Mon rédempteur est vivant

par Denis Ncuti • Il y a 5 ans
36 Jacob, leur père, leur dit : Vous me privez de mes enfants ! Joseph n'est plus, Siméon n'est plus, et vous prendriez Benjamin ! C'est sur moi que tout cela retombe.

Ce que j'aime avec la Bible, c'est que j'y retrouve des témoignages d'hommes et de femmes qui ont marché avec Dieu. Certains de ces récits montrent leur personnalité, leurs forces, leurs faiblesses...bref, on les découvre à l'état brut.

Dans ce passage, nous rencontrons le patriarche Jacob à une saison spéciale de sa vie. En lisant ce verset, on croirait qu'il s'agit d'un homme sans foi, plein de peurs et de frustrations ! Mais Jacob n'est pourtant pas un débutant. Il a déjà traversé pas mal de moments durs dans sa vie. Ce n'est pas un jeune homme qui rencontre son baptême du feu. Il est habitué aux difficultés ! 

D'ailleurs, dès le sein de sa mère, il y avait une lutte avec son frère jumeau Esaü, au point qu'il est sorti du ventre de sa mère en tenant dans sa main, le talon de son frère ! Toute sa vie se résume à des combats successifs.

Il a servi son beau-père Laban 14 ans pour avoir en mariage sa fiancée Rachel, qui va mourir alors qu'elle accouche de son dernier fils, Benjamin. 

Sa fille Dinah va être violée et deux de ses fils vont être recherchés pour meurtres prémédités dans la ville de Sichem.

Son fils préféré - Joseph - sera haï par ses frères, vendu en Egypte et déclaré mort, dévoré par une bête féroce.

Jacob, lui qui pouvait tout endurer, commence à sentir la pression de la vie et cela va affecter sa foi en Dieu.

Où est Dieu dans toutes ces difficultés ? Pourquoi toutes ces ténèbres m'engloutissent alors que j'ai des promesses de Dieu ? Suis-je vraiment victorieux comme l'ange me l'a dit ? Mon nom et mon identité n'ont-ils pas été changés de Jacob en Israël ?

Je peux m'imaginer toutes sortes de questions qui ont dû tourner dans sa tête.

L'économie de Canaan s'effondre. La famine frappe même là où on s'y attendait le moins. Tout est hors de contrôle ! Le marché, les entreprises, les provisions financières s'en vont en fumée. Voilà que le père de famille, le patriarche du clan doit trouver des solutions rapides et efficaces. En tant que leader, la responsabilité lui revient de nourrir, protéger et veiller sur sa famille. 

L'écho lui vient qu'en Égypte, pays voisin, la nourriture abonde. Jacob y envoie ses fils mais à sa stupéfaction, la délégation revient sans l'un d'entre eux : Siméon. Il a été arrêté et emprisonné en Égypte. « Siméon », nom qui veut dire « qui a été entendu ».

Ça devait sonner fort dans la prière de Jacob :
« M'entends-tu Seigneur ? Je n'en peux plus ! Je ne suis pas sûr de tenir encore longtemps. Es-tu réellement vivant ? Vois-tu toutes les misères, les difficultés que je traverse ? »

Voilà que les provisions manquent à nouveau. Il faut absolument retourner en Égypte en y amenant Benjamin, selon les ordres de l'autorité égyptienne, pour récupérer Siméon et refaire des achats.

Jacob a peur. Peur de perdre son fils Benjamin. Peur de perdre sa joie de vivre. Sa réponse indique son état d'âme : « Vous me privez de mes enfants ! Joseph n'est plus, Siméon n'est plus, et vous prendriez Benjamin ! C'est sur moi que tout cela retombe. »

Il y a un temps dans la vie où les situations nous paraissent insurmontables. Circonstances après circonstances nous épuisent physiquement, mentalement, psychologiquement et même spirituellement.

Les "Joseph" de notre vie ne sont pas là pour nous soutenir. Les "Siméon" ne nous entendent plus ou ne sont simplement plus là pour nous écouter. C'est comme si la vie veut nous enlever les "Benjamin" qui nous restent. 

La salle de gymnastique de Dieu

14 Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.

Dès que nous recevons Jésus dans notre vie, Dieu nous met dans une salle de gymnastique spirituelle pour nous exercer et travailler notre foi et notre caractère.

Jour après jour, il façonne notre vie pour lui ressembler davantage. Il permet des épreuves dans notre vie, non pas pour nous perdre, mais plutôt pour nous solidifier et nous faire devenir des hommes et des femmes mûrs dans la foi.

La restauration est garantie

25 Je vous remplacerai les années Qu'ont dévorées la sauterelle, Le jélek, le hasil et le gazam, Ma grande armée que j'avais envoyée contre vous.

J'aimerais te dire que ni Joseph, ni Siméon, ni Benjamin ne sont morts. Toutes les inquiétudes ne sont que des pensées dans ton âme. L'ennemi de ton âme essaie d'utiliser tes blessures du passé, tes besoins insatisfaits, tes rêves non réalisés ou tes situations non résolues pour t'agacer et t'empêcher de voir la grandeur de Dieu.

Job est également passé par la salle de gymnastique. Ce qu'il a enduré était encore plus dur : la perte de ses entreprises, le deuil de ses enfants, la faillite de ses revenus financiers, la santé physique et tous les coûts qui vont avec, les difficultés conjugales avec sa femme, les amis qui le questionnent sur son intégrité et sa motivation, sans oublier que le diable était derrière lui pour le faire tomber dans sa foi avec Dieu.

25 Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu'il se lèvera le dernier sur la terre. 26 Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; Quand je n'aurai plus de chair, je verrai Dieu. Lire la suite

Tout est retombé sur Jésus

Alors que Jacob revoit finalement ses fils en Égypte, qu'il découvre la restauration maximale dans la vie de Joseph, il mourut en bénissant les enfants de ce dernier - Manassé et Ephraïm - avec ses mains croisées. Voyait-il prophétiquement la croix de Jésus ?

Ce que je sais, c'est que Jésus a pris tous nos fardeaux sur lui à la croix et nous sommes plus que vainqueurs en lui. 

13 Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

Gardons la foi en Jésus, sachant que toutes celles et ceux qui viennent à lui fatigués et chargés, il leur donne du repos. Mon rédempteur est vivant !

Photo de Denis Ncuti
Pasteur

55 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:34
Prières profondes - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière