Vivre sous la pluie de Dieu

Un texte de Bernard Emkeyes

Emparez-vous des bénédictions que Dieu tient en réserve pour vous

Dans la Bible, la pluie est le symbole de la bénédiction et de la faveur. Elle dit aussi que la vie d'un enfant de Dieu doit être comme un jardin baigné par la rosée. Le désir de Dieu est que nous vivions dans la joie et dans l'abondance.

Mais beaucoup vivent dans la sécheresse : leur vie professionnelle stagne, aucun de leur rêve ne se réalise et finalement ils se résignent. Ils se persuadent que tout va bien alors qu'en réalité ils ne sont pas heureux. Voici quelques exemples de sécheresse : « Je n'aime pas mon travail, mais j'ai appris à m'en contenter, je ne gagne pas beaucoup d'argent, mais j'ai appris à faire avec, je suis malade mais j'arrive quand même à vivre... ». Ce n'est pas cela être sous la bénédiction de Dieu.

Si vous vivez dans cette terre aride, sachez que le désir de Dieu est que vous en sortiez pour entrer dans son jardin d'abondance. Et le moyen de sortir de cette sécheresse est que les faveurs de Dieu se déversent dans votre vie. Pour cela, vous devez vous trouver sous le nuage de Dieu.

Il est intéressant d'observer comment se forme un nuage : le soleil chauffe la mer produisant de la vapeur qui s'élève dans l'atmosphère pour se condenser et former un nuage. Quand le nuage est assez dense, une pluie fine commence alors à tomber. Et si la densité du nuage est encore plus importante, il y a alors un orage.

Mon intime conviction est que nous pouvons créer cette pluie dans notre vie, dans les déserts que nous traversons. Nous devons pour cela adopter une bonne attitude : prier Dieu, le remercier chaque jour pour ses bontés, marcher selon ses préceptes.

La vapeur représente notre louange qui monte au ciel, c'est notre reconnaissance à Dieu. Et plus nous louons, plus notre nuage sera grand. Jusqu'au moment où il sera tellement dense que Dieu fera pleuvoir ses bénédictions dans notre vie. Ce nuage est le résultat de notre adoration quotidienne et de l'espérance que nous avons en Dieu.

Pour simplifier le processus, quand la louange monte, la bénédiction descend. Ce principe est formidable et nous devons chercher à l'appliquer dans notre vie. Sachez que la bénédiction de Dieu ne viendra pas toute seule, nous devons la rechercher, nous devons nous en emparer.

Dieu est ce bon père qui nous apporte tout ce dont nous avons besoin et en retour nous L'aimons. Mais si nous arrêtons de le louer, cette relation est coupée : notre amour ne monte plus, et les bénédictions ne descendent plus.

 

Faire monter notre louange

 

Voici une clé de la bénédiction : nous devons alimenter tous les jours notre nuage de louange et veiller à ce qu'il ne se dissipe pas.

Si nous cessons d'alimenter ce nuage d'adoration, la pluie de bénédiction cessera également !

Le prophète Elie a vécu une période terrible : trois ans et demi de sécheresse. Il n'y avait plus d'eau en Israël. Même Elie n'a pas été préservé de cette épreuve. Et pourtant, s'est-il irrité ? S'est-il impatienté ? S'est-il plaint ? Non car il avait confiance en Dieu et il savait que tôt ou tard, l'eau se mettrait de nouveau à couler à flot. Malgré l'épreuve, il n'a pas perdu confiance.

La plupart des personnes qui traversent des déserts ne font que se plaindre : « Tout va mal, mes finances ne se portent pas bien, mon travail non plus... ». Cette attitude fait que leurs yeux se détournent de Dieu alors que lui seul a la solution. Dès lors, elles voient tout en noir et se sentent tristes.

Elie aussi aurait pu tomber dans le piège de détourner les regards de Dieu à cause de la sécheresse. Mais sa confiance était inébranlable ! C'est pour cela que lorsqu'il était sur le Mont Carmel, alors qu'il n'avait pas plu depuis 3 ans, il dit au roi Achab :

41 Et Elie dit à Achab : Monte, mange et bois; car il se fait un bruit qui annonce la pluie.

Et lui de son côté, au lieu de douter de ce que Dieu lui avait dit, au lieu de se plaindre face à la difficulté de l'épreuve, il s'est mis à louer Dieu et à l'adorer. De tems en temps, il demandait à son serviteur d'aller voir s'il apercevait un nuage, annonciateur de la pluie promise par Dieu. Et à six reprises, le serviteur revenait en disant qu'il ne voyait rien ; mais Elie continuait à louer et à adorer, sans se décourager, car il avait foi en Dieu.

