Le voile, image du corps de Jésus-Christ

Un texte de Douglas Kiongeka

19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20 par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair,
 

Le deuxième voile du temple  préfigurait le corps physique de Jésus-Christ qui cachait le caractère divin et les hommes protégeait de la glorieuse présence du Dieu Tout-Puissant. Emmanuel,  Dieu avec les hommes était caché dans ce corps nous protégeant ainsi de cette gloire terrible.

14 C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel.
 

Le prophète Esaïe dit que la vierge nommée Marie enfantera un Fils et on lui donnera le Nom d'Emmanuel. Cependant, Jésus ne porta nullement le nom d'Emmanuel sur terre. L'ange Gabriel avait dit qu'il sera appelé Jésus (Matthieu 1 :21). Est-ce le prophète Esaïe s'était-il trompé ? Nullement parce qu'Esaïe annonçait par l'Esprit que le Dieu Saint, que les fils d'Israël redoutaient se cacherait dans un corps semblable au leur. Ainsi, « Dieu fait homme » demeura au milieu des hommes pendant trois décennies sans qu'ils ne soient consumés. Dieu était réellement avec les hommes en la personne de Jésus-Christ dont le corps tel un voile cachait Dieu. Mais les hommes de son époque, les pharisiens et même sa famille ne croyaient en lui.

L'apôtre Paul déclare « qu'en Lui habite corporellement la plénitude de la divinité » (Colossiens 2 :9). Sur terre, Jésus-Christ était cent pour cent Homme et cent pour cent Dieu ; sa chair couvrait « la plénitude de la divinité ». Une fois sur la montagne de la transfiguration, il manifesta sa gloire et les disciples Jean, Pierre et Jacques eurent peur. La même peur qu'Adam et les enfants d'Israël eurent lorsque Dieu leur avait parlé :

1 Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l'écart sur une haute montagne. 2 Il fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Lire la suite
 

Le Dieu Tout-Puissant décida de quitter sa gloire céleste, venir dans ce bas-monde, coffré durant neuf mois dans le ventre d'une femme ; il accepta de naître dans une étable et demeura auprès des pécheurs pendant 33 ans afin de mieux secourir hommes perdus : C'est « le mystère de la piété qui est grand ».

Le Dieu Tout-Puissant dont la présence effrayait les hommes a préféré se couvrir un peu de temps, en prenant un Corps semblable aux hommes :

5 C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m'as formé un corps;
 

Le Dieu de gloire est donc descendu vers les hommes dans un corps semblable au leur. Il a parut comme un vrai homme :

14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable, 15 et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. Lire la suite
 

Le Dieu Créateur habita dans un petit corps humain pendant trente trois ans et demi au milieu des ténèbres du monde. Comprenons qu'Il avait un corps semblable à ceux de tous les hommes, c'est-à-dire un corps soumis aux même contraintes et limitations humaines. Comme tout homme, Jésus-Christ était tenté (Luc 4), il avait faim (Matthieu 4), il était fatigué (Jean 4), il dormait (Marc 4 :38), il mangeait, il avait soif, il buvait, il pleurait (Jean 11 :35), il était aussi angoissé par la mort etc. La seule différence entre Jésus-Christ et les hommes consiste en ce qu'il était sans pécher :

15 Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. 16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.
 

Extrait du livre "le mystère de Jésus-Christ" de Douglas Kiongeka

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
18:59
Bonté et bienveillance Va dans ta chambre