Les autels

Un texte de Douglas Kiongeka


Noé bâtit un autel à l'Eternel ; il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs, et il offrit des holocaustes sur l'autel. L'Éternel sentit une odeur agréable, et l'Eternel dit en son coeur : Je ne maudirai plus la terre, à cause de l'homme, parce que les pensées du coeur de l'homme sont mauvaises dès sa jeunesse ; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l'ai fait. Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point .

Noé fut le premier homme à avoir bâti un autel à l'Eternel pour lui offrir des sacrifices. En érigeant cet autel, Noé accomplit un geste prophétique ; il annonça le plus grand autel qui est la croix, lieu où le plus grand sacrifice, celui du Fils de Dieu, devait être offert. A la suite de Noé, les patriarches Abraham, Isaac et Jacob puis Moïse ont construit des autels et offert des sacrifices à Dieu pour commémorer une rencontre ou offrir une action de grâce.

1 - Les autels des patriarches

7 L'Eternel apparut à Abram, et dit : Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l'Eternel, qui lui était apparu. 8 Il se transporta de là vers la montagne, à l'orient de Béthel, et il dressa ses tentes, ayant Béthel à l'occident et Aï à l'orient. Il bâtit encore là un autel à l'Eternel, et il invoqua le nom de l'Eternel.
 Au chêne de Moré, Abram bâtit un autel à l'Eternel puis il l'invoqua c'est-à-dire qu'« il lui rendit un culte ». Dieu lui fit d'ailleurs une promesse lors de ce culte (Genèse 12:7). Il bâtit également un autel aux chênes de Mamré près d'Hébron (Genèse 13). Notons qu'il n'y a pas eu plus grand bâtisseur d'autels parmi les patriarches qu'Abraham sans doute parce qu'il était le père de la foi et qu'il avait par conséquent eu la révélation de Christ à la croix.

A Beer-Schéba, Isaac connaîtra la même expérience de l'apparition de Dieu accompagnée d'une promesse, il élèvera aussi un autel :

23 Il remonta de là à Beer-Schéba. 24 L'Eternel lui apparut dans la nuit, et dit : Je suis le Dieu d'Abraham, ton père; ne crains point, car je suis avec toi; je te bénirai, et je multiplierai ta postérité, à cause d'Abraham, mon serviteur. Lire la suite
 

Jacob quand à lui bâtit un autel à Succoth après s'être humilié auprès d'Esaü son frère à qui il avait usurpé le droit d'aînesse :

17 Jacob partit pour Succoth. Il bâtit une maison pour lui, et il fit des cabanes pour ses troupeaux. C'est pourquoi l'on a appelé ce lieu du nom de Succoth. 18 A son retour de Paddan-Aram, Jacob arriva heureusement à la ville de Sichem, dans le pays de Canaan, et il campa devant la ville. Lire la suite
 

Ces autels qui étaient bâtis pour garder en mémoire les visitations de Dieu ou pour lui rendre grâce étaient tout simplement des signes annonciateurs de la croix.

2 - L'autel de Moïse

Bien avant de recevoir de Dieu l'ordre de construire le tabernacle, Moïse bâtit plusieurs autels en l'honneur de l'Eternel. Il bâtit son premier autel lorsqu'il reçut la révélation du YHVH NISSI qui signifie « l'Eternel, ma bannière ou mon étendard » (Exode 17:15). Sur cet autel, il célébra la victoire contre les Amalécites.

Quant aux autres autels, il les bâtit selon les indications du Seigneur :  

24 Tu m'élèveras un autel de terre, sur lequel tu offriras tes holocaustes et tes sacrifices d'actions de grâces, tes brebis et tes boeufs. Partout où je rappellerai mon nom, je viendrai à toi, et je te bénirai.
 

6 Moïse prit la moitié du sang, qu'il mit dans des bassins, et il répandit l'autre moitié sur l'autel.
 

3 - Les deux autels du tabernacle

Moïse reçut plus tard l'ordre de construire le tabernacle : « Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d'après le modèle que je vais te montrer » (Exode 25:9).

Le tabernacle était un temple portatif provisoire où le Seigneur rencontrait son peuple. Il permettait à l'Éternel d'habiter au milieu de son peuple et de procurer aux hommes pécheurs un moyen de communion avec le Dieu Saint.

Également appelé la tente d'assignation, le tabernacle avait en son sein trois parties essentielles: le parvis, lieu ouvert à tous les hébreux ; le lieu saint uniquement réservé aux sacrificateurs ; et le lieu très saint (le saint des saints) où seul le souverain sacrificateur pouvait entrer une seule fois par an.