Beaucoup de personnes abandonnent leur objectif  quand elles n'ont pas réussi à la deuxième ou à la troisième fois, alors imaginez à la sixième ! Mais Elie avait cette ferme assurance que cela fonctionnerait. Et il eut raison puisque la septième fois, son serviteur est revenu en disant : « Oui maître, je vois un tout petit nuage ». Peut importait la taille car il n'était que les prémices qui annonçait ce qui allait arriver : un orage. Elie s'est réjoui et dit à son serviteur de vite aller prévenir le roi que la pluie allait tomber. Et effectivement, la pluie est tombée.

Ce nuage, prémices de la pluie, ne s'est pas formé tout seul ! Elie a adoré Dieu pour que sa parole s'accomplisse et qu'il pleuve.

Notre adoration permet à notre nuage de se former et de monter à Dieu, qui en retour fait descendre sa bénédiction dans nos vies.

Lorsque vous vous attendez à ce que Dieu vous bénisse, lorsque vous regardez à la puissance de Dieu et que vous ne vous découragez pas à la première difficulté, alors, à ce moment-là, vous recevez la bénédiction de Dieu. Pour schématiser, si nous ne faisons rien monter à Dieu, il n'y a rien qui retombe.

Alors certains vont penser : « Pas de problème, je suis chrétien et je viens tous les dimanches pour adorer Dieu ! ». Mais sachez que ce nuage doit être alimenté tous les jours ! Tous les jours vous devez adorer Dieu et le remercier pour ce qu'Il fait. Vous êtes chrétiens 24 heures sur 24.

Prenons garde car nous perdons si vite confiance en Dieu. Nous pouvons être heureux et remplis d'espoir : « Oui Dieu me bénit et Il va apporter la réponse à ce que je vis », et dix minutes après nous plaindre et ne plus croire en sa bénédiction : « Tu crois que cela va marcher ? J'ai l'impression que rien ne va dans ma vie ». Nous sommes si fragiles.

Ainsi, sans cesse nous avons besoin de faire monter notre louange à Dieu car cela nous fortifie : « Père, j'ai tout essayé mais je n'y arrive pas. Mais Toi qui es fidèle et tout puissant, tu peux réussir ! ». Il nous a déjà montré combien Il nous aime en sacrifiant son Fils Jésus-christ à la croix.

Si vous ne faites rien monter à Dieu, si vous restez prisonniers de vos problèmes et que vos doutes prennent le dessus, vous serez chaque jour comme ce serviteur qui disait : « Je ne vois rien venir ». Mais lorsque vous louez continuellement Dieu, vous savez qu'Il est à vos côtés ; vous savez que, quoique vous fassiez, Il vous soutient. Où que vous alliez, le nuage de la bénédiction se déplace avec vous. Vous prenez la voiture, vous êtes gardés dans votre départ comme dans votre arrivée ; vous êtes à votre travail, vous êtes bénis dans les tâches que vous réalisez. Le nuage vous suit parce que vous faites monter votre louange à Dieu.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de difficultés ! Bien sûr que nous en aurons, mais nous serons victorieux. Le secret est de ne pas se plaindre et d'arrêter de parler sans cesse à qui veut l'entendre de nos problèmes.

 

Garder confiance

 

Le premier réflexe de la plupart des personnes qui traversent une épreuve est de prendre le téléphone pour raconter leur misère. En agissant ainsi elles ne font qu'exalter leurs problèmes. Mais sachez que la puissance de Dieu ne se manifeste qu'au milieu de la confiance et de la louange, pas au milieu des plaintes.

Face à l'épreuve, nous agissons souvent à l'inverse de ce que nous devrions. Lorsque nous voyons le problème arriver, ou que la solution tarde à venir, nous nous apitoyons : « Dieu m'a abandonné, il faut que je m'habitue à vive ainsi ... ». Ce comportement nous mène à la sécheresse car il nous empêche de regarder à Dieu ; et sans lui, il n'y a pas de solution.

Dieu est tout-puissant et Il nous dit dans sa Parole : 

10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Eternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.

Il est le Dieu de la bénédiction.

