Le pardon des péchés

Un texte de Charles Spurgeon

12 Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi.

Aussitôt que nous connaissons le Seigneur, nous recevons le pardon de nos péchés. Nous trouvons en lui le Dieu de Grâce, qui efface nos transgressions. Oh! le joyeuse découverte.

  • Mais cette promesse est-elle vraiment parole de Dieu ?
  • Promettrait-il de ne plus se souvenir de nos péchés ?
  • Dieu peut-il donc oublier ?

Or, il le déclare ici, et il sait ce qu'il dit. Il nous voit comme si nous n'étions jamais tombés. La grande expiation a si effectivement écarté tout péché, qu'il n'existe plus dans la pensée de Dieu. Le croyant est maintenant accepté en Jésus-Christ, comme Adam l'était au temps de son innocence : et plus encore, car il porte actuellement une justice divine, au lieu de celle d'Adam qui était une justice humaine.

Notre grand Dieu ne se souviendra plus de nos péchés pour les punir, et ne nous aimera pas un atome de moins à cause d'eux. De même qu'une dette, aussitôt qu'elle est payée, est rayée, et cesse d'être une dette, de même le Seigneur considère comme entièrement effacée l'iniquité de son peuple.

Tout en pleurant nos transgressions et nos manquements, et c'est notre devoir aussi longtemps que nous vivons, réjouissons-nous de ce qu'il n'en sera plus fait mention contre nous. Ainsi, nous détesterons le péché, et le pardon gratuit de Dieu nous rendra attentifs à ne plus l'attrister par aucune désobéissance.

21 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Pub Publicité
28:33
Élargis ta capacité à recevoir de Dieu - Dorothée Rajiah Paris Centre Chrétien Disponible dans 16 h
28:28
Les 4 types de coeurs - partie 1 - Alain Patrick Tsengue 30 minutes à l'ACER Disponible dans 10 h
28:48
L'intégralité du message - Franck Alexandre Glorieuse destinée Disponible dans 10 h