Dans les deux premières parties du tabernacle, se trouvaient deux autels différents qui étaient des représentations de la croix de Christ : l'autel d'airain dans le parvis et l'autel des parfums dans le lieu saint.

1 Tu feras l'autel de bois d'acacia; sa longueur sera de cinq coudées, et sa largeur de cinq coudées. L'autel sera carré, et sa hauteur sera de trois coudées. 2 Tu feras, aux quatre coins, des cornes qui sortiront de l'autel; et tu le couvriras d'airain. Lire la suite
 

L'autel d'airain était le premier élément que l'on rencontrait à l'entrée du parvis. Ses dimensions étaient de 5 coudées sur 5, il était donc carré, symbole rappelant la portée universelle de la croix. Cet autel qui était consacré par l'aspersion du sang procurait la purification de l'âme : «Car la vie de la chair est dans le sang, je vous l'ai donnée sur l'autel afin qu'il serve d'expiation pour vos âmes, car c'est par la vie que le sang fait expiation» (Lévitique 17).

Quatre types de sacrifices étaient offerts sur l'autel d'airain, l'holocauste, le sacrifice d'actions de grâce, le sacrifice d'expiation et le sacrifice de culpabilité.

- L'holocauste était un sacrifice d'une odeur agréable car contrairement aux autres sacrifices, le corps de l'animal était entièrement brûlé (Lévitique 1:1-9). Ce don total à Dieu était une image du Christ qui s'est livré entièrement pour l'humanité (Jean 19:17-18 ; Philippiens 2:7-8).

- Le sacrifice d'actions de grâce était l'expression de la reconnaissance de l'homme pour les bénédictions reçues et le désir de communion avec Dieu. (Lévitique 3 ; 7:11-21). C'était une offrande de paix préfigurant la réconciliation de Dieu d'avec les hommes par la mort de Christ à la croix.

- Le sacrifice d'expiation était pratiqué pour la purification des péchés en vue d'obtenir la faveur de Dieu (Genèse 3:21). Le corps de la victime offerte était brûlé hors du camp afin de ne pas le souiller (Lévitique 4:4-12 ; 6:22 ; Hébreux 13:11-13).

- Le sacrifice de culpabilité consistait en la purification des péchés commis involontairement. La victime était offerte comme pour un sacrifice d'expiation (Lévitique 5).

Les sacrifices de culpabilité et d'expiation annonçaient prophétiquement la substitution de Christ aux hommes en vue de leur rédemption :

21 Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.
 

• L'autel d'or ou l'autel des parfums:
1 Tu feras un autel pour brûler des parfums, tu le feras de bois d'acacia; 2 sa longueur sera d'une coudée, et sa largeur d'une coudée; il sera carré, et sa hauteur sera de deux coudées. Tu feras des cornes qui sortiront de l'autel. Lire la suite
 

L'autel d'or ou des parfums était consacré par l'huile d'onction sainte. Il était de dimensions beaucoup plus réduites que l'autel d'airain, soit une coudée de large, une coudée de long (carré), deux coudées de haut. Il était de bois de Sittim plaqué d'or pur et était placé vis-à-vis du voile intérieur (Exode 30:6).

C'est à l'autel d'or que le sacrificateur muni d'un encensoir offrait le parfum en guise d'intercession pour le peuple qui restait prier à l'extérieur (Luc 1:9-10).

L'encens utilisé sur l'autel des parfums était une représentation de la prière (Exode 30:34-38).

3 Et un autre ange vint, et il se tint sur l'autel, ayant un encensoir d'or; on lui donna beaucoup de parfums, afin qu'il les offrît, avec les prières de tous les saints, sur l'autel d'or qui est devant le trône. 4 La fumée des parfums monta, avec les prières des saints, de la main de l'ange devant Dieu.
 

L'autel d'or était une image du Seigneur Jésus qui présente à Dieu le Père toutes les prières de son peuple (Jean 17, Romains 8:34, Hébreux 7:25). Ainsi, tout chrétien doit se rendre à l'autel d'or (Christ) pour y adresser des prières à Dieu par Jésus-Christ, seul médiateur entre Dieu et les hommes :

5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme,
 


10 Nous avons un autel dont ceux qui font le service au tabernacle n'ont pas le pouvoir de manger. 11 Les corps des animaux, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur pour le péché, sont brûlés hors du camp. Lire la suite
 

Extrait du livre "La Puissance de la croix de Jésus"

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
18:59
Bonté et bienveillance Va dans ta chambre