieds de Jésus. C'est tout simplement l'expression profonde de son amour pour Dieu, et finalement elle les oignit avec du parfum. Le parfum reste l'image de l'adoration et de la prière : elle s'offrit entièrement à Dieu.

Par ailleurs, la Bible révèle qu'elle fut délivrée de sept esprits démoniaques qui l'asservissaient (Marc 16 :9 ; Luc 8 :2–3).

Comprenons que seule la personne qui est vraiment dans le gouffre du péché peut réellement estimer la valeur de la « grâce » et de la « rédemption » de Dieu. Touchée au plus profond de son âme, Marie Madeleine a beaucoup aimé et servi Jésus. Elle faisait partie intégrante de l'équipe missionnaire des apôtres autour de Jésus.

Marie Madeleine « a beaucoup aimé Jésus » parce qu'il lui a beaucoup pardonné,

8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.
 

C'est à cause de son amour que Marie Madeleine mit à la disposition de Jésus tous ses biens pour pallier à la mission, car Jésus allait de ville en ville et de village en village prêchant et annonçant la Bonne nouvelle du Royaume :

1 Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. 2 Les douze étaient avec lui et quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits malins et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Lire la suite
 

La motivation dans l'oeuvre de Dieu vient exclusivement de l'amour que nous éprouvons pour notre Seigneur Jésus

14 Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts;
 

Une femme pressée par l'amour de Dieu ne peut pas rester indifférente au soutien matériel de l'oeuvre de Dieu, car « aimer » c'est « tout donner », même le peu qu'elle possède comme la veuve qui donna tout son nécessaire pour vivre (Luc 21 :1–4).

Marie Madeleine suivit Jésus jusqu'à la croix et elle fut un des témoins de la passion de Jésus–Christ. Persévérante, elle n'abandonna nullement Jésus qui était à l'agonie:

55 Il y avait là plusieurs femmes qui regardaient de loin; qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée, pour le servir. 56 Parmi elles étaient Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée.
 

Marie Madeleine fut autant un des témoins de la résurrection de Jésus, la première personne à qui Jésus s'est révélé après sa mort, quelle grâce ! « Or, Jésus étant ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, apparut premièrement à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons » (Marc 16 :9).

Trois des quatre évangiles affirment que Jésus apparut premièrement à Marie Madeleine et ensuite aux disciples. En tant que Maître, Jésus connaissait la loi qui stipulait que les femmes ne pouvaient pas être des témoins. Et pourtant, Il choisit à dessein des femmes pour porter la bonne nouvelle de l'évènement le plus important de l'histoire de l'humanité.

Marie Madeleine fut la première à annoncer « la résurrection du Seigneur ». Jésus confia à cette femme la charge de propager ce message, ô combien important, de l'Evangile. Le fondement de l'Evangile de Christ étant sa mort et sa résurrection d'entre les morts.

Jésus inclut les femmes parmi ceux qu'Il choisit pour propager l'Evangile du Royaume. C'est ainsi que Marie Madeleine devint une « messagère de bonnes nouvelles » à part entière :

17 Jésus lui dit : Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. 18 Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu'elle avait vu le Seigneur, et qu'il lui avait dit ces choses.
 

9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
 Marie Madeleine devint alors « une femme remarquable » que  Dieu a puissamment utilisée.

Ainsi, en apparaissant aux femmes le jour de sa résurrection, Jésus a fait d'elles des messagères, des prophétesses et des témoins de cet extraordinaire événement. Le Saint–Esprit fait d'elles des témoins à part entière puisque « le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie » (Apocalypse 19 :10). 

Extrait du livre "Femme, Dieu t'appelle (Tome 1)" de Douglas Kiongeka

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
18:59
Bonté et bienveillance Va dans ta chambre