Je crois que nous avons chacun un choix à faire : allons-nous rester dans les plaintes et l'apitoiement ? Ou allons-nous remercier Dieu comme si nous avions déjà gagné ? Avoir la foi, c'est choisir la seconde option, c'est remercier Dieu comme si nous avions déjà obtenu gain de cause.

C'est ce qu'Elie a fait : au Mont Carmel, il ne s'est pas avoué vaincu même si malgré ses prières, il ne voyait pas de nuage se former. Il persévéra et proclama la victoire : « Dieu, tu es tout puissant, tu es formidable, tu renverses les montagnes », et Dieu l'a exaucé car Il répond toujours !

S'il avait regardé la situation avec des yeux humains, il se serait certainement inquiété : « Que va-t-il m'arriver ? Le roi va me jeter en prison ou me tuer ! ». Aujourd'hui encore beaucoup se posent cette question : « Que vais-je devenir ? », ils s'inquiètent. Mais Elie a eu confiance en l'Eternel, il savait que c'était dans la volonté de Dieu de l'exaucer. Et sachez qu'aujourd'hui encore, la volonté de Dieu est de bénir chacun d'entre vous, Il veut que vous vous épanouissiez.

La bénédiction peut prendre du temps avant de se manifester dans votre vie. Mais pendant ce temps, continuez à louer Dieu. Cela est d'autant plus difficile que nous vivons dans une société où l'on veut que tout se fasse tout de suite, au risque de faire n'importe quoi. Mais parfois, pour sortir d'une situation difficile, il faut du temps. Nous devons avoir de la patience et de la persévérance car certaines choses demandent du temps. La précipitation et le découragement ne servent à rien et nous font stagner.

Si Dieu recueille vos larmes, il ne peut pas agir si vous baissez les bras et que vous restez paralysés. Il veut que vous vous tourniez vers Lui et que vous leviez ! Il veut que vous mettiez en pratique votre foi pour continuer d'avancer. Quand une difficulté dure dans le temps, Dieu vous invite à persévérer et à continuer à faire monter votre louange. Ne vous découragez pas !

Prenez exemple sur Jacob lorsqu'il lutta avec l'ange de l'Eternel et qu'il lui dit : « Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni ».

Parfois, nous pouvons être face à l'incompréhension : nous savons que Dieu veut nous bénir et nous placer à la tête, cependant nous avons l'impression de stagner. Mais les projets de Dieu pour notre vie sont bien là ! Il nous demande juste de ne pas nous inquiéter et de continuer. Au temps opportun, nous verrons la pluie de la bénédiction descendre sur notre vie ! Notre travail n'est pas de savoir quand cela arrivera, mais de louer tout en continuant d'agir. Ne prenons pas la place de Dieu et laissons le faire son oeuvre, en son temps.

Peu importe les difficultés ou les réjouissances, il n'y a pas une journée où nous ne devons pas célébrer Dieu, comme le fit Elie au Mont Carmel. Arrêtons de nous plaindre : « Je n'aime pas ceci, cette situation est trop pénible pour moi... » Non ! Dieu nous appelle à Le louer quelles que soient les circonstances car nous savons que sa bénédiction ne tardera pas !

Regardez Néhémie : il avait un projet formidable, celui de reconstruire la muraille de Jérusalem. Mais il s'est retrouvé confronté à de grands problèmes : des jalousies, des personnes qui voulaient l'empêcher de mener à bien son projet... Mais il est resté constant dans son travail et surtout, il a su garder son coeur d'adorateur, ce qui lui a permis de réussir.

Bien souvent nous commençons quelque chose, mais nous ne le menons pas à son terme. Nous nous arrêtons en cours de route, soit par découragement, soit par paresse. Mais lorsque Dieu nous met quelque chose à coeur, Il renouvelle nos forces afin que nous puissions réussir. C'est pour cela qu'il est important de nous appuyer sur Lui et non pas sur nos forces. Nous, nous nous épuisons ; mais avec Dieu, nous réussissons.

Néhémie en est l'exemple : malgré les menaces et les oppositions, il est resté fidèle à Dieu, il s'est attaché à Lui. Il a veillé à continuer à louer Dieu au-delà des difficultés, c'était son secret pour réussir.

Paul et Silas ont également expérimenté ce nuage d'adoration. Lorsqu'ils étaient en prison, ils n'ont pas regardé aux chaines mais ont continué à louer Dieu. Et quel a été le résultat ? Les portes de leur cachot se sont ouvertes pendant la nuit et ils se retrouvèrent libres !

Daniel aussi a vécu cette victoire par la louange : alors qu'il était dans la fosse aux lions, il a continué à faire confiance à Dieu et les lions ne l'ont pas dévoré ! il s'est passé la même chose pour ses trois compagnons, Schadrac, Méschac et Abed Nego qui entrèrent dans la fournaise en louant et en adorant Dieu en qui en ressortirent indemnes ! Ils sont l'exemple de la bénédiction de Dieu.

Veillez à ce que vos nuages de louange soient biens remplis.

 

La gracieuse main de Dieu

 

8 et une lettre pour Asaph, garde forestier du roi, afin qu'il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j'occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi.

Je voudrais vous dire aujourd'hui que la bonne main de Dieu est sur vous aussi : dans votre travail, dans votre famille, dans vos projets. Choisissez le camp de la louange, et vous verrez combien est grande la rétribution du juste. Mais si vous restez dans le camp de la désolation, de l'apitoiement, alors vous irez de défaites en défaites.

Dieu est toujours à vos côtés et Il ne vous laissera jamais tomber. La gracieuse main de Dieu est sur vous ! Elle ne vous a pas abandonnés !

Vous savez, les enfants aiment bien jouer dans la cour de récréation à celui qui a le père le plus fort : « Mon papa est pompier... le mien est médecin... le mien fait du football ». Mais nous qui sommes chrétiens, nous avons le meilleur des papas à nos côtés : Dieu. Il est plus grand que tous nos problèmes et Il nous donne la victoire.

Face aux épreuves, vous n'êtes pas seuls : la gracieuse main de Dieu est sur vous. Quand vous marchez, vous ne marchez pas tous seuls ! Quand vous tapez à la porte d'un employeur, la main de Dieu est sur vous ! Dans tout ce que vous faites, Dieu vous accompagne.

11 Je suis l'Eternel, ton Dieu, qui t'ai fait monter du pays d'Egypte; Ouvre ta bouche, et je la remplirai.

Ouvrir notre bouche pour louer Dieu et pour célébrer sa grandeur.

Combien de fois nous ouvrons notre bouche pour critiquer notre voisin, ou pour proclamer des paroles de défaite. Mais c'est plus rare d'ouvrir notre bouche pour dire à Dieu qu'Il est bon, qu'Il est grand, qu'Il nous garde...

Dieu nous invite à ouvrir notre bouche pour Le célébrer !

La louange vient de notre coeur : si nous sommes remplis des Paroles de Dieu, la louange nous vient naturellement. Mais si nous n'avons pas de relation avec Dieu, si nous ne passons pas du temps avec Lui, notre louange est plus courte et nous devenons rapidement muets.

Comment allez-vous accomplir vos rêves ? Comment verrez-vous le meilleur de Dieu ? En ouvrant votre bouche et en Le remerciant ; en proclamant chaque jour : « Ta gracieuse main est sur moi ».

La main de Dieu est tellement importante pour accomplir ce que Dieu nous met à coeur ! Quand nous regardons à elle, nous voyons une main percée, une main qui a souffert pour chacun de nous afin que nous soyons bénis. Elle nous apporte la délivrance et la guérison intérieure. Elle fait de nous des victorieux dans les épreuves.

 

Changer de regard sur les situations

 

Nous devons comprendre que lorsque nous sommes négatifs et que nous ne faisons que nous plaindre, nous n'attirons pas la bénédiction sur notre vie ; au contraire, nous empirons nos problèmes. C'est comme lorsque vous faites face à une personne énervée : si vous criez, vous augmentez sa colère. Mais si au contraire vous avez des paroles douces, alors vous apaisez cette personne jusqu'à ce qu'elle se calme. C'est pour cela que Dieu nous dit de rester dans l'adoration : pour apaiser les difficultés et faire descendre sa faveur.

Tout cela se passe dans nos pensées. Beaucoup de personnes sont pessimistes et ont une vision négative des choses. Comment voulez-vous avancer dans ces conditions ? Mon désir est que vous demeuriez dans la louange car c'est comme cela que Dieu vous bénira. Ce sont deux façons de penser totalement différentes, et c'est à vous de choisir la vôtre !

Un jour, une dame est allée au supermarché avec sa fille pour faire les commissions et au moment de sortir du magasin elle dit à sa fille : « Tu as vu le regard méprisant que la caissière m'a lancé ? ». Et sa fille lui a répondu : « Mais tu sais maman, c'est le même regard que tu avais en entrant ! ». Les gens agissent avec nous de la même manière que nous agissons avec eux.

Il en est de même avec les situations : si nous pensons d'une manière négative ou défaitiste, les choses se passeront mal. Mais si nous sommes positifs et que nous gardons espoir, alors cela aide à ce que tout se passe bien. C'est la foi.

4 Pourtant tu es le Saint, tu sièges au milieu des louanges d'Israël.

C'est-à-dire que Dieu demeure là où ses enfants l'adorent. Donc, si vous voulez que Dieu soit présent à vos côtés, qu'Il vous bénisse, qu'Il vous accompagne, vous devez Le célébrer. Vous avez votre part du travail à accomplir si vous voulez voir la bénédiction de Dieu descendre sur votre vie.

C'est un changement d'attitude qui va transformer votre vie. La louange et l'adoration sont de véritables clés pour débloquer la faveur de Dieu. Votre nuage devient tellement lourd, que la pluie de bénédictions ne cesse plus.

Mais la louange, vous devez la ressentir au-dedans de vous, pas seulement la dire. Beaucoup de personnes louent Dieu, mais ne le vivent plus de l'intérieur. Veillez à cela car on ne trompe pas Dieu. Et si vous traversez des moments de faiblesse dans la louange, vous devez revenir à Lui, vous abaisser et lui dire : « Seigneur, je veux revenir à Toi ». Il n'y a ni honte, ni culpabilité, ni condamnation : Dieu vous aime et vous comprend ; ses bras sont toujours ouverts pour vous accueillir. Ces passages sont parfois nécessaires pour grandir et passer à une étape supérieure. Sinon, nous pouvons passer à côté de la bénédiction.

Conclusion
Pour résumer, sachez que vous devez choisir. Allez-vous choisir de marcher sous la pluie de bénédictions de Dieu ? Ou allez-vous continuer à vous lamenter sur vous-mêmes en pensant que Dieu ne vous aime pas ou que vous ne le méritez pas ? C'est un choix !
Si vous choisissez le nuage de Dieu, sachez que sa gracieuse main sera sur vous. Elle vous accompagnera afin que vous puissiez recevoir la bénédiction de Dieu dans votre vie. Ce n'est pas la main des hommes, mais celle de Dieu, elle est toute puissante.
Que faut-il faire pour cela ? C'est tout simple : remercier.
Jésus a guéri de nombreuses personnes, il en a béni beaucoup d'autres, mais combien l'ont remercié ?
La Bible nous rapporte la guérison de ces dix lépreux par le Seigneur. Seulement un seul est venu pour le remercier. Voulez-vous faire partie des neuf qui sont partis sans rien dire ? Ou être celui qui s'est montré reconnaissant ?
Soyez reconnaissants et ne vous arrêtez pas ! Veillez à continuellement alimenter votre nuage de louange afin que la faveur de Dieu ne cesse pas de se déverser dans votre vie.
Dieu mesurera votre niveau d'adoration.

Prière : Seigneur, nous te bénissons et nous te rendons grâce pour cette pluie de bénédictions que tu veux déverser sur chacun de tes enfants. Tu n'oublies personne car nous sommes tous égaux à tes yeux et Tu nous aimes d'un amour incomparable. Je te remercie Seigneur de donner à tes enfants le désir de te louer en esprit et en vérité, de veiller à ce que leur adoration soit comme un feu continu et qu'elle donne de grands nuages.

Lorsque nous avons l'impression de traverser des déserts avec un ciel sans nuage, que nous puissions agir comme Elie : il a persévéré dans la louange. Que nous ne baissions pas les bras mais que nous les gardions levés vers le ciel pour continuer à faire monter notre adoration.

Seigneur, tu nous délivres des chaînes de la défaite pour te louer. Que chacun de nous  puisse appuyer sur le bouton de l'adoration dans notre vie afin que lorsque nous ouvrions notre bouche, ce soit pour faire monter vers Toi toute l'adoration de notre coeur.

Dans le nom de Jésus, amen. Que Dieu vous bénisse.

Photo de Bernard Emkeyes
Pasteur

10 commentaires

Faites partie des 1 500 visionnaires
Infos Informations
60:36
Neutraliser sa chair - Danielle Wafo Le Temple de la Foi - Culte
28:34
Plus de toi Seigneur - Gordon Zamor Instrumental - Atmosphère de prière
11:18
Saül poursuit David La Chapelle Junior