Justification par la foi en Jesus-Christ

Un texte de David Wilkerson

Une seule sorte de justice que Dieu accepte : la justice « parfaite ». Rien d'autre ne subsistera dans sa présence au jour du jugement. A moins que notre justice ne soit parfaite, il ne pourra nous sauver, nous justifier.

Qui pourrait penser qu'il pourra se tenir devant le trône et présenter ses propres actions, ses bonnes oeuvres, sa bonne conduite, tous les « je fais et je ne fais pas ». NON ! NON ! Un tel homme se retrouverait ce jour-là avec d'affreux haillons. 

ll y a deux sortes de justice :

A ) La justice dont les règles sont établies par l'Homme :

- Définition :

D'abord, il y a la justice de l'homme. C'est une bataille constante « à la vie à la mort » pour demeurer au-dessus des tentations.

Une série de combats avec des victoires partielles et d'horribles défaites Cela consiste en d'immenses efforts pour faire le bien, éviter le mal, plaire à Dieu en se relevant des échecs et en tentant de faire mieux la fois suivante.

La justice « Made in me » « Fabriqué par moi », est un légalisme insupportable.

Cortège de règles à respecter : Si je fais ceci...si je ne fais pas cela...JE SERAI BENI !

A l'inverse, l'autre qui «ne fait pas ceci...ou ne fait pas cela » est « anathème », réprouvé.

- Conséquences :

Avec cette justice où la grâce n'a pas de place, l'échec entraîne un profond désespoir.

On doute de Dieu et on doute de soi.

C'est un cycle infernal, une spirale de péché et confession, péché et confession, péché ...etc.

On est toujours mal à l'aise dans la présence de Dieu.

On est sans cesse conscient d'avoir fait des choses qui ne sont pas justes.

On a l'impression que l'on ne parviendra jamais au standard de la mesure divine.

Exemple du « bagne de la vaisselle ». Le garçon a volé de l'argent à ses parents.

- une faute commise et cachée qui pèse sur la conscience
- un accusateur (la soeur)
- un « modus vivendi » : les oeuvres de justice de l'homme :la vaisselle
- la souffrance liée à ces oeuvres
- l'esclavage : on est lié, attaché, incapable de sortir du système
- on est toujours dans la crainte à cause du péché.
- la confession du péché et le fait de trouver les parents va le libérer

13 Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.


Hélas, de nombreux chrétiens vivent encore sous ce régime « dictatorial ».

L'apôtre Paul les décrit très bien en disant d'eux :

2 Je leur rends le témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence :


17 Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui : Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? 18 Jésus lui dit : Pourquoi m'appelles-tu bon ? Il n'y a de bon que Dieu seul. Lire la suite


a) Que dois-je faire pour

b) J'ai observé ces choses

c) Il te manque une chose

d) Il s'en alla tout triste.

Le désir de Paul est :

9 et d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi,


B ) La justice dont les règles sont établies par Dieu :

La seule justice acceptable par Dieu est la justice de Jésus-Christ notre Seigneur. On ne peut la trouver que par la foi.

7 C'est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi d'une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c'est par elle qu'il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi.


Noé est devenu héritier non en construisant son arche mais en croyant.

La foi précède l'oeuvre de justice. ( celui qui croira et qui sera baptisé)

Bien-aimés en Jésus-Christ, nous avons reçu de Lui un héritage ! !


Reçu un héritage :

Bien-aimés en Jésus-Christ, nous avons reçu de Lui un héritage !

Je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix.

Nous sommes héritiers du « vêtement de justice » de Christ.


Héritiers, non salariés :

Cet héritage vaut mieux que les diamants de Bokassa, l'or de Rockfeller ou la richesse de Bill Gates. Nous sommes vraiment « héritiers ». Sans l'avoir gagné nous- mêmes ! ! !

Quand tu as compris cela, tu peux te tenir devant tout l'enfer rassemblé.

Satan ne pourra plus t'accuser car tu es un héritier de Christ ; c'est comme s'il accusait Christ. Il n'a rien en moi;

30 Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n'a rien en moi;


Quand Elie est monté au ciel, il a laissé à Elisée son manteau.

Quand Jésus est monté vers son Père, il nous a laissé sa justice acquise à la croix !

L'action du prophète Elie était une préfiguration de ce qui allait arriver en Christ.

Jésus nous a couverts de sa justice littéralement recouverts, nous ouvrant ainsi la présence du Père.

Gardons précieusement cet héritage : sauvé par la foi en Christ

Mais Naboth répondit à Achab: Que l'Éternel me garde de te donner l'héritage de mes pères!

Cela met fin à tous les combats incessants : tu ne t'approches pas de Dieu avec TA JUSTICE mais avec SA JUSTICE.

Cherche cette justice et garde-la !

33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.



Adam...

Quand Dieu l'a créé, il savait qu'il livrerait l'humanité au péché, à la rébellion et au diable.

A travers le péché d'un seul homme, la mort a régné et règne encore sur la planète Terre.

Mais Dieu nous aime, et dès la fondation du monde il avait préparé un plan de salut.

Dieu continue de venir vers l'homme pour le sauver, mais l'homme se cache ou l'ignore.

La vraie justice réclame une sanction pour une faute commise.

4 Voici, toutes les âmes sont à moi; l'âme du fils comme l'âme du père, l'une et l'autre sont à moi; l'âme qui pèche, c'est celle qui mourra.



Alors pourquoi la Loi ?

La loi a agi comme une guide, une rampe , un sas de protection contre une nature « suicidaire ».

Elle a révélé la nature sainte de Dieu et la faiblesse des hommes perdus.

Elle n'a jamais rien pu amener à la perfection :

1 En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu'on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection.



Les pharisiens :

Les pharisiens ont tenté d'accomplir la Loi.

Ils observaient plus de 600 règles, depuis le lavage des mains, en passant par l'abstinence de toucher un Gentil, etc...

Ils essayaient d'accomplir toute la loi pour se présenter un jour devant Dieu et lui dire: j'ai accompli toute la loi : TU DOIS ME SAUVER !

C'était oublier ce que dit la Parole de Dieu elle-même : Jacques 2:10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous.

Qui veut encore ici vivre par la Loi ?

Il n'en disparaît pas « un iota », car elle est en harmonie avec la nature parfaite de Dieu.
Jésus n'est pas venu pour la détruire ou l'abolir

17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.


Le résultat de leur démarche : sépulcres blanchis

6 Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent.


Venons donc près du Père, non en notre nom, mais dans le nom de Jésus. Alors, cette justice nous est « imputée »(input) par notre foi (confiance) en Jésus.


David :

De même, David exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu impute la justice sans les oeuvres: Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts! Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute pas son péché! Ro 4/6.


Abraham :

18 Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu'il devint père d'un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité.


Le mot « imputé » signifie « créditer » quelque chose à quelqu'un. L'héritage de Christ nous est crédité par la foi et non par nos oeuvres.

La chair dit : "Ce n'est pas vrai, cela ne peut pas être aussi facile et simple ! " Je dois payer quelque chose. Je veux payer quelque chose.

Même une rivière de larmes ne sauvera personne. Accepte Jésus et vis par la foi ! Il est écrit:

17 parce qu'en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit : Le juste vivra par la foi.


Bien que ce soit par la foi, il faut clairement dire que c'est aussi par grâce :

8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.


Je vis ainsi avec l'Esprit de Christ qui me permet de dire « Abba Père ». ALLELUIA.

Photo de David Wilkerson
Pasteur

2 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
28:37
Tu es digne de gloire - